Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/01/2012

CONGO/KINSHASA : A-T-ON ANNULER L'ELECTION DE G.W.BUSH LE FILS DE L'AUTRE AUX USA LA PREMIERE DEMOCRATIE AU MONDE EN 2000-2001 ON AVAIT PARLER DES TRICHERIES MASSIVES LA-BAS DONT DES URNES ENTIERRES DECIMEES ENTERREES DECHIRRES DANS PLUSIEURS COMTES?

RDC : Faut-il annuler les législatives ?
(Afrikarabia 17/01/2012) 


Les critiques fusent autour des résultats des élections législatives en République démocratique du Congo (RDC). Après l'Eglise catholique, c'est au tour de la mission nationale d'observation électorale de dénoncer les nombreuses irrégularités du scrutin et de demander son annulation. Comme lors de l'élection présidentielle, la mission relève plusieurs cas de "fraudes et de tricheries".

Après une élection présidentielle contestée, les législatives en République démocratique du Congo (RDC) subissent un impressionnant flot de critiques. Jeudi, l'Eglise catholique avait déjà qualifié la compilation des résultats des législatives "d'inacceptable". Aujourd'hui, c'est au tour de la mission nationale d'observation électorale de dénoncer les irrégularités du scrutin. Et la liste est impressionnante : documents "incomplets ou raturés", bulletins de vote "perdus", transports de résultats laissés sans supervision, écarts de données entre les différents d'un document à l'autre, plusieurs cas bourrages d'urnes…

Sur le site de la BBC, Léonie Kandolo, responsable de la mission qui regroupe quatre ONG, explique qu'au "regard des irrégularités constatées, l'éloignement des observateurs et des témoins des opérations de compilation des résultats des élections législatives procède d'une volonté délibérée de fraude et de tricherie". Elle explique également que la mission "a du renoncer à publier les résultats de façon indépendante", "ce qui la pousse à remettre en cause l'ensemble du processus".

Comme pour la présidentielle, fortement contestée par l'opposition, le scrutin législatif s'est déroulé de manière chaotique, voir anarchique. Les deux élections ayant lieu le même jour, les observateurs estiment que ces scrutins sont entachés des mêmes soupçons de fraude massive. Joseph Kabila a pourtant été donné gagnant par la Commission électorale (CENI). L'opposant Etienne Tshisekedi qui est arrivé en seconde position dans une élection à un seul tour, s'est autoproclamé "président élu" après avoir rejeté les résultats et dénoncé de nombreuses irrégularités, constatées par plusieurs missions d'observation, comme le Centre Carter, l'Union européenne ou l'Eglise catholique congolaise.

Les premiers chiffres provisoires donne une nette avance à la majorité présidentielle du président Kabila, ce que conteste l'opposition… Une situation qui risque de plonger la RDC dans une crise politique et institutionnelle profonde. La mission, qui a déployé plus de 2.700 observateurs uniquement pour l'observation de la compilation des résultats, recommande "un dialogue politique pour résoudre la crise de légitimité des résultats des scrutins présidentiel et législatif". 

La CENI a retardé l'annonce des résultats de deux semaines. Des résultats attendus le 26 janvier 2012.

Christophe RIGAUD


http://afrikarabia2.blogs.courrierinternational.com/archive/2012/01/16/rdc-faut-il-annuler-les-legislatives.html

 

© Copyright Afrikarabia

Les commentaires sont fermés.