Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/09/2011

LIBYE/OTAN : L'OCCIDENT EST UN VOLEUR ETERNEL MAIS QUI NE COMPREND QUE LE LANGAGE DE LA FORCE MAIS IL NE SAIT TOUJOURS PAS QUI EST KADHAFI IL L'APPRENDRA LORSQU'IL SERA TARD POUR LUI ET SON PEUPLE !

DECOUVREZ LES REACTIONS DES INTERNAUTES DONT CERTAINS DISENT GRANDEMENT MERCI A SARKO ET LE JUIF BHL CAR LE NOUVEAU POUVOIR PLEIN D'ANARCHISTES ASSASSINS ET ISLAMISTES ARABES D'OBEINDIENCE AL-QUAÏDISTES FONDENT D2SORMAIS TOUTE JUSTICE SUR LA CHARIA. COMMENT L'OCCIDENT ET SON OTAN CRIMINELLE ET GENOCIDAIRE ET SA BRANCHE ARMEE L'ONU APPELLENT-ILS CA : PROGRES ? DEMOCRATIE ? DROITS DE L'HOMME ? RECULE ?

Identifiez-vous pour poster votre commentaire :

En postant un commentaire, je déclare accepter les conditions générales d'utilisation.

Vos réactions sur "Kadhafi en fuite... mais vers où ?".

1 à 10 sur 31 Réactions
  • Chègoku - Belgique
  • 07.09.11 | 12h00
"agenda de réformes" qui contenait l'inscription de la laïcité dans la constitution libyenne.
Et boum, les rebelles islamistes de Banghazi n'ont pu l'accepter. Pas étonnant de les voir aujourd'hui combattre aux côtés de l'AQMI.

Maintenant ce que le CNT propose, c'est le droit fondé sur la charia.

On est passé près du la laïcité et nous voilà maintenant avec un état méditerranéen qui veut fonder sa justice sur les préceptes de la charia.

On dit merci Sarko et BHL le bien pensant.
  • Chègoku - Belgique
  • 07.09.11 | 11h57
En 18 novembre 2008, l'ancien directeur du FMI, Dominique Strauss-Kahn, qui avait rencontré Mouammar Kadhafi, conclut : « les entretiens que nous avons eu ont témoigné de notre unité de vues sur les réalisations de la Libye et sur les principaux défis auxquels elle est confrontée. Les réformes ambitieuses des dernières années ont produit une croissance forte (…) Le défi principal est de maintenir le rythme des réformes en cours visant entre autres à réduire la taille de l'État. »61

Le 15 février 2011, un rapport du FMI, résumé par son directeur, loue la bonne gestion par le colonel Kadhafi, l'encourage à « continuer d'améliorer l'économie », mentionnant son « ambitieux agenda de réformes »

Wikipedia.
  • jorry - Libye
  • 07.09.11 | 11h55
Chègoku - Belgique

07.09.11 | 11h44

comme beaucoup d'autres états africains
-----------------------------
exemple l'afrique du sud qui lui est reconnaissant d'avoir soutenu Mandela durant des années alors que nos beaux gouvernements fermaient les yeux sur l'apartheid
  • Chègoku - Belgique
  • 07.09.11 | 11h54
L'Indice de développement humain – au-delà du revenu

Chaque année depuis 1990 1990 le Rapport sur le développement humain a publié l'Indice de développement humain (IDH) qui a été lancé comme alternative aux mesures conventionnelles de développement, telles que le niveau de revenus et le taux de croissance économique. L'IDH représente une volonté de définition plus large du bien-être et fournit une mesure composite de trois dimensions de base du développement humain : la santé, l'éducation et le revenu. . Les tendances de l'IDH dressent un tableau important à la fois aux niveaux national et régional et soulignent les écarts très conséquents en matière de bien-être et de potentialités qui continuent à diviser notre monde interconnecté.

