Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/10/2011

CONGO/KINSHASA : L'APARECO ACCUSE JOPSEPH KABILA KABANGE DE PREPARER DES BOMBES A KINSHASA NOUS ATTENDONS DES PREUVES

Corps du message

 



To: georgesmodiki@hotmail.com
Subject: "Kabila" fait placer des explosifs dans les lieux populaires de Kinshasa et programme un carnage!
Date: Mon, 24 Oct 2011 19:15:12 -0700
From: newsletter@apareco-rdc.com

This email contains graphics, so if you don't see them, view it in your browser.
transparentfiller
  newoeildupatriote
www.aparecordc.com
 
 
 

 

A L E R T E   A   L A   B O M B E !

alertealabombe

 

«Kabila» fait placer des explosifs dans les lieux populaires

de Kinshasa et programme un véritable carnage !

 

L’une des sources est militaire et membre de la Garde Républicaine de «Kabila». Il fait partie, selon ses propos, des unités chargées de «protéger» une équipe suspecte de Chinois qui opère tard la nuit dans la ville de Kinshasa, entre 01h et 03h, sous couvert de «techniciens des télécoms». L’autre source par contre, bien située dans l’objectif, nous a fourni plus de détails jugés inquiétants: la mission de cette équipe de « techniciens chinois » est de poser des explosifs télécommandés dans plusieurs points stratégiques de la capitale, sous les antennes TIGO en particulier. Cette particularité indiquent sans doute que ces antennes seront probablement utilisées pour le déclenchement à distance de ces bombes .Mais on peut également se poser la question de savoir s’il n’ya pas d’éventuelles accointances pour cette sale besogne entre les plus hautes sphères de cette société et l’imposteur rwandais désormais aux abois.

 

Ce qui a attiré l’attention de nos sources respectives, ce sont des mesures exceptionnelles de sécurité prises autour de ce qui devrait être une simple opération technique. En effet, une équipe de GR (garde républicaine) commise à cette opération a reçu l’ordre de ne laisser personne, en dehors des «techniciens» chinois, approcher les lieux des «travaux» nocturnes. Seuls quelques étranges personnages «recommandés», et dont le commandant de la GR avait préalablement été prévenu de leur visite, avaient le privilège d’aborder les «techniciens» sur leur lieu de travail. Selon nos sources, il y a plus de 17 sites où ces engins de la mort seraient déjà enterrés.

 

 

precautionendebombe
Elles ont cité notamment : le centre d’antennes de Binza, la station Shell de l’UPN, une paroisse catholique à Ndjili, le Marché de la liberté de Masina et le rond point Victoire…. ! 
 
Comme on peut le constater, le choix des lieux présage des intentions criminelles de l’auteur de ce complot de faire le plus de victimes possibles parmi les étudiants, les chrétiens, les enfants, les commerçants et les passants….    
 
Nous ne pouvions nous taire ou tergiverser devant la gravité des faits communiqués au risque d’être nous-mêmes complices par omission et coupables de non assistance à personnes en danger. C’est pourquoi nous invitons particulièrement les responsables de la MONUSCO qui ont la mission de protéger les populations civiles et d’assurer leur sécurité et qui, pour ce faire, disposent des moyens appropriés,  à effectuer sans tarder des recherches aux endroits mentionnés pour détecter la présence éventuelle des explosifs télécommandés qui y seraient enterrés.  
 
 
 

kabila«Kabila» se refugie bientôt à Mushake en territoire occupé

 

Nous avons des sérieux indices concordants indiquant que «Joseph Kabila» se prépare à mettre la RDC, particulièrement Kinshasa, à feu et à sang pour justifier la proclamation d’un État d’urgence qui renverrait l’organisation des élections (déjà bien compromises) ou les résultats de celles-ci aux calendes grecques. Pour cela, selon une source militaire présente à Mushake dans le Kivu, « Kabila » est en train d’y ériger une luxueuse tente « à la Kadhafi », pour aller s’y abriter au moment où le reste du pays sera plongé dans le tumulte et le bain de sang. « Kabila » y sera à l’aise parce qu’il sera parmi ses frères rwandais qui ont envahi toute cette région de notre pays. Au moment où la classe politique congolaise est « droguée » et obnubilée par la fièvre des préparatifs des élections dites démocratiques, Kagamé et «Kabila», eux, accélèrent le processus d’occupation de l’Est de la RDC. Plus de 90% des militaires recrutés et envoyés en formation par les instructeurs belges au centre d’entrainement à Lokando, à Kindu-Maniema, sont essentiellement des Rwandais, des Burundais et des Ougandais !

