Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

12/10/2011

C'EST TOUJOURS TRISTRE VOIRE FRUSTRANT LORSQU'UN COMPATRIOTE S'EFFONDRE COMME CA UN PEU COMME MOLIERE LE FRANCAIS LA MORT RÔDE PARTOUT MAINTENANT MÊME LA OU ON L'ATTEND MOINS

12/10/2011 à 17h:33 Par Justine Spiegel
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
 
Dieudonné Kabongo est décédé sur scène en Belgique le 11 octobre. Dieudonné Kabongo est décédé sur scène en Belgique le 11 octobre. © D.R.

Dieudonné Kabongo a joué son dernier acte. L’artiste congolais, âgé de 61 ans, est décédé sur scène en Belgique, dans la soirée du 11 octobre, lors d’une représentation du cabaret « Les nouvelles de l’espace ».

Malgré l’intervention des secouristes présents dans la salle, le comédien Dieudonné Kabongo n’a pas pu être réanimé. « Dieudonné était un des quatre chroniqueurs. Il s'est affalé. Rien n'a pu être fait. Nous sommes effondrés et pensons avec tendresse à sa famille », a confié son partenaire et comédien belge Jean-Louis Leclerq sur sa page Facebook.

"Bruxellois d'adoption"

Né au Katanga (RDC) en 1950, Dieudonné Kabongo était « bruxellois d’adoption » depuis 1970. Ancien professeur de mathématiques, il s’était fait connaître en remportant en 1984, le prestigieux prix du Festival du rire de Rochefort avec sa pièce « Méfiez-vous des Tsé-Tsé », un face-à-face burlesque entre colonisateur et colonisé. Comédien, conteur, musicien et humoriste, il avait joué dans une quarantaine de courts et longs métrages (« Le damier » en 1996, « Pièces d’identité » en 1998, « Le couperet en 2005 »…) « J’ai aussi joué dans de mauvaises pièces », s’amusait-il lorsque nous l’avions rencontré à Paris en août 2010. Sympathique et chaleureux, il nous avait confié entre deux éclats de rire son sentiment sur l’anniversaire des indépendances africaines. « Quand commence-t-on à exister ? » se demandait-il alors. Que la terre lui soit légère.

Vidéo réalisée en août 2010, dans le cadre de la série d'été de jeuneafrique.com : Humour en série : indépendances cha-cha ou bla-bla.
 



Lire l'article sur Jeuneafrique.com : RDC : décès de l'humoriste Dieudonné Kabongo, "bruxellois d'adoption" | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique

L’artiste congolais Dieudonné Kabongo est décédé sur scène mardi soir à Bruxelles


L’artiste congolais Dieudonné Kabongo (Bashila), né en 1950 au Katanga (RDC), belge d’adoption, est décédé sur scène le mardi 11 octobre en soirée, malgré l'intervention immédiate de secouristes présent dans la salle. Il participait entre autres à l’animation d’événements et émissions comme « Les Nouvelles de l’Espace », semaine infernale mensuelle de l’Espace Delvaux (Watermael-Boitsfort). C’est lors d’une de ces représentations, hier mardi au centre culturel Armillaire de Jette (ndlr:une commune de la région de Bruxelles-capitale), que le comédien s’est effondré.

C’est le comédien et auteur belge Jean-Louis Leclercq qui annoncé la triste nouvelle sur sa page facebook. « Notre cabaret ‘Les Nouvelles de l’Espace’ démarrait. Dieudonné était un des quatre chroniqueurs. Il s’est affalé. Rien n’a pu être fait. Nous sommes effondrés et pensons avec tendresse à sa famille », écrit Jean-Louis Leclercq.

Mirko Popovitch, l’ancien directeur de La Vénerie à Watermael-Boitsfort qui produit « Les Nouvelles de l’Espace » raconte: « C’est terrible, on était ensemble sur scène, une soirée spéciale entre vieux complices, il s’est écroulé, j’ai tout essayé, le massage cardiaque, la respiration artificielle… Les secours sont vite arrivés !!! Rien à faire, le grand Kabongo, mon vieux pote, ce surdoué musical et théâtral, n’est plus… Mille projets et surtout ses enfants, devant le vide… Il est tard, je ne m’y fais pas, c’était un Congolais, un Belge, un artiste, un ami, un frère… Demain mercredi, nous avions rendez-vous à l’Af’theure pour parler de son projet téléfilms… Salut l’artiste »

Comédien, conteur, musicien et humoriste, il se fit connaître en remportant le premier prix du Festival du Rire de Rochefort en 1984, en compagnie de Mirko Popovitch, avec le spectacle Méfiez-vous des tsé-tsé,face à face entre colonial et colonisé. Spectacle présenté ensuite en France, en Suisse, au Québec, et au Congo (RDC).

Artiste polyvalent, il participe à l'animation de différents événements et émissions de radio et télévision.

En novembre 2007, il fait partie des personnalités non politiques du Groupe Wallonie-Bruxelles, créé à l'initiative de la Communauté française de Belgique pour débattre de l'avenir des francophones. Parmi les membres issus de la société civile, il est le seul provenant des milieux socio-culturels et d'origine étrangère. Il est membre du groupe n°4, chargé des « matières culturelles », tels l'audiovisuel, la culture, l'emploi des langues ou encore le sport.

Théâtre
Méfiez-vous des tsé-tsé
Atterrissage de Kagni Alem ; Denis Mpunga
L’invisible de Philippe Blasband ; Astrid Mamina
Droits de Succession de Vincent Azé & Eric Delcourt

Filmographie
1989 Ti amo
1991 La sensation de Manuel Poutte (Prix spécial du Jury du Festival de Cannes)- court métrage (1992)
1996 Le Damier
1998 Pièces d’identité
1999 vidéo Jean Baltazaarrr d'Arno et Beverly Jo Scott
2000 Lumumba de Raoul Peck
2005 Juju Factory
2005 Le Plus Beau Jour de ma vie de Julie Lipinski
2005 Les Habit neuf du Gouverneur
2005 Le Couperet de Costa-Gavras
2010 Plus belle la vie : Oncle de Djawad.
2012 Les Fameux Gars : M. M'Bokami.

 

 


Kinshasa, 12/10/2011 (Le Soir /Wikipedia / MCN, via mediacongo.net)
   

23:49 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.