Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

06/09/2011

USA : OBAMA A-T-IL ABANDONNE LES NOIRS ? LISEZ

Obamazoom est le blog, au jour le jour, de la présidence de Barack Obama. Observateur engagé, ce blog analyse son action, celle de son administration et son influence sur la société américaine. A partir d’une multitude de sources, il observe également les mouvements de la société américaine depuis l’élection de son quarante-quatrième président en novembre 2008. Ecrit à deux, il se veut un décrypteur subjectif de la présidence d’Obama, en fixant les petits et les grands faits de ce président vraiment pas comme les autres.

Obama a-t-il abandonné les "blacks" ?

| 28 Commentaires
Avec 16% de chômeurs- moyenne nationale 9%- et 39% de jeunes sans emploi, les noirs américains s'estiment laissés pour compte par Obama le premier président noir des USA.
Depuis son élection, 44th a une approche très discrète des sujets raciaux- Michelle est beaucoup plus engagée- et l'entrée à la Maison Blanche du tableau de Norman Rockwell "The Problem We All Live With" célébrant le combat contre la ségrégation de la petite Ruby Bridges en 1960 ne va pas suffire à calmer les esprits. L'été 2011 est un été de préparation au combat, sachant que très vite Washington va rappeler tout le monde à l'ordre pour ne pas entraver la réélection 2012. Oui mais c'est faire fi de leur colère.
6002639567_0a9012704e.jpg
Crédit Flickr White House

Pour ne pas gêner l'action du président Obama les noirs disent, sans complexe, "qu'ils ont été trop  calmes" et qu'ils vont agir par eux-mêmes. 43 de leurs élus membres du Congressionnal Black Caucus (CBS), groupe communautaire du Congrès, prennent les choses en mains et voudraient adopter un mode d'action du type Tea Party. "Si on s'organise, si on parle assez fort, si on fait passer quelques candidats, on peut prendre le contrôle du Congrès" C'est Maxine Waters, gros calibre Démocrate qui s'exprime ainsi. Elle laboure le pays, dans des réunions de job seekers organisés par le CBC pour faire se rencontrer les sans emploi et les entreprises. En Géorgie, ce jour-là, 5.000 demandeurs ont pu tenter leur chance dans la job fair, Foire de l'emploi.
Fans du Tea Party? Non,leur animosité pour le Tea Party Républicain est énorme et les députés noirs reprochent à ses membres d'avoir comme seul objectif de détruire Obama et de l'empêcher de faire un deuxième mandat. Donc il faut le combattre avec des méthodes de présence systématique et de visibilité. Et si le président ne le fait pas- voir sa reculade sur le plafond de la dette- eux, ils vont combattre de leur côté.
Obama est prévenu. Pendant qu'il termine ses vacances de Martha's Vineyard, un Tea party black et Démocrate  rêve de naître. Pas seulement un rêve?

28 commentaires

"La Passion d'Obama" (le nouveau Christ) vue par Véronique Saint-Geours. La passion du Christ c’était 14 stations ! Depuis le 1er juillet 2011 celle d’Obama c’est déjà 10 stations, soit 5 par mois… pauvre homme !

Station 1 : Obama : Stop "sexe" !
Station 2 : Camp David : Week end très contesté d’Obama
Station 3 : Obama décore ses murs en noir et blanc !
Station 4 : Obama est-il "stalinien" avec son image ?
Station 5 : Michelle Obama pas rongée par le désir !
Station 6 : Obama "réfugié" à Chicago pour ses 50 ans !
Station 7 : Où est passé Obama ?
Station 8 : Pas de vacances pour Obama ?
Station 9 : Août 2011 : Obama fait-il "sa" crise ?
Station 10 : Obama a-t-il abandonné "les blacks" ?

C'est limpide : V S-G abandonne Obama.
Quelle infidèle ! Quitte-t-elle le bateau qui coule ?
Suivez les 70 stations de la Passion d’Obama qui lui restent à subir avant le 4 novembre 2012… en restant sur l’Obamazoom de V S-G.

