Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/08/2011

FRANCE/EUROPE : TROUVER UN EMPLOI QUAND VOUS ÊTES ISSU DE L'IMMIGRATION ET PIRE ENCORE NOIR ET ÂGE RELEVE D'UNE EQUATION A PLUSIEURS INCONNUS CAD DE L'IMPOSSIBLE ! CEPENDANT IL Y EN A POUR LES MACONS LES MECANOS LES EBOUEURS LES PEINTRES ENFIN... !

RACISME

Le CV anonyme est mort

Le CV anonyme était censé donner leurs chances aux jeunes demandeurs d'emploi issus de l'immigration. C'est tout le contraire qui s'est produit. Selon un rapport, le système handicape les candidats à l'embauche. Il vient d'être officiellement enterré.

REUTERS | RMC.fr | 18/08/2011
102
réactions
s'abonner
aux newsletters
imprimer
l'article
 
© Reuters
Le curriculum vitae anonyme, en théorie obligatoire pour combattre le racisme dans le recrutement des entreprises de plus de 50 salariés, est presque abandonné après une étude qui tend à montrer son inefficacité.
Le commissaire à l'Egalité des chances Yazid Sabeg a déclaré au journal Les Echos de mercredi qu'il renonçait à en faire une obligation, comme le prévoyait pourtant une loi de 2006. Un rapport dévoilé par le Centre de recherches en économie et statistiques (Crest), publiée en avril 2011, montre qu'avec des CV nominatifs, les candidats issus de l'immigration et/ou résidant en ZUS (zone urbaine sensible) ont une chance sur dix d'obtenir un entretien, tandis que les autres candidats a une chance sur huit.
Or, lorsque les CV sont anonymes, cet écart se creuse, avec une chance sur 22 pour le premier groupe contre une chance sur six pour le second, lit-on dans cette étude. En revanche, le CV anonyme se montrerait plutôt efficace contre les discriminations en fonction du sexe et de l'âge et favoriserait donc l'embauche de femmes et de seniors, ajoute le Crest dans cette étude.
La loi qui avait rendu obligatoire en 2006 le CV anonyme dans les sociétés de plus de 50 salariés, n'a jamais reçu de décret d'application. Elle faisait suite aux violences de 2005 dans les banlieues.
Cette vague de violences avait été notamment imputée au problème de la discrimination raciale en France, cantonnant les minorités ethniques maghrébines et noires dans les quartiers pauvres et restreignant leur accès à l'emploi.
Ce constat s'appuyait sur des tests réalisés par des organisations antiracistes qui, en envoyant des CV identiques avec tantôt un nom à consonance européenne, tantôt maghrébine ou africaine, obtenaient sensiblement plus de propositions d'entretiens dans le premier cas que le second.
Plusieurs affaires judiciaires ont par ailleurs démontré l'existence de codes racistes utilisés à la demande d'employeurs par certaines agences d'intérim pour le recrutement dans les annonces, comme "BBR" (pour "bleu-blanc-rouge").

CV anonyme : «Le nombre de candidats issus de l'immigration a été multiplié par trois»

0 commentaires

Créé le 17/08/2011 à 14h29 -- Mis à jour le 17/08/2011 à 15h07

INTERVIEW - Ancien président du Centre des jeunes dirigeants d'entreprise (CJD), Sylvain Breuzard n'a pas attendu le décret d'application pour expérimenter le CV anonyme. Depuis cinq ans, il utilise le dispositif chez Norsys, sa SSII, qui compte aujourd'hui 250 employés dans cinq villes...

Comment faites-vous pour rendre les CV anonymes lorsque vous les recevez ?

Nous faisons deux choses. La première est de retirer le haut du CV où figurent classiquement le nom, l’âge et le sexe du candidat. D’autre part, nous nous efforçons de supprimer toutes les expériences professionnelles vieilles de plus de quinze ans. Elles donnent en effet une indication trop précise sur l’âge des candidats. Et dans notre métier, les expériences depuis quinze ans sont amplement suffisantes pour analyser les compétences lors d’un recrutement.

Quels sont les résultats ?

Lorsque nous avons lancé cette expérimentation, nous savions qu’il y avait un problème – conscient ou inconscient d’ailleurs – sur le recrutement des femmes. Depuis, nous avons multiplié le nombre de femmes dans nos locaux par 2,5. C’est un bon résultat car le secteur informatique est toujours considéré comme un métier masculin.

Est-ce la résultat dont vous êtes le plus fier ?

Non, la plus grande satisfaction concerne l’âge de nos nouveaux salariés. En 2006, nous n’avions qu’une personne de plus de 50 ans (sur 250 salariés). Aujourd’hui, nous en avons huit. Et puis, surtout, nous avons multiplié par deux le nombre d’employés âgés de 40 ans ou plus. C’est drôle : les entreprises cherchent aujourd’hui à tout prix à rajeunir leur personnel alors que nous sommes dans une démarche opposée.

Qu’en est-il de l’origine des candidats ?

La loi nous interdit toujours d’établir des statistiques ethniques et donc de publier des résultats concernant l’origine des candidats. Mais il n’empêche que Norsys ne compte que 250 salariés. Je les connais donc tous. Et je peux vous assurer que le nombre de candidats issus de l’immigration a été multiplié par trois en cinq ans. Désormais, la diversité culturelle se voit dès que l’on pénètre dans nos locaux.

Yazid Sabeg estime pourtant que le CV anonyme ne doit pas être généralisé…

Je ne crois pas que ce soit aux hommes politiques de prendre ce genre de décision. Pour moi, ce sont les entreprises qui doivent d’abord innover dans leur façon de concevoir le monde de l’entreprise. Si ce sont elles qui sont à l’origine des innovations comme le CV anonyme, elles n’auront jamais à se plaindre de la mise en place ou de l’abandon d’une quelconque loi sur le sujet.

Propos recueillis par Vincent Vantighem

Les commentaires sont fermés.