Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

09/10/2011

OTSHUMBA AKAKE TSHA PAULINE MA VENERABLE MAMAN A ETE BEL ET BIEN ENTERREE A KINSHASA LA CAPITALE DE LA RDC HIER SAMEDI 01/10/11 ENTRE 12 ET 18H : EN CE MOMENT C'EST EN ORPHELIN DE PERE ET DE MERE QUE JE M'ADRESSE A MES MILLIERS DE VISITEURS

----- Mail transféré -----

De : omatete ndjusuku ondjusuku@yahoo.fr

À : antoinedover@yahoo.fr

Envoyé le : Vendredi 30 Septembre 2011 20h59

Objet : décés de maman OTSHUMBA OKENDE Pauline

NOUS AVONS LE REGRET DE VOUS INFORMER QUE MAMAN OTSHUMBA OKENDE Pauline EST MORTE CE 30 SEPTEMBRE 2011 à 2h DU MATIN. TOUTES LES TENTANTIVES POUR VOUS JOINDRE AU TELEPHONE PENDANT TOUTE LA JOURNEE D'AUJOURD'HUI ONT ETE VAINES. NOUS PROPOSONS DE L'INHUMER LE MERCREDI PROCHAIN. COURAGE.

Sé/ ANDRE OMATETE


Louvain-La-Neuve, le 05.10.2011

DECES DE MA VENERABLE MAMAN ELLE AVAIT 85 ANS MAIS JE LA VOULAIS ENCORE POUR MOI MAIS ...

Chers frères et soeurs,

Comme vous le voyez, alors que je me trouvais à l'étranger, mon adorable mère est partie rejoindre son mari de mon père parti, lui, il y a quarante-deux ans. J'avais à peine six ans quand il partit, et que cette courageuse et analphabète du premier degré de ma mère vénérable s'occupât de moi de la maternelle à la profession en passant par l'école primaire, secondaire et universitaire voire post-universitaire. Elle a été le socle de ma base sociale et humaine. Elle m'a tout donné et appris.

Cependant, si ma mère ne savait ni lire, ni écrire, elle a eu, à elle seule, au moins, le mérite de faire de moi l'homme que je suis en ce moment. Un homme accompli humainement, scientifiquement, socialement. Un homme qui sème la terreur là où il y a la terreur, la guerre là où il y a l'injustice. Un homme qui, comme tous les révolutionnaires avertis dans l'"histoire de l'humanité", Patrice-Emery Lumumba, Pierre Mulele, Ngandu Kisase, Laurent-Désiré Kabila Mzee, Thomas Sankara, Marien Ngouabi, Bounganda, Nelson Mandela Madimba, etc., est en train d'infléchir le racisme scientifique en France. Un homme qui vient même de réussir à convaincre et à impliquer le président Nicolas Sarkozy dans sa quête et sa soif de vérité et de justice. "Qui lutte peut perdre, mais qui ne lutte pas a déjà perdu, me mettait dans la tête mon vénérable père". C'est ce que j'ai toujours fait, je fais et ferai jusque le jour où la mort m'emportera ainsi qu'elle vient d'emporter ma si chère mère, dont seuls pourront témoigner humblement et honnêtement sur ses valeurs morales et humaines MUSANGU BEDE, VICKY ANGANAWO et leurs deux beaux enfants KALUBI et BABENDE.

Comme il y a deux ans, lors d'un autre séjour à l'étranger lorsque je perdis ma soeur aînée, j'ai appris la triste nouvelle seul ! Ce sont mes cris de détresse qui m'avaient sauvé. Car très vite -, bien savoir-vivre aidant comme partout où je séjournai, car chez moi il n'y a ni ethnie, ni race, ni encore moins tribu, sinon la race humaine -, mes voisins y accoururent pour m'entourer de leurs compassions. Il y avait là deux russes, trois français, six arabes, et un turc ... bien longtemps avant que ma vraie communauté n'y soit informée, et n'y vienne s'occuper de ma personne et de ma douleur à temps plein. Car, et comme quoi, on est mieux servi, après tout, que par soi-même.

Revenue de la terre, fruit de la terre par la terre, pour la terre ma mère sera inhumée le samedi 8/10/2011. Ma mère est morte à 2heuresdu matin la nuit du 30 octobre à celle du 01/10/2011 jour de mon anniversaire, et à l'heure de ma naissance ! Désormais, mon anniversaire de la vie sera aussi celui de la mort de celle qui m'a mis au monde. Un symbolique, sans doute, difficile à démêler. Mais c'est comme.

Mon angoisse est immense, et mon incrédulité absolue. J'ai beaucoup pleuré à l'étranger. Et j'ai continué de plus bel dès mon arrivée hier chez moi en Belgique. Mais aussi bien là-bas qu'ici, les compatisseurs-compatriotes m'ont demandé de ne pas céder au découragement, de ne pas m'alimenter -, car n'est-on pas déjà trop vieux, comme ça, pour essayer d'y faire le fakir -, afin d'annoncer moi-même la mort de ma mère en utilisant les moyens modernes qu'elle a vu s'éclore, mais dont elle ne se servit jamais.

Pour clore, J'AI BEAUCOUP AIME MA MERE, JE L'AIME ENCORE, ET L'AIMERAI JUSQUE LE JOUR OU JE PARTIRAI, A MON TOUR, INCINERE. J'éviterai ainsi que ceux qui m'ont haï pour rien ou pour quelque chose me déterre, me profane  et sabote mon corps, fasse promener ma tête comme on le fait avec celle de Descartes d'un continent à un autre. Parce que je suis certainement du même génie que Descartes.

A ceux et celles qui voudront me joindre oralement pour me souhaiter leurs condoléances, je leur donne mes coordonnées téléphoniques belges :

0032487841002/0032489994652 (gsm)

003210601066 (fixe)

 

Bien à vous

 

Prof./Hdr/Dr.Antoine-Dover OSONGO-LUKADI

 

 

23:29 Publié dans Passions | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.