Que se passe-t-il donc aux USA en ce moment ?

http://wikistrike.over-blog.com/article-seisme-usa-russia-todayparle-d-une-explosion-nucleaire-in-english-82395408.html

Obama jouerait-il aux boules dans ses souterrains à travers l'Amérique ?

Vous voulez que Mr Obama favorise une communauté, cela équivaut à une politique raciste d'après le sens qu'en donne le dictionnaire de la gauche, il n'a pas été élu pour ça et prêterait le flanc à des attaques justifiés sur sa politique s'il le faisait. Un "Tea Party" black le gênerait plus qu'autre chose et il a déjà assez de problèmes, en revanche je note qu'un "tea party noir" ça vous dérange pas contrairement à un "tea party blanc", d'après la langue de gauche c'est une discrimination raciste acceptable, tant que ça va dans ce sens seulement.

"très vite Washington va rappeler tout le monde à l'ordre pour ne pas entraver la réélection 2012"

Elle me parait deja bien entravee la reelection. Avec un chomage au plus haut, une popularite en baisse constante, une politique catastrophique sur tous les plans, il faudra vraiment que les Republicains le fassent expres pour perdre en 2012 - genre choisir Sarah Palin comme candidate.
Tout est possible comme l'a prouve le PS francais, mais ca me semble quand meme peu probable.

Il est Président des Etats-Unis ou président des noirs américains?
Dans la meme logique: un président blanc devrait-il favoriser les blancs?
Tout cela devient vraiment n'importe quoi!

Il n’y a qu’Obama, qu’Obama n’a pas failli, et encore ca se discute.

Madame Saint-Geours, si vous croyez que les noirs americains s’estiment laisses pour compte par “leur”president vous devriez alors parler avec des latinos, plus importante minorite du pays, la vous en auriez pour votre argent, leurs recriminations et deception sont rien a cote. Au hasard, demandez donc a ces derniers ce qu’ils pensent de la grande promesse du senateur Obama sur “Immigration reform” en echange de leurs voix. http://www.newsmax.com/JamesWalsh/immigration-barack-obama-hispanic/2011/04/27/id/394236 vous pourriez par exemple vous en servir comme base de travail pour votre prochain billet: “ Obama a-t-il abandonne les “latinos”? ” et puis apres les latinos, les emprunteurs, les demandeurs d’emploi, ses promesses de campagne, la reforme bancaire, a-t-il tout simplement abandonne le navire dont il a pris la barre en 2008? Une reponse plus globale et liberale… A la question que vous posez. https://charlesrowley.wordpress.com/2011/07/25/president-obama-abandons-the-tiller-of-the-ship-of-state/

Une question plus judicieuse a mon avis serait: “Les americains ont-ils abandonne Obama?” Ca, c’est une question qui meriterait une serie d’analyses, parce qu’a la question inverse et apres presque 3 ans on peut deja apporter des reponses. Et il y en a encore beaucoup qui n’ont pas envie de les entendre.

Vous êtes sûr de comprendre l'article ? Personne ne demande à Obama de privilégier les noirs, mais juste de faire en sorte que les noirs aient autant accès à l'emploi que les autres. Pas plus, pas moins, mais autant. Comme le dit l'article, il y a 16% de chômage chez les noirs, contre 9% pour la moyenne nationale. Qu'à fait Obama pour que les noirs puissent avoir autant de travail que les autres ?

le dieu des noirs va sans doute se venger ! Et sur quoi d'après vous ? Sur le symbole babylonien de l'Amérique : Wall Street !

http://www.zerohedge.com/news/irene-now-expected-pass-right-over-wall-street-74-95-mph-winds

Déjà que l'obélisque de Washington se fissure ! symbole bien maçonnique ! Obama n'avait qu'à pas faire son serment le lendemain de son élection devant le portrait d'un de ces initiés nuisibles à l'Amérique.