IDH libyen premier d’Afrique et 53 ème mondial. Bien au-dessus de la moyenne mondiale et de la moyenne des pays ar abes.
  • Chègoku - Belgique
  • 07.09.11 | 11h51
jorry: Non il a de la famille exilée. Soit des capitalistes, des royalistes ou des islamistes. En tout cas des ennemis de la Jamahiriya populaire.

Il vient de se trahir lui même avec ses chiffres manipulés.
Et là, il ne peut pas parler de "conspirationnistes" car ces chiffres sont répétés d'années en années et consultables.
  • jorry - Libye
  • 07.09.11 | 11h49
***Pacha-kam-50*** - Zottegem

07.09.11 | 10h47

Cet ass-assin,à appauvris tout un peuple,des générations entière des Lyb-Iens ne savent ni lire ni écrire.
---------------------------------------------
c'est quoi tes sources?

france 2 ou Al jazeera?

parce qu'on a pas les memes infos...

appauvrir le peuple?

ne savent ni lire ni écrire?

vérifies juste ces deux points.
  • jorry - Libye
  • 07.09.11 | 11h49
***Pacha-kam-50*** - Zottegem

07.09.11 | 10h47

Cet ass-assin,à appauvris tout un peuple,des générations entière des Lyb-Iens ne savent ni lire ni écrire.
---------------------------------------------
c'est quoi tes sources?

france 2 ou Al jazeera?

parce qu'on a pas les memes infos...

appauvrir le peuple?

ne savent ni lire ni écrire?

vérifies juste ces deux points.
  • Chègoku - Belgique
  • 07.09.11 | 11h44
Et oui et le taux d'alphabétisation en Libye est de 89%. L'âge scolaire moyen est de 19 ans.
Là aussi ces chiffres sont disponibles sur les sites des organisations internationales.

Et les milliards qui sont saisi en GB, USA ou ailleurs pour être livrés au CNT sont les milliards de l'état libyen, pas de Kadhafi. Ils ont d'ailleurs servi à acheter des bons d'état étrangers.

Quant à son possible exile. Le Burkina Fasso lui est très reconnaissant d'avoir financé largement le développement du pays comme beaucoup d'autres états africains. Il n'est cependant pas garanti qu'ils retournent leur veste sous la pression occidentale.

Tout ça est officiel.
  • Finto - Belgique
  • 07.09.11 | 11h42
Photo prise dans une agence BNP-Fortis ...
  • Chègoku - Belgique
  • 07.09.11 | 11h40
pacha-kam: 10h47.

C'est faux et c'est pas moii qui le dit ce sont les chiffres officiles de l'OCDE.
Voir le IDH (indice de développement humain) de la Libye. 53ème mondial et premier africain.

Les milliards de dollar sont à l'état libyen c'est pour cette raison que c'est le pays le moins endetté du monde avec 3% du PIB.

T'as beau connaitre des opposants libyens, tu te trahis dans ton exposé. La réalité que tu veux nous faire avaler est démentie par les chiffres officiels des organismes internationaux.

Et oui mec, t'as de la répartie avec moi. Je ne suis pas une bille manipulable

Libye: Kadhafi a "très bon moral", issue positive en vue pour Bani Walid (07/09/2011 13:25)

TRIPOLI (AFP)

