Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/12/2011

CONGO/KINSHASA : CA NE POUVAIT ÊTRE AUTREMENT JOSEPH KABILA KABANGE EST UN HOMME DE PAROLE ET CONSTANT DANS SON ENGAGEMENT POLITIQUE AUX ÂMES BIEN NEES LA VALEUR N'ATTEND POINT LE NOMBRE DES ANNEES

Réélu, Joseph Kabila maintient le cap des réformes pour le quinquennat 2011-2016
(L'Avenir Quotidien 29/12/2011) 


C’est un message fort que Joseph Kabila Kabange a tenu à adresser à la nation dans le discours d’investiture qui a suivi sa prestation de serment en qualité de Président de la République : il maintient le cap sur les réformes de l’Etat au nombre desquelles les réformes économiques. Retour sur un discours programme.

Dans le souci de répondre aux attentes de la population par la résolution de la question du social, le Chef de l’Etat a promis de prêter une attention particulière à la réforme du secteur foncier, en vue de limiter les conflits, de mieux protéger les propriétaires et de faciliter l’accès au crédit bancaire. Et c’est conscient de cette forte demande sociale qu’il avait proposé son projet de société intitulé « La Révolution de la Modernité » Révolution qu’il qualifie de ‘‘véritable pacte pour l’avenir de notre pays’’. Ce projet vise à faire de la République Démocratique du Congo ‘‘un pool d’intelligence et de savoir-faire, un vivier de la nouvelle citoyenneté et de la classe moyenne, un grenier agricole, une puissance énergétique et environnementale, une terre de paix et de mieux-être, une puissance régionale au cœur de l’Afrique, l’objectif ultime étant l’émergence de notre pays’’.

Pour parvenir à ses fins, il propose l’amélioration de la compétitivité dans tous les domaines. Toujours dans cette optique, en plus d’une gestion rigoureuse des finances publiques et d’une politique monétaire efficiente, il entend poursuivre l’amélioration du climat des affaires pour mieux attirer les investisseurs.

Par ailleurs, le quinquennat qu’il a inauguré sera marqué par la réforme de l’enseignement supérieur et universitaire, de manière à aligner le Congo sur les standards internationaux. Il prévoit une forte réduction du taux d’analphabétisme, l’effectivité de la gratuité de l’enseignement primaire et de la bourse d’études pour les finalistes du cycle supérieur et universitaire, l’augmentation du taux de scolarisation des enfants, l’amélioration de la qualité de l’enseignement, une plus grande professionnalisation de celui-ci, la poursuite de la construction et de la modernisation des infrastructures scolaires, pour permettre à la jeunesse d’étudier dans des conditions décentes.

Dans ce creuset de l’excellence, il prévoit de bannir la complaisance, la corruption et l’impunité, de même que dans tous les autres domaines de la vie nationale. Pour atteindre, dans un délai raisonnable, l’objectif de l’émergence de la RDC, autant que celui de l’amélioration notable des conditions de vie des populations, un accent particulier a été mis sur la nécessité d’une économie forte, dynamique, compétitive, moins dépendante d’un seul secteur, autant que des facteurs exogènes, et créatrice de beaucoup d’emplois, surtout pour les jeunes.

Elle passe aussi par l’encouragement des opérateurs privés, engagés ou désireux de s’engager dans ces secteurs à développer essentiellement, sinon exclusivement, les activités à forte valeur ajoutée. Traditionnel moteur de croissance de l’économie congolaise, le secteur minier sera aussi soumis à de profondes réformes, afin d’améliorer sa contribution à l’enrichissement de la Nation, tout en replaçant, ou en faisant émerger, la RDC dans le peloton de tête des pays producteurs de certains minerais stratégiques tels que le cuivre, le cobalt, l’étain, le manganèse, le colombo-tantalite (coltan), l’or, l’uranium, le chrome et le nickel. Il est ainsi projeté, notamment d’encourager la transformation de ces minerais par l’industrie nationale pour créer la valeur ajoutée.

La construction des centrales électriques à vocation provinciale ainsi que la construction des usines de traitement d’eau dans toutes les villes et des systèmes d’adduction d’eau dans les villages a également été évoquée.

JMNK/COPIREP

 

© Copyright L'Avenir Quotidien

Visiter le site de: L'Avenir Quotidien

Les commentaires sont fermés.