Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

16/01/2012

L'HOMME AFRICAIN EST-IL INTELLIGENT ? MA PROPRE REPONSE POUR L'INSTANT EN EST QU'IL NE L'EST PAS DU TOUT CAR IL EST A REINVENTER

 

le livre

« 
Sujet précédent 
|
   
|
 

Vous devez être identifié pour accéder aux forums. Vous pouvez faire cela ici

AuteurMessage

patrick testan

 

mardi 07 décembre 2010 15:57:14

donnez votre sentiment, vos reactions....

Alexandre Bresson

jeudi 16 décembre 2010 11:44:52

Cet ouvrage porte un regard et une réflexion nouvelle, et pose certaines questions qui ne sont jamais posées

Wogodo Abui

jeudi 30 décembre 2010 19:12:37

Même après les soit disant 50 ans d'indépendance de la plupart de nos pays, notre continent africain demeure le seul continent du monde qui a de très grandes difficultés à prendre en main son essor de développement sur tous les plans.
Est-ce le manque d'une réelle prise de conscience et d'en faire preuve par nous ses fils et surtout à travers nos dirigeants politiques?
Je m'en pose tellement de question! Et n'en donne pour seul exemple que la situation qui prévaut actuellement en Côte d'Ivoire!
Attiré par son titre qui spontanément m'éveille à une prise de conscience et même à des sentiments de révolte qui m'incite à des actes concrets de formation et d'information du moins dans le domaine d'éducation où j'interviens, j'ai lu et relu avec beaucoup d'attention ce livre intitulé ''L'homme africain est-il intelligent?'' d'Alexandre de SOUZA, édition AFNOD 2010 (Afrique Noir debout).
Je m'incline devant l'innovation, l'ingéniosité et surtout le courage de cet auteur qui dans sa particularité inédite décrit sans aucune couverture quelconque et sans peur, la stupidité ou l'intelligence de nos présidents africains manipulés jusqu'au dernier dessous de leur culotte par la France, l'ONU, la Banque Mondiale et malheureusement même avec la complicité des religions et leurs hommes d'église.
Quoi de plus triste?
Que ces grandes puissances n'ayant aucun souci face à la souffrance, aux conflits politiques, aux affres de pauvretés, aux fléaux climatiques, aux pillages économiques, aux conditions de transport, à la léthargie de la culture qui se limite souvent à la musique et aux arts, tous les problèmes liés à l'éducation, au chômages, tout ce qui constitue un ressort tirant toujours vers le bas le développement du continent africain.
J'en appelle à tous mes frères et compatriotes africains à faire connaissance de ce livre ''L'homme africain est-il intelligent''. Je vous invite tous à le lire d'un bout à l'autre voire du début jusqu'à la fin tout en faisant attention à tous les discours que l'auteur a fait ressortir de façon méticuleuse, en passant par les réactions de l'illustre Président Thomas Sankara du Burkina Faso de vénérée mémoire, sur les dettes africains de Sarkozy au Sénégal, d'Obama à Accra.... pour nous interpeller!
Vous constaterez vous-même comment les Eglises ont collaboré profondément à côté du colonisateur pour nous abrutir et nous faire croire que seul l'homme blanc est digne de valeur.
Africain mon frère, prends conscience désormais de ton intelligence et fais en preuve sans te laisser manipuler par l'homme blanc surtout à cause de ta cupidité et de ton insatiabilité.
Faisons honneur à notre continent et qu'à court, moyen, ou à long terme, nous arrachions la vraie liberté pour nous-mêmes, nos enfants et arrières, arrières petits enfants!
Afrique Continent de bonheur.
De Wogodo

JOHN AKOHA

lundi 17 janvier 2011 14:51:12

enfin!! un africain qui ose poser la question tabou... cet ouvrage mérite d'etre lu et d'être débattu....

Selom Tossavi

jeudi 20 janvier 2011 14:23:55

Ce livre démontre bien que la situation socio-économique et politique de l'Afrique et des africains n'est pas une fatalité que certains tentent de lier à la nature "spécifique" de l'homme noir mais relève d'un long processsus de domination successive. Elle opère d'abord par la destruction du culturel et le reste s'écroule de lui-même, s'ensuit alors la domination réligieuse, économique et enfin politique. Dans la deuxième phase, l'individu dominé devient lui-même acteur dévoué à sa propre destruction par le reniement identitaire," l'automépris", "autodénigrement" et l'autosoumission. Les derniers évènéments sur le continent notamment en Côte d'ivoire et le chao en Haïti illustrent bien la pertinence des arguments de l'auteur. Pour sortir de cette situation qui n'est pas évidemment l'oeuvre ou la volonté d'un dieu quelconque ou inhérente à la "nature" du nègre, les africains doivent comprendre d'abord comment fonctionne le systême établi et entretenu par l'Occident, afin de mieux le combattre et d'éviter d'être manipulés et enfin s'assurés qu'ils sont les seuls maîtres de leur destin.
Ce livre mérite d'être lu par tous les africains et les citoyens du monde soucieux de justice, de paix et de solidarité pour tous sans distinction de race, de culture ou d'opinion.

Sabavi SABA

lundi 14 février 2011 09:13:37

Bonjour,

J'ai pris un plaisir particulier à finir la lecture de votre deuxième ouvrage intitulé "L'homme africain est-il intelligent?".
Je tiens à vous féliciter pour le travail abattu avec hauteur et candeur!
Félicitations et surtout merci d'avoir parlé à nous tous et pour nous tous, africains et hommes de tous origines épris de justice et désireux ou acquis à un équilibre mondial plus durable.

Je croyais en fait avoir cerné votre état d'esprit en écoutant lire quelques passages par un proche; cela aurait été insuffisant, voire erroné de s'en tenir à des extraits ou au titre de l'ouvrage.
Maintenant je peux dire que je sais de quoi vous parlez, et c'est évidemment mieux, plus vaste, plus pertinent en somme. Je me permets de conseiller à tous d'aller au bout de la lecture de ce livre avant de chercher à s'y prononcer.

Je me dis que l'empressement à partager vos précieuses idées vous aurait fait omettre en bien des aspects un certain polissage d'écriture avant la publication; mais on peut vous le concéder, car cela n'arrive qu'à ceux qui écrivent.
Du reste et pour l'essentiel, cet ouvrage qui est d'actualité et qui brille par la noblesse de ses utopies et de son réalisme mérite d'être largement diffusé, vulgarisé et connu, non seulement en Afrique, mais également en Occident, car tous doivent continuer de se parler.

Sabavi SABA

17:26 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.