Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/10/2011

JE VOUS SALUE MARIE !!!

FM News

Margarita Louis-Dreyfus a de quoi réfléchir...
Margarita Louis-Dreyfus a de quoi réfléchir...
©Maxppp

La vente de l’OM, pas vraiment une bonne affaire pour MLD ?

08/10/2011 - 10 h 50 -2

Vendredi, Margarita Louis-Dreyfus a menacé de vendre l'Olympique de Marseille. Mais que pourrait-elle espérer d'une telle opération ?

  • PARTAGER

« Libre de vendre demain ». Ces quelques mots de la propriétaire de l’Olympique de Marseille Margarita Louis-Dreyfus, extraits d’une interview accordée au Monde datée de samedi, ont mis le feu à la Canebière. Depuis, le président du club phocéen Vincent Labrune a tempéré ces propos. « Il n’est absolument pas dans son esprit de vendre, ni plus ni moins qu’il y a un an, deux ans, trois ans ou quand Robert était là », a-t-il confié à RMC. Pourtant, la menace semble bel et bien peser. Une question subsiste toutefois dans cette affaire : cette mise en vente serait-elle une bonne opération pour MLD ?

Pas évident, étant donné le contexte économique mondial. Seules des grosses puissances, du Moyen-Orient, de Russie, voire de Chine pourraient s’offrir la formation olympienne. Mais le montant de la transaction ne serait pas forcément énorme. Pour rappel, le Paris SG a été cédé pour 50 M€ en juin, l’AS Roma pour environ 70 M€ ces dernières semaines et Malaga pour 36 M€ à l’été 2008 (reprise de la dette globale et pertes de la saison en cours incluses). On est loin des 110 M€ que proposait le mystérieux homme d’affaires canadien Jack Kachkar à l’hiver 2007...

MLD peut donc difficilement espérer plus d’une soixantaine de millions d’euros. Malgré des résultats sportifs plutôt corrects (si l’on excepte le début de saison compliqué, le bilan des derniers exercices est plus que positif, notamment sur la scène nationale), le club ne possède pas des actifs extraordinaires. La valeur marchande de l’effectif de Didier Deschamps est estimée à environ 149,25 M€ par le site de référence allemand Transfermarkt. À titre de comparaison, celle du PSG atteint les 190,5 M€ et celle de l’OL avoisine les 157 M€...

Seuls Steve Mandanda (18 M€), Stéphane M’Bia (15,5 M€), Loïc Rémy (15 M€) et André Ayew (10 M€) pourraient rapporter plus de 10 M€ chacun aux caisses olympiennes en cas de transferts estime Transfermarkt. Le Stade Vélodrome, en cours de coûteuse rénovation, n’appartient pas non plus aux Ciel-et-Blanc et constitue un gouffre pour les finances du club. Enfin, pour rappel, l’OM se cherche toujours un nouveau sponsor maillot, le juteux contrat de partenariat avec Betclic prenant fin à l’été 2012. Et les prévisions ne semblent pas vraiment optimistes pour la signature de ce prochain bail...

En résumé, même si la sortie médiatique de Margarita Louis-Dreyfus peut ressembler à un appel d’offres déguisé, une éventuelle vente n’est pas à l’ordre du jour. Les précédents récents nous montrent que les passations de pouvoir se règlent le plus souvent durant l’été. Mais si tel était finalement le cas, le montant ne serait pas énorme. Pas autant que la famille Louis-Dreyfus ne pourrait l’espérer après ses investissements depuis 1997 en tout cas... Didier Deschamps a donc encore un peu de temps devant lui pour redresser la barre. Mais que le technicien marseillais se méfie, le temps c’est de l’argent...

->Alexis Pereira

Achetez vos billets pour OM / Dortmund


Ligue 1 - OM : Margarita "libre de vendre demain"

ven, 07 oct 13:22:00 2011

Dans un entretien accordé au Monde, Margarita Louis-Dreyfus, la propriétaire de l'OM, envisage de vendre le club phocéen. "Je ne suis ni Robert ni le Qatar", prévient-elle. Mécontente des résultats de Marseille depuis le début de saison, elle met la pression sur Didier Deschamps.