Le nouveau pouvoir en Libye a annoncé de gros progrès dans les négociations pour la reddition pacifique de Bani Walid, l'un des derniers bastions de l'ex-dirigeant Mouammar Kadhafi qui est en fuite mais aurait "très bon moral".
"Les négociations hier ont été réussies et nous attendons le feu vert du CNT (Conseil national de transition) pour pénétrer" à Bani Walid (170 km au sud-est de Tripoli), a indiqué le chef des négociateurs, Abdallah Kenchil, qui a mené des discussions avec des anciens issus de tribus de Bani Walid mardi.
"Les anciens ont rejoint la révolution", a-t-il indiqué. Selon lui, certains d'entre eux étaient maintenant à Tripoli, et d'autres étaient retournés à Bani Walid, où des hommes armés pro-Kadhafi les ont empêchés d'entrer dans un premier temps, provoquant le mécontentement des tribus.
Sur le terrain, aucun combat n'a été signalé dans les environs de Bani Walid mercredi, et des forces anti-Kadhafi équipées d'armes lourdes sont parties dans le désert s'étendant autour de la ville pour y récupérer des blindés abandonnés par les combattants fidèles à l'ex-leader, sans rencontrer aucune opposition.
Ces négociations sont en cours depuis plusieurs jours pour la reddition pacifique de Bani Walid, où des proches de Kadhafi dont son porte-parole Moussa Ibrahim sont soupçonnés d'être cachés.
Le CNT avait fixé un ultimatum jusqu'à samedi aux forces pro-Kadhafi dans trois fiefs de l'ex-leader, Bani Walid, Sebha et Syrte (360 km est de Tripoli).
Mais au moment où les nouvelles autorités libyennes tentent de faire tomber les derniers bastions de l'ex-dirigeant, la localisation de ce dernier faisait encore mercredi l'objet de multiples rumeurs.
"Je peux vous dire que j'ai parlé avec Kadhafi très récemment. Il est en Libye, a très bon moral, se sent fort, n'a pas peur et espère mourir en combattant contre les occupants", a affirmé à l'AFP Michane al Joubouri, patron de la télévision satellitaire Arrai, seul media étant encore en contact avec eux. "Son fils Seif al-Islam aussi est dans le même état d'esprit", selon lui.
Depuis la chute de Tripoli, l'ex-homme fort libyen s'est exprimé à plusieurs reprises dans des messages sonores diffusés par Arrai, affirmant qu'il ne se rendrait pas et qu'il était prêt à une longue bataille contre les rebelles et l'Otan même si le pays "brûle".
Mardi, le passage d'un important convoi de véhicules civils et militaires venant de Libye à Agadez, une ville au nord du Niger, avait alimenté les spéculations sur une fuite de l'ex-"Guide", avant une série de démentis.
Les nouvelles autorités libyennes avaient ainsi indiqué qu'"environ 200 voitures" étaient passées au Niger, précisant que "ce genre de convoi transporte généralement Kadhafi ou l'un de ses fils",
Mais le Niger a affirmé qu'il ne s'agissait que d'"un petit groupe" dont l'ex-dirigeant ne faisait pas partie, ajoutant que "M. Kadhafi représenterait un problème" pour le pays.
Les Etats-Unis non plus "ne croient pas" que Mouammar Kadhafi était dans le convoi, selon le département d'Etat américain.
Par ailleurs, l'Otan a poursuivi ses frappes, notamment autour de Syrte et Paris a jugé mardi qu'il n'y avait "pas urgence" à un désengagement militaire de la France.
Sur le plan politique, le Conseil de sécurité discutera vendredi d'une mission de l'ONU de trois mois en Libye pour aider à réformer la police et la justice et à préparer les élections.
Après plus de six mois de guerre, l'économie est ravagée mais stable avec une inflation maîtrisée et pas de problèmes insurmontables, a assuré le "ministre" intérimaire de l'économie, Abdallah Chamia.
Selon un haut diplomate européen, les autorités libyennes ont promis à une délégation de l'Union européenne de respecter les engagements et la "continuité" des contrats signés sous Kadhafi.
Le groupe pétrolier espagnol Repsol a envoyé des représentants en Libye pour "participer à des réunions" avec les autorités de transition sur "le retour à la normale" de son activité et pour vérifier l'état de ses installations, a indiqué mercredi son porte-parole à l'AFP.
Les problèmes humanitaires continuent d'inquiéter: ainsi, l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a signalé mardi qu'environ 1.200 immigrés, en majorité tchadiens, étaient bloqués depuis juin à Sebha (sud), "terrorisés à l'idée d'être pris entre deux feux".

© 2011 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque

Les commentaires sont fermés.