Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

02/12/2011

CONGO/KINSHASA : LA RESPONSABILITE DES MORTS INCOMBE A L'UDPS ET SON CHEF NON CHARISMATIQUE

02/12/2011 à 16h:25 Par Jeune Afrique
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
 
Le président sortant, Joseph Kabila, le 26 novembre 2011 à l'aéoport de Kinshasa, en RDC.Le président sortant, Joseph Kabila, le 26 novembre 2011 à l'aéoport de Kinshasa, en RDC. © AFP

La Commission électorale nationale indépendante (Ceni)  a annoncé la publication des résultats partiels de l’élection présidentielle en RDC dès vendredi 2 décembre dans la soirée « pour couper court aux rumeurs qui circulent ».

Surprise en RDC. La Commission électorale nationale indépendante (Ceni) va annoncer les premiers résultats partiels de l’élection présidentielle du 28 novembre dès ce vendredi 2 décembre. Selon son rapporteur Matthieu Mpita, « il faut couper court aux rumeurs (sur les résultats) qui circulent sur Internet, propagées par des personnes non autorisées. » Dès jeudi 1er décembre, plusieurs sites web ont rapporté des résultats partiels de l’élection, non vérifiés.

La Ceni a déclaré espérer « avoir des tableaux ce soir, sur au moins 10% des votes. » « On ne peut pas garder le silence », a expliqué le rapporteur. Initialement, la Ceni ne devait pas donner de résultats provisoires du scrutin présidentiel avant le mardi 6 décembre.

18 morts entre le 26 et 28 novembre

Par ailleurs, l’ONG Human Right Watch (HRW) a affirmé que 18 personnes avaient péri dans les violences qui ont entaché les élections. Selon l'ONG, le plus grave incident s'est déroulé le 26 novembre, au dernier jour de la campagne électorale et veille des élections du 27, lorsque des partisans du candidat d'opposition Étienne Tshisekedi rassemblés à l'aéroport international Ndjili de Kinshasa, voulaient accompagner leur leader pour son dernier grand meeting au centre de la capitale. Ils se sont alors retrouvés face aux partisans de Joseph Kabila, qui attendaient eux aussi attendaient leur candidat.

C'est à ce moment que la situation a dégénéré selon HRW. Lorsque la garde républicaine est arrivée sur les lieux avec le convoi présidentiel, certains soldats, pour séparer les partisans, ont alors directement ouvert le feu sur la foule des opposants. Au moins 12 d'entre eux et des passants ont été atteints mortellement, et 41 autres ont été blessés par balles, précise HRW.

(Avec AFP)



Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Présidentielle en RDC : la Ceni s’apprête à publier des résultats partiels sur 10% des votes | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique 

Les commentaires sont fermés.