Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

02/02/2012

CONGO/KINSHASA : LE MOBUTISTE TSHIONGO TSHIBINKUBULA NTUMBA BATTU A LA DEPUTATION ENFIN ....

ES CONTESTATIONS POST-ÉLECTORALES.


Le ministre de l'Énergie battu Gilbert Tshiongo Tshibinkubula Wa Tumba. L'histoire rapporte qu'il avait été «fermement empêché» de voter par les Combattants. LE SOFT NUMÉRIQUE.

Les battus: