Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

11/01/2012

BELGIQUE : IL EST TEMPS DE SONGER EN CAS DE LA PARTITION DE LA BELGIQUE A UN CONFEDERALISME DE LA WALLONIE AVEC LE CONGO LE PEUPLE NOIR EN PROFITERA PLUS QU'IL NE CROIT

RDC: Groen critique le message de Di Rupo à Kabila

 

(11/01/2012)

Le gouvernement belge reste sur sa position par rapport au Congo pour le moment...


BRUXELLES Le gouvernement attend la publication des résultats des élections législatives du 28 novembre dernier en République démocratique du Congo (RDC) avant d'envoyer éventuellement une délégation ministérielle à Kinshasa, a affirmé mercredi le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders. Le gouvernement maintient son point de point de vue sur le déroulement des scrutins présidentiel et législatif, qui étaient organisés simultanément, ont assuré M. Reynders (MR) et son collègue des Finances, vice-Premier ministre comme lui, Steven Vanackere (CD&V), lors de leur arrivé rue de la Loi pour une réunion du Conseil ministériel restreint.

Le 17 décembre, au lendemain de la proclamation de la victoire du président sortant Joseph Kabila, le chef de la diplomatie avait "regretté que de trop nombreuses déficiences et irrégularités aient dû être constatées lors de la collecte et de la compilation des résultats". Il avait toutefois ajouté que "ces déficiences ne paraissent pas de nature à remettre en cause l'ordre des résultats" donnant M. Kabila vainqueur avec 48,95% des suffrages, devant le vieil opposant Etienne Thsisekedi, avec 32,33% des voix.

Le Premier ministre Elio Di Rupo a félicité l'"ensemble des forces congolaises pour la tenue des élections" qui ont reconduit M. Kabila pour un nouveau mandat de cinq ans à la tête de la RDC, dans un message adressé le 3 janvier au chef de l'Etat congolais.

M. Reynders a qualifié mercredi ce message de "tradition". "C'est toujours ainsi après les élections", a-t-il souligné, tout en reconnaissant que la compilation des résultats lors de la présidentielle avait été "une catastrophe". Selon lui, le gouvernement attend la publication des résultats des législatives - attendue vendredi - avant d'envoyer éventuellement une délégation ministérielle en RDC. "Elle devra y rencontrer toutes les forces politiques", a fait valoir M. Reynders, défendant sa décision de ne pas se rendre à Kinshasa le 20 décembre pour la prestation de serment de M. Kabila. Les écologistes flamands de Groen, dans l'opposition, ont qualifié le message de M. Di Rupo de "gaffe diplomatique".

"Le Premier ministre Di Rupo n'a sans doute pas directement félicité Kabila, mais on peut s'attendre à ce que ses louanges à l'+ensemble des forces congolaises+ soient utilisées par Kabila pour renforcer la légitimité des résultats des élections", a affirmé la députée fédérale Eva Brems. Selon elle, le signal donné par la Belgique de ne pas se rendre à Kinshasa pour l'investiture du président a été "perdu".

"Les déclarations de Di Rupo ne sont pas non plus de nature à réduire l'inquiétude et la déception des Congolais" vivant en Belgique, a conclu Mme Brems. 

© La Dernière Heure 2012

18:44 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Une excellente lecture.

Écrit par : complémentaire snaté | 29/03/2012

Les commentaires sont fermés.