http://theextinctionprotocol.wordpress.com/2011/08/25/cracks-from-virginia-earthquake-found-in-washingtons-iconic-obelisk/

Mme Saint-Geours, je crois qu'anonyme vient de vous aider à trouver les stations suivantes :
Station 11 : Obama a-t-il abandonné les “latinos”?
Station 12 : Obama a-t-il abandonné les emprunteurs ?
Station 13 : Obama a-t-il abandonné les demandeurs d'emploi ?
Station 14 : Obama a-t-il abandonné ses promesses de campagne ?
Station 15 : Obama a-t-il abandonné la réforme bancaire ?
Station 16 : Obama a-t-il abandonné Gitmo ?
Station 17 : Obama a-t-il abandonné le navire ?

 

 

 

Il y a un black américain qui n'est pas content de la politique d'Obama et de son secrétaire Sarkozy :

Le leader afro-étasunien de Nation of Islam, Farrakhan !

http://www.youtube.com/watch?v=9bqIUJR-6Xw&feature=player_embedded#!

Qui peut dire qu'il n'a pas raison ?

Notre pauvre Obama sait que le danger vient d'un lobby très puissant, pas de celui des noirs !

Faut-il le rappeler ? Les actionnaires de ces banques, qui sont propriétaires des actions de la Réserve fédérale (FED), sont les gens qui ont contrôlé les destinées politiques et économiques des États-Unis, depuis 1914. Ils sont tous sionistes.

Banques Rothschild de Londres et de Berlin (actionnaire : les Rothschild).
Banque des Frères Lazard de Paris (actionnaire : Les Frères Lazard (Eugène Mayer)).
Banques d’Israel Moses Sieff d’Italie.(actionnaire : Israël Sieff).
Banque Warburg de Hambourg et d’Amsterdam.(actionnaire : La Compagnie Warburg).
Banque des Frères Lehman de New York.(actionnaire : Les Frères Lehman).
Banque Kuhn Loeb de New York.(actionnaire : La Compagnie Kuhn Loeb).
Banque Chase Manhattan de New York. (actionnaire : Les Intérêts de J. P. Morgan).
Banque Goldman Sachs de New York. (actionnaire : Goldman Sachs).
Sans oublier les Rockefeller....

Qui n'a pas vu ce qui s'est passé pendant le procès de DSK, n'a pas compris le pouvoir de ce lobby !

http://www.medialibre.eu/france/mafia-juive-les-avocats-de-nafissatou-diallo-accusent-le-procureur-vance-de-corruption-et-demandent-sa-revocation/8729

C'est fou ce qu'on a l'habitude d'associer les noirs à l'image du négatif, comme celle du chômage pour le cas de cet article!

16% de chômage par rapport à 9% de moyenne nationale, c'est vrai ça fait désordre, mais savez-vous d'où l'on vient? Il y 'a tout juste 40ans ce chiffre était trois fois plus élevé.
Depuis la victoire de la lutte pour l'égalité des droits, la situation des noirs n'a cessé de progresser et si la tendance se poursuit (je ne vois pas pourquoi elle ne se poursuivrait pas), on atteindra l'équilibre d'ici quelques années.
Il y'a aujourd'hui dix mille élus noirs aux USA, à tous les niveaux de responsabilité, on ne compte pas le nombre de chef d'entreprise, de chercheurs, de médecins, d'avocats... La classe moyenne noire est aujourd'hui une réalité et ses rangs ne cessent de gonfler au rythme de la moyenne nationale.

Alors, foutez la paix aux noirs américains, ils sont assez grands pour se débrouiller tous seuls. Foutez la paix aux Etats-unis, ils savent prendre leurs problèmes à bras le corps; Ils ont voté l'Affirmative Act depuis des décennies alors qu'en France ce sujet est encore en débat, sans grande chance d'aboutir.
Je serai intéressé de savoir le taux de chômage des immigrés par rapport à la moyenne nationale dans la douce France.

