Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/10/2011

CONGO/KINSHASA : FALLY IPUPA DICAPRIO LA MERVEILLE QUADRA MAN :Fally IPUPA rafle à lui seul 4 trophées

Fally IPUPA rafle à lui seul 4 trophées

Note utilisateur 

MauvaisTrès bien 

 

 

Nominé  dans 5 catégories,  Il a réussi à remporter  4 trophées : celui de la meilleure chanson « chaise électrique », du meilleur artiste africain de l’année, de la meilleure collaboration de l’année avec l’américaine Olivia dans son dernier album « arsenal des belles mélodies » et celui de la meilleure performance du continent.

L’artiste musicien congolais Fally IPUPA NSIMBA revient des Etats Unis d’Amérique où il a raflé ces trophées le samedi 24 septembre. C’était lors d’une cérémonie « MOAMA AWARD » organisée par la plus grande chaine de télévision afro des USA.

 

Fally Ipupa, né à Kinshasa le 14 décembre 1977, est un chanteur et danseur congolais. Il a fait partie du Quartier Latin International de 1999 à 2006, avant de débuter une carrière solo.

 

 

 Né en République démocratique du Congo dans une famille nombreuse, Fally Ipupa est bercé par la musique depuis son plus jeune âge. Ayant une éducation catholique, il commença par chanter à la chorale de l'Église.

À l'adolescence, le jeune congolais débute sa carrière musicale dans divers petits groupes à Kinshasa, au milieu des années 1990. Fally attire très vite l'attention grâce à sa voix mielleuse et finit par intégrer les petits groupes de son quartier, notamment le « New City » ou encore « Nouvelle Alliance ». Mais ce n'est que vers la fin des années 90 que le jeune artiste intégrera un groupe de renommée nationale, « Talents Latents », avec qui il enregistrera un premier album. Fally devient alors un artiste-musicien en herbe, par sa polyvalence : chanteur, guitariste et danseur.

À la fin des années 90, une rencontre clé scelle le début d'une longue ascension musicale, celle avec le Quartier Latin International de Koffi Olomidé. Fally y trouvera immédiatement sa place et deviendra alors l'un des piliers avant de devenir chef d’orchestre de celui-ci. Il intervient successivement sur Attentat, Force de Frappe, Effrakata, Affaire d'État, Monde Arabe et Danger de Mort. Il pose sa première véritable chanson, Éternellement, sur l’album Force de Frappe. Il est également connu pour les duos qu'il a réalisés avec Koffi Olomidé dans Effrakata en 2001.

 

Il entame donc son projet en jonglant entre travaux de son album intitulé Droit chemin et celui de son orchestre le Quartier Latin, Danger de mort.

En 2006 il présente son premier album solo « Droit Chemin » produit par David Monsoh de Obouo Music (connu pour avoir travaillé avec de grand noms de la chanson africaine dont Koffi Olomide, Papa Wemba, DJ Arafat et avoir lancé Douk Saga et la JetSet).

Mature et rempli de variété grâce aux collaborations avec Maïka Munan, Krys (musicien), Mokobé du 113 ou encore Ben-J des Nèg' Marrons, avec notamment des chansons comme Liputa, Orgasy ou Sopeka qui sont de vrais hits en République démocratique du Congo et partout en Afrique. Son succès se manifeste rapidement lorsque celui-ci obtient un disque d'or pour plus de 100 000 exemplaires vendus.

Le succès ne cesse de s'accroître et la carrière de l'artiste est lancée, il enchaînera les concerts, les tournées, les conférences, etc. avec une date majeure le 7 avril 2007 où l'artiste s'est produit à l'Olympia.

Trois ans après la sortie de « Droit Chemin », Fally Ipupa revient avec un deuxième album de 16 titres Arsenal de Belles Mélodies autrement dit A2BM. Encore une fois il a su mettre la barre très haute, en présentant cette fois- ci un album dépassant les frontières grâce à la participation d'Olivia Longott, chanteuse américaine (ex-membre du G-Unit de 50 Cent), dans le morceau Chaise électrique ainsi que Krys pour la deuxième fois consécutive. Il remporte son deuxième disque d'or avec l'album "Arsenal de Belle Mélodie" avec plus 100.000 exemplaires vendus, dont 40.000 en une semaine, un record pour un artiste congolais.

 

L'artiste a savouré la réussite de ce nouvel album en livrant un récital au Zénith de Paris le 2 janvier 2010, réunissant plus de 6 000 personnes.

Les commentaires sont fermés.