FOOTBALL Marseille owner Margarita Louis-Dreyfus - 0

Margarita Louis-Dreyfus a décidé de taper du poing sur la table. La propriétaire de Marseille apprécie peu le début de saison raté de l'OM, 13e de L1 et déjà à 12 points du leader parisien. Mais elle apprécie encore moins d'entendre qu'elle pourrait se montrer beaucoup plus généreuse avec sa cassette personnelle pour permettre au club phocéen d'être plus ambitieux sur le marché des transferts. Dans un entretien paru vendredi dans Le Monde (édition datée de samedi), l'héritière de Robert Louis-Dreyfus confirme, avec un ton qu'on ne lui connaissait pas, qu'elle ne changera pas de stratégie. Elle se dit "libre de vendre demain" si la situation financière et sportive du club ne se redresse pas. Elle estime aussi : "L'OM ne joue pas comme il devrait par rapport à l'argent que je donne".

Dans un entretien accordé au Monde, Margarita Louis-Dreyfus, la propriétaire de l'OM, envisage de vendre le club phocéen. - 2 Margarita Louis-Dreyfus met par ailleurs clairement et pour la première fois la pression sur le coach olympien Didier Deschamps, entraîneur conforté dans ses attributions en début de saison : "Je lui ai donné tous les moyens et pouvoirs sportifs pour réussir. Maintenant, c'est à lui de montrer ce qu'il peut faire." Jusqu'ici, le président Vincent Labrune avait été très prudent avec cette hypothèse. Didier Deschamps a, lui, livré dans Téléfoot, dimanche dernier, sa vision lucide de sa position à Marseille : "J'ai accepté d'être entraineur, j'ai donc accepté l'idée de pouvoir être licencié à tout moment. Si Margarita et Vincent le décident, je peux être limogé. Ça fait partie de mon métier."

"Je ne suis ni Robert ni le Qatar"

Dans un entretien accordé au Monde, Margarita Louis-Dreyfus, la propriétaire de l'OM, envisage de vendre le club phocéen. - 3 "Robert dépensait son argent par amour de l'OM, le Qatar (au PSG) pour le business. Mais moi je ne suis ni Robert ni le Qatar", lâche enfin Margarita Louis-Dreyfus dont la fortune personnelle s'élèverait à 300 millions d'euros selon une enquête du Journal du Dimanche publiée en mars. Une somme rondelette mais qui peut fondre comme neige au soleil, confrontée aux folies des grandeurs du football professionnel. Son époux avait lui-même englouti environ 200 millions d'euros en douze ans dans le club.

 

"Il n'est pas logique que je garde le club, expose-t-elle encore. "Si j’étais une vraie businesswoman, très raisonnable, je l’aurais déjà vendu. Je ne l’ai pas cédé, même si Robert m'a laissé libre de faire ce que je veux avec Marseille." Après avoir remis récemment 20 millions d'euros dans les comptes de l'OM, la propriétaire sait qu'elle devra réinjecter l'équivalent de cette somme, au bas mot, si le club ne se qualifie pas pour la Ligue des champions. Loin de l'idée d'un club auto-suffisant qu'elle se fait du champion de France 2010... "Quand on est à l’OM, l’objectif reste de terminer dans les trois premiers du championnat", rappelle-t-elle.

Quelques heures après la parution de cet entretien, le président du club Vincent Labrune a précisé par communiqué que l'hypothèse n'était "pas d'actualité". "Margarita Louis-Dreyfus déclare 'qu’elle est libre de vendre le club demain', ce qui, je tiens à le préciser, n’est pas d’actualité, écrit Vincent Labrune dès la première phrase de ce texte diffusé sur le site de l'OM. Elle souligne ensuite qu’elle n’a pas les moyens financiers des Qataris. Sur ces deux points, elle ne fait que rappeler des évidences. Elle remet juste une nouvelle fois en perspective ses engagements envers l’OM." La propriétaire du club rencontrera les joueurs jeudi, a aussi expliqué Vincent Labrune.

