Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/09/2011

CONGO/KINSHASA : POURQUOI CE MOBUTISTE INCOMPPETENT N'EST-IL PAS ECARTE ALORS QUE SON BILAN SUR LA FOURNITURE ENERGIQUE EST NULLISSIME?

  FOCUS SUR L'ACTUALITÉ
Chantier Electricité : Gilbert Tshiongo lance l’élimination des poches noires dans la ville de Kinshasa
(L'Avenir Quotidien 28/09/2011)


La salle des réunions du ministère de l’Energie, le ministre Gilbert Tshiongo Tshibinkubula wa Tumba a présidé une importante cérémonie. Il s’agit de la signature d’un contrat de fourniture et travaux pour l’élimination des poches noires dans la ville de Kinshasa. Et ce, entre MM. Mbala Musanda Eric et Gonzales, respectivement Administrateur délégué de la SNEL et le responsable de l’Entreprise Africa Equipment & Engineering (AEE), une société spécialisée dans les travaux de génie électrique.

Selon le communiqué de presse qui a été distribué aux journalistes, ce contrat vise l’électrification immédiate des quartiers Mpasa, Malweka et Kisenso dans la ville province de Kinshasa. Le coût global des travaux est de 21 millions de dollars américains entièrement financé sur le don accordé à la Rd Congo par la Banque mondiale, en cofinancement avec la Banque africaine de développement (BAD) et la Banque européenne d’investissements (BEI).

Disons que le lancement de ce projet d’électrification des poches noires de la ville de Kinshasa s’inscrit entièrement dans le cadre de la concrétisation de la volonté politique du Président de la République et Chefs de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, qui a déclaré le secteur de l’Energie (desserte en électricité et en eau potable) la priorité des priorités des cinq Chantiers de la République afin d’améliorer rapidement les conditions de vie de la population congolaise. Et à travers ce projet, plus de 220.000 personnes additionnelles auront accès à une électricité fiable dans la ville de Kinshasa. La durée des travaux est de 26 mois.

200 emplois à créer

Même si au regard du besoin en matière d’emploi le chiffre 200 ne représente pas grand-chose, disons quand même que c’est plusieurs familles qui vont dépendre de ces emplois directs qui seront créés par cette entreprise, sans oublier plusieurs emplois indirects. C’est donc un Chantier qui aura un impact certain sur un autre, en l’occurrence le Chantier Emploi.

Au-delà de cet aspect, et comme le projet vise à éliminer les poches noires dans la ville de Kinshasa, il y a lieu de croire que les environs de l’aéroport de Ndjili qui donnaient une mauvaise image, vont maintenant refléter l’image du nouveau Congo, résolument tourné vers la modernisation de ses infrastructures. Au-delà de l’élimination des poches noires, le souhait de tout le monde est de faire un bon traçable des abords du Boulevard Lumumba, permettant ainsi de donner une autre image de la ville de Kinshasa. Surtout que dès l’entrée de la ville, Kinshasa doit frapper, un peu comme ça se fait dans d’autres pays du globe.

Il sied souligner que ce contrat en vue de l’élimination des poches noires à Kinshasa est le 15ème signé par le ministre Gilbert Tshiongo, sur un total de 26 prévus. Ainsi, il ne sert à rien de dire qu’il y avait trop de délestages à Kinshasa, lorsqu’on ne sait pas ce que le gouvernement compte faire. Et pourtant, il s’agit d’un gouvernement qui préfère se taire et agir. Parce qu’il a les moyens d’agir. Comme tout le monde le sait très bien, les infrastructures dans le secteur de l’énergie n’ont pas connu un entretien sérieux depuis l’existence du barrage d’Inga. Pendant longtemps, on a assisté à des raccordements frauduleux, sans que des investissements conséquents ne puissent suivre. La conséquence est simple, c’est l’état de dégradation très avancé du matériel.

Jean-Marie Nkambuua

 

© Copyright L'Avenir Quotidien

Les commentaires sont fermés.