Enfin, ce serait une erreur politique de la part d'Obama de faire une politique spécialement pro-noir. Pendant la campagne électorale de 2008, il s'est positionné comme candidat noir, mais pas comme candidat communautaire, contrairement au révérend Jessy Jackson en son temps. Ce qui a inspiré confiance aux blancs qui ont voté pour un président noir, non pour un président des noirs.

Quand à la situation des noirs, elle n'a pas besoin d'Obama pour progresser, elle progresse toute seule, grâce à l'Amérique.

Bienvenue au club.

Dans la serie: “Obama a-t-il abandonné les…." ? On peut ajouter ce matin les syndicats a la liste. En effet, coup de tonnerre hier dans le ciel de Washington, lors d’un dejeuner organise par le Christian Science Monitor, Richard Trumka, le president de l’AFL-CIO a declare que les syndicats allaient reduire leur soutient au Parti Democrate pour les prochaines elections de 2012, pire, ils allaient creer leur propre structure au lieu de financer celle des autres (suivez mon regard): ““We’re going to use a lot of our money to build structures that work for working people” Trumka said. “You’re going to see us give less money to build structures for others, and more of our money will be used to build our own structure.” Cette nouvelle structure Madame Saint-Geours, le voila votre nouveau “Tea Party democrate.” http://www.politico.com/news/stories/0811/62057.html#ixzz1W8tvswq7 - Il y a certains “Blue Dogs Democrates” qui doivent commencer a se faire du souci. Bien plus que l’argent –bien que non negligeable- en perdant le soutien de l’ALF-CIO, voici par exemple ce que le president perd: http://thecaucus.blogs.nytimes.com/2008/07/29/union-takes-on-obama-rumors/ Ne nous y trompons pas, cette declaration du president de l’AFL-CIO si elle est suivie d’effets par une partie seulement de ses membres sur le terrain, est definitivement ce qu’on appelle un: “Game changer.” Ca merite quelques explications.

Cela avait pourtant bien commence entre Obama et Trumka, les syndicats americains en pleine recession ces dernieres annees, leurs membres ne cessant de decroitre de plus de 10% par an, http://washingtonexaminer.com/blogs/beltway-confidential/2011/01/union-membership-down-again-2010 – ceux-ci pensaient bien avoir trouve en Obama un soutien de poids pour enrayer cette tendance, et les gages provenant de la Maison Blanche etaient plutot encourageant, le president n’avait-il pas en 2009 avalise le “Employee Free Choice Act (EFCA)” qui comme son nom ne l’indique pas faisait tout sauf octroyer des libertes pour les travailleurs au sein de l’entreprise? Obama n’avait-il pas accepte le principe qu’il suffirait d’une simple majorite d’adherents pour contraindre tous les autres employes de l’entreprise a adherer automatiquement au syndicat, que ca leur plaise ou non? Avec les prelevements obligatoires de cotisations sur la fiche de paie qui vont avec, of course. De plus, Obama avait aussi accepte que tout cela se fit sans avoir recours a l’une des grandes conquetes ouvrieres: le vote a bulletin secret. Permettant ainsi aux syndicats de renouer avec leurs vieilles pratiques de voyous et d’intimidation. Comment, vous ne le saviez pas? Pour le “Employee Free Choice Act (EFCA)” ici: https://secure.wikimedia.org/wikipedia/en/wiki/Employee_Free_Choice_Act – pour son explication en clair, c’est ici: http://www.heritage.org/research/reports/2007/04/how-the-employee-free-choice-act-takes-away-workers-rights. Mais, comme a son habitude et un scenario maintenant bien rode, apres les beaux disours et les belles intentions… Rien. Nada. Obama disparait de la scene et laisse le bebe aux representants, et ce qui devait arriver, arrive, le “Employee Free Choice Act (EFCA)” meurt avant d’avoir vecu. Vous devriez aller faire un tour sur les blogs du syndicat. Comme d’habitude, Obama absent a l’appel, les syndicats se retrouvent tous seuls, seuls devant, seuls derriere, comme durant leur bras de fer avec le gouverneur Walker du Wisconsin, ou apres un timide soutien de la Maison Blanche, Obama leur refait le coup et les laisse se debrouiller tous seuls. On dit que l’AFL-CIO a depense plus de $40 millions dans cette histoire et mis le paquet en termes de ressources humaines, pour finalement se ramasser une veste lors des ‘recalls’ il y a 3 semaines. Curieusement personne n’en a parle sur ce blog, par pudeur je pense… Je n’ai aucun doute que c’est la goutte d’eau qui a fait deborde le vase, ou la paille qui a brise le dos du chameau si vous preferez. Enfin, si on posait la question aux Unions pour savoir si eux egalement pensent qu’Obama les a abandonne, je crois que nous connaissons la reponse. Bienvenue au club.