Eurosport

L'OM dompte le dernier de Ligue 2

39 contributions
Imprimer Recommander
 

Publié le samedi 08 octobre 2011 à 09H44

 
À l'image de Lucho, auteur  d'un joli but, l'OM a renoué avec la confiance.

À l'image de Lucho, auteur d'un joli but, l'OM a renoué avec la confiance.

Photo jérôme rey

 

L'actualité olympienne et les propos de Margarita Louis-Dreyfus ont éclipsé l'intérêt -s'il y en avait un- du match amical entre l'OM et Monaco, hier, à Carpentras. Pour Didier Deschamps, cette rencontre a surtout été le moyen de redonner du temps de jeu au suspendu (Fanni), convalescent (Cheyrou) et autres éléments cantonnés au banc de touche (Jordan Ayew, Sabo, Bracigliano) pendant la trêve internationale. Sans oublier de lancer des jeunes, à l'instar de Larry Azouni, titularisé dans l'entrejeu marseillais avant d'être remplacé par Rafidine Abdullah.

Le technicien olympien a donc pu apprécier la rapide ouverture du score de Jean-Philippe Sabo (2), le slalom de Jordan Ayew (20 ), la frappe sèche de Lucho Gonzalez (51 ) et l'éclair de Chris Gadi (85 ).

La défense new look de l'OM a aussi tenu son rang, malgré la réduction du score de Boubacar Sanogo (52 ). "C'est important de gagner, ça fait toujours du bien au moral, insistait Guy Stephan, l'adjoint de "DD". Le jeu collectif a été de qualité et agrémenté de buts.

On apprécie, même si ça ne reste qu'un match amical." Un spectacle qui n'a pourtant pas passionné les foules puisque, entre deux rafales de vent, le stade Pierre-de-Coubertin a sonné creux. À peine plus de 1000 spectateurs -dont 200 invités sur les 3000places disponibles- ont assisté à cette "affiche" (aussi diffusée en direct sur Canal+ Sport) entre l'OM, moribond en Ligue 1, et la lanterne rouge de la Ligue 2. Vite, la reprise du championnat !

OM 4 - Monaco 1

À Carpentras, stade Pierre-de-Coubertin. Mi-temps: 2-0. Arbitre : Didier Falcone. Spectateurs: 1000 environ.
Buts - OM : Sabo (2), J. Ayew (20), Lucho (51), Gadi (80). Monaco : Sanogo (52).

OM : Bracigliano - Azpilicueta (Abbes, 46), Fanni, Roland, Morel - Azouni (Abdullah, 75), Lucho (Gadi, 60; puis Jobello, 90), Cheyrou (cap)- Amalfitano, J. Ayew, Sabo. Remplaçants : Andrade (g), Pommier, Omrani. Entraîneur : Didier Deschamps.

AS Monaco : Sourzac - Ferblantier (Mango, 58), Koné, Hansson (cap), Fanchone - (Koussalouka, 46), Assana, Malcuit (Dingone, 46), Vahirua - Sanogo, Traoré (Nimani, 70). Remplaçant : Carrasso (g). Entraîneur : Marco Simone.

A l'issue de la victoire de son équipe face à Monaco (4-1) en amical, ce soir à Carpentras, Didier Deschamps s'est exprimé sur la sortie médiatique de l'actionnaire dans Le Monde. "Margarita est dans son rôle d'actionnaire et de propriétaire. Je n'ai rien de particulier à déclarer par rapport à ses propos. Je ne le prends pas comme une mise en garde, assure l'entraîneur olympien. Je sais qu'elle n'est pas contente de la situation sportive du club. Moi non plus, ni le président. Mais si vous connaissez quelqu'un qui aime l'OM et qui est content de notre sort, il faut me le présenter. Il n'y a rien de plus. C'est la seule personne décisionnaire, le club lui appartient, donc elle a la liberté de dire et de faire ce qu'elle veut." 

19:05 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.