 

Ainsi l’imposteur sera dans une région où toute l’armée ne sera composée que de ses frères rwandais, prêts à écraser toute résistance de la part des autochtones congolais. Le dernier mémorandum de la « Ligue des Avocats du Peuple » (LAP) http://www.aparecordc.org/forum//galerie//documents/13193... dont L’œil du Patriote publie un large extrait ci-dessous (tiré des pages 3 et 4 du document) montre à quel point « Joseph Kabila » et ses complices ont minutieusement permis le noyautage de notre armée et sa neutralisation grâce à son infiltration progressive par des troupes étrangères, essentiellement rwandaises .

 

 

lettre

 

Par ailleurs, notre rédaction est inondée de messages de détresse en provenance des populations congolaises de l’Est du pays en plein désespoir : beaucoup s’estiment abandonnées par leurs frères et sœurs des autres régions de la RDC. Nous essayons de les rassurer, tant que faire se peut, pour leur garantir que jamais nous ne les abandonnerons ni ne les sacrifierons entre les mains des agresseurs et envahisseurs étrangers, quelques soient leur nombre et quelque soit leurs soutiens à travers le monde ! Mais les simples mots suffisent-ils devant la gravité et l’imminence du danger qui les guette ? Surement pas…

 

Nous ne le dirons jamais assez, on ne libère pas un pays occupé par des élections et encore moins lorsque celles-ci sont organisées par l’occupant lui-même. Les élections de 2006 contrairement aux « promesses » faites n’ont pas ramenées la Paix , et n’ont pas non plus libérées la RDC, bien au contraire elles ont permis à « Joseph Kabila » et ses complices de mieux s’approprier le contrôle de toutes les institutions congolaises, de renforcer et d’accélérer le processus d’occupation, de pillage et de balkanisation de la RDC, pendant que certains collabos étaient chargés d’endormir notre peuple de plus en plus démuni en lui chantant d’abord « les 5 chantiers » et maintenant « les élections libres, démocratiques et transparentes ».Les congolais se sont ainsi engagés dans un processus électoral à peine imaginable : sans recensement, avec des candidats étrangers, en faisant voter des enfants , des militaires, des étrangers, avec l’aide de financements étrangers ou obscures , sans infrastructures adéquats, avec des zones de non-droits auxquels aucun observateur de l’opposition n’aura accès, dans un climat de terreur et de répression, avec une commission électorale complètement inféodée à l’occupant, sans accès à la liste électorale etc….C’est donc sans surprise que ceux des congolais qui croient encore naïvement à de telles élections seront à nouveau déçus ( si elles ont lieu) au moins autant qu’en 2006. Et pire encore, sont-ils préparés à la guerre que le fils de Kanambe s’apprête à livrer au peuple congolais ? Que de temps perdu…

 

 

 

 

Paris, le 24 Octobre 2011

Candide OKEKE

L’ŒIL DU PATRIOTE

 

 

 

 

 
 
 
APARECO - 4 RUE DES COSMONAUTES - 94600 CHOISY LE ROI – France
Website: www.aparecordc..org / Email: info.apareco@gmail.com , apareco.rp@gmail. com
INFO/Tél.: 00 33 6 20 21 21 31 / 00 33 6 20 21 21 31    
Secrétariat Général / Email: apareco_sg@hotmail. fr Tél: 00 33 6 75 76 77 34 / 00 33 6 75 76 77 34      
transparentfiller
 
apareco
 
 
 
Not interested any more? Unsubscribe

Les commentaires sont fermés.