Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/11/2011

CONGO/KINSHASA : LETTRE A M. EVARISTE BOSHAB SUR L'ASSASSINAT CRAPULEUX DU DEPUTE MARIUS GANGALE‏

 adol adol
À andre_flahaut@hotmail.com, bernard.feltz@uclouvain.be, bernard.stevens@uclouvain.be, cabinet_president@yahoo.fr, gilbert.gerard@uclouvain.be, hecat@orange.fr, adolchecybernétique, Père des enfants
 
De : predesenfants@groups.live.com au nom de adol adol (adolosongo@hotmail.com)
Envoyé : vendredi 25 novembre 2011 17:57:39
À : andre_flahaut@hotmail.com; bernard.feltz@uclouvain.be; bernard.stevens@uclouvain.be; cabinet_president@yahoo.fr; gilbert.gerard@uclouvain.be; hecat@orange.fr; adolchecybernétique (adolchecybernetique2011@groups.live.com); Père des enfants (predesenfants@groups.live.com)
 
 
Vous êtes abonné à cette liste de diffusion. Résilier l'abonnement
 
Monsieur le Président de l'assemblée nationale
RDC et cher grand frère

Permettez-moi de vous transmettre mon indignation et ma colère face à l'assassinat d'un jeune député de notre pays M. Marius Gangale. Un pays des droits a l'obligation de protéger ses citoyens de tout étage, de toute couleur, de tout sexe, de tout parti politique.

Je viens de voir les images de sa femme sur congomikili.com, sensible et fragile (malgré mon apparence d'homme tenace et hargneux), j'ai laissé couler les larmes. Je ne comprends pas que la mort que vous et moi entendions seulement, sans jamais en voir de près sous le maréchalat mobutiste, s'incustre en toute impunité.

Les gens ne doivent plus mourir dans ce pays ni piour un délit d'opinion, ni de faciès, ni tribal, ni non plus ethnique. La modernité n'est pas chimérique. Mettons-nous y et engageons notre pays sur la voie du développement ainsi que le président de la république Joseph Kabila Kabange l'a fait lors de son premier mandat.

La mort d'un homme, et d'un père de famille en plus, n'est pas la solution. Il est possible que ses ennemis soient de son propre parti. C'est facile de le vérifier. Enquêtez si possible chez son "éternel" suppléant. C'est clui qui tirerait tous les bénéfices politiques. Mais, il est évident, que la seule façon de le savoir est d'aller l'interroger, le ménnoter et si possible lui vidanger l'estomac pour qu'il lache le morceau.

Car vous devriez le savoir mieux que quiconque comment la réputation du pouvoir est trop dégradée au niveau sécuritaire des citoyens, et de l'ensemble du territoire national. Que vaut un pouvioir si il ne peut pas garantir la sécurité de ses citoyens ? Nous voudrions apprendre que les assassins de ce jeune député ont été rapidement capturés et mis sous le verrou.
MERCI D'AVANCE

Votre jeune frère

Antoine-Dover OSONGO-LUKADI
Président National du Mouvement Réformateur Religieux
pour la Libération de la Conscience Congolaise (MRLC)


Les commentaires sont fermés.