Le retour de vacances s’annonce difficile, l’ambiance lundi matin au depouillement du courrier devrait pas etre folichonne, mais heureusement que son grand discours prevu pour apres Labor Day ou il va –enfin– presenter son plan economique et sa vision pour sortir le pays de l’orniere va redresser tout ca :-)

Les cartes de vacances d’Obama auxquelles nous avons echappe: http://obamagetaway.com/Default.aspx :-)

Je partage en gros votre analyse, mais je serais plus reserve quant a la perennite et l’opportunite de l'Affirmative Action dans le futur, meme si des disparites criantes subsistent encore. Les noirs n’ont en effet plus besoin de personne aujourd’hui et ils le prouvent chaque jour, des membres influents de leur communaute ne cessent de le repeter, ils doivent cesser de se trouver des excuses et au contraire se prendre en main, c’est un discours, comme nous l’avons vu avec le discours du maire de Philadelphie la semaine derniere qui ne passe pas encore tres bien. La pratique de l’Affirmative Action devient de plus en plus une source de conflits et d’injustice et elle est ressentie aujourd’hui plus comme de la “Reverse Discrimination” qu’une facon d’aider des minorites. Souvenez-vous de ce cas qui a fait du bruit a l’epoque: http://www.acri.org/blog/2010/04/27/update-on-new-haven-briscoe-firefighter-lawsuit/
Et ca, c’est un discours qu’on entend de plus en plus: http://www.youtube.com/watch?v=g8Av3NVqWMY Affirmative Action, oui peut-etre, mais avec une grande prudence et circonspection. A manier avec precaution, c’est loin d’etre une panacee comme sa pratique l’a montre.

il a abandone notre pays il y a quelques annees...

Il n'aime pas les states.

@tien. Votre commentaire est antisémite. J'ai donc demandé à lefigaro.fr de le retirer des commentaires de notre blog.

Ce couple de gauchistes à la Maison-Blanche n'aime pas les États-Unis. Alors comment pourrait-il le faire briller?

Mme a dit il y a quelques années: "C'est la première fois de ma vie aujourd'hui que je suis fière des États-Unis....". On peut imaginer que le couple pense ainsi.

Avec une telle attitude ils ne vont pas lancer des beaux programmes spatiaux, lancer de grands rêves, diriger les missions militaires contre les dictateurs, relancer l'économie en inspirant la confiance dans le pays. Non ils avancent dégoûtes de ce que sont les États-Unis et se disent probablement ces jours-ci: "Même à la tête du pays il n'y a pas moyen de changer les choses car ce pays est gna, gna, gna...".

Obama n'avait pas assez de vécu pour devenir président des États-Unis.

Je crois que ''patsolaar'' à tout dit..

Avant "les blacks", les Libyens: http://tinyurl.com/3qxdano

Beau paradoxe: Obama, premier président noir, et sous son mandat, les noirs en bavent comme jamais depuis la période de ségrégation. Et une petite erreur: il y a préparation d'un Tea Party noir ET d'un Tea Party démocrate. Pas les deux ensemble. Le premier serait axé sur la couleur de peau, et assez radical dans ses revendications (d'aucuns diront socialiste), et le second rassemblerait les démocrates conservateurs qui ne veulent pas se faire dévorer par le Tea Party. Mais on préfère toujours l'original à la copie.

C'est bien gentil d'affirmer que tout le monde aura bientôt le même accès à l'emploi et que la situation "progresse toute seule", mais je crains que ce monde merveilleux auto-améliorant n'existe pas. Obama n'a pas été élu pour laisser les choses progresser toutes seules. Enfin, il est absurde de demander que l'on laisse les Etats-Unis tranquilles. Il faut arrêter la parano, ce n'est pas un article d'un blog français qui va embêter les Etats-Unis. Les américains voteront en 2012 selon ce qu'ils pensent du bilan de leur président, pas en fonction d'un article d'un blog de lefigaro.fr.

C'est Seb qui a tout dit, pas patsolaar ! le blog du figaro.fr, c'est de la gnognotte pour l'électeur de l'Oncle Sam.

c'est simple c'est l'économie, les tensions raciales aux USA se sont apaisées car l'économie a très bien tourné en gros de 1992 à 2008, la situation des noirs s'est amélioré mais là l’Amérique est en crise, le chômage n'arrive pas à baisser et bien sur les noirs en sont les premières victimes Obama ou pas, ils sont moins diplômés dans l'ensemble, vivent souvent dans des quartiers plus défavorisés dans des structures familiales plus éclatées, pour redresser ça c'est du très très long terme et un travail en profondeur et un gros investissement public c'est pas gagner vu les votes du budget.

obama comme souvent les démocrtes pourrait croire ce votre acquis oui mais il y l'abstention, et les noirs qui ne se déplacent pas peuvent lui manquer dans certains états clés : Ohio, missouri, north carolina, virginie, floride...

Obama a-t-il abandonné les blacks ?

En Libye oui !

Peu à peu se confirme l’horrible vérité. Que signalaient depuis avril, mais en vain, diverses missions internationales d’enquête : les troupes de choc des « rebelles démocrates » n’ont cessé de commettre des atrocités, des viols barbares, des pillages, des lynchages racistes et des crimes de guerre. Quand ils ne se tuent pas entre eux.

Nous recevons de nombreux témoignages de là-bas : ce n’est pas la liberté qu’ils font régner à Tripoli, c’est la terreur. Ce ne sont pas eux qui ont tué les forces de défense libyenne, ce sont les armes sophistiquées de l’Otan. Les pays les plus puissants de la Terre écrasent la petite armée d’un pays de cinq millions, après avoir privé la population d’eau, de nourriture et d’électricité et ils appellent ça une « libération » pour raison humanitaire !

Le dernier exploit des « rebelles » racistes a consisté à menotter des dizaines de civils noirs, à les torturer et à les exécuter. ne pas oublier qu'Obama les cautionne ! Il leur fournit des armes !

Alors, aujourd’hui et dans les jours qui viennent comment l’Otan et ses agents de désinformation vont-ils s’y prendre pour neutraliser l’effet de ces révélations ? Comment vont-ils « travailler » l’opinion pour l’anesthésier ?

En fait, c’est simple, les méthodes ont déjà été étudiée au Pentagone : Pour « gérer les mauvaises nouvelles » voir le livre « Attention, médias ! » (1991). Elles avaient en effet été révélées par le colonel de l’US Air Force Darryl Henderson.

bien d'accords avec vous. Il y'a eu une désinformation totale sur la Libye, menée par Al Jazira et les médias occidentaux, dans le seul but de renverser le colonel Khadafi, le guide de la Jamariya libyenne.
Seul dirigeant africain à avoir tenu tête à l'occident. La Libye dors sur des milliards de barils de pétrole que convoitent les occidentaux, la France en tête dont le groupe Total a été écartée des contrats. De plus Khadafi a refusé d'acheter les rafales(Il n'est pas le seul) et les centrales nucléaires francaises alors qu'il avait promi de le faire, humiliant ainsi sarkozi.

On a fabriqué l'image purement médiatique du méchant khadafi, mégalomane et fou, contre les gentils rebelles sympathiques qui font la guerre en basket casquettes.
Je suis quand même surptis que ce qu'on nous vend comme la plus performante alliance millitaire, l'Otan ait mis 6 mois à venir à bout d'une armée d'un pays de 5 millions d'habitants, dirigée par un "fou".

Je note tout de même que le "fou" a réussi à s'échapper et parvient à envoyer des communiqués à partir de son "trou". Il prétend que ce n'est qu'un retrait stratégique, les autres rigolent, mais moi je dis wait and see. Ce n'est pas fini.

Souvenons nous de l'attentat de Lockerbie qui eut lieu le 21 décembre 1988 contre un Boeing 747.

Tout le monde était sûre que Kadhafi l'avait fomenté, causant le décès de 270 personnes !

Puis en 2005, un ancien haut responsable de la police écossaise désirant rester anonyme, ayant participé à l'enquête, affirme que la CIA aurait « écrit le scénario » accusant la Libye. Il affirme que la pièce à conviction décisive, un fragment de circuit intégré du détonateur, a été « fabriquée » et « déposée » par des agents de la CIA.

Un nouveau coup de théâtre vient conforter cette hypothèse deux ans plus tard (2007), quand l'ingénieur suisse en électronique Ulrich Lumpert reconnaît avoir fourni à la police écossaise le fragment de « retardateur », présenté comme trouvé sur les lieux du crash par la justice écossaise.

Fin 2007, on apprend que le commerçant Maltais Tony Gauci, principal témoin à charge, se serait vu offrir une enveloppe de 2 millions de dollars, à la demande des inspecteurs chargés de l'enquête, en échange du faux témoignage !

Mais en 2011, dans une interview accordée au quotidien suédois Expressen, l’ex-ministre libyen de la Justice Mustafa Abdel-Jalil, du côté des rebelles aujourd'hui, affirme : « Kadhafi a donné personnellement ses instructions au Libyen Adbelbaset Ali al-Megrahi »

Bref, Lockerbie a été une opération false flag pour couvrir un voyou de la CIA impliqué dans un trafic d’héroïne de la vallée de la Bekaa au Liban, lors de la crise des otages de Terry Anderson. Une équipe conjointe de la CIA, du FBI et des enquêteurs Defense Intelligence volaient sur le vol Pan Am 103 ce jour-là, en direction de Washington pour dénoncer la corruption, lorsque l’avion a explosé au dessus de Lockerbie, en Ecosse.

Cynthia McKinney était très étonnée au sujet des études gratuites en Lybie.

Il faut dire qu'un master aux USA provoque 100.000 $ de dettes. Et pour que les étudiants américains et européens ne soient pas jaloux, on a tout simplement bombardé l'Université Nasser de Tripoli !

Cette raison n'est évidemment pas satisfaisante ! elle serait plutôt celle-ci :

http://www.youtube.com/watch?v=cZgC1SvK2tU&feature=player_embedded

patsolaar devrait se méfier de la CIA et surtout du RSA qui surveille la planète entière.
Il est surprenant qu'une adoratrice d'Obama soit aussi en adoration devant Kadhafi dont elle n'arrive toujours pas à écrire le nom correctement. Quelque chose doit être bloqué dans son cerveau, aussi je lui cite les différentes orthographes de patronyme de l'homme d'État libyen, né le 19 juin 1942 à Syrte, appelé le colonel Kadhafi. Et je lui rappelle qu'il n'est qu'un homme... mortel.
Kadhafi (en arabe : معمر القذافي audio, Muʿammar Al-Qaḏḏâfî ; également retranscrit Kadafi, Algathafi, al-Kadhafi, al-Gaddafi, Al Qadafi, Qadhafi, Gueddafi, Gheddafi, ou El-Gueddafi), communément.
Le choix est immense, et Khadafi n'est pas dans le lot.

Les commentaires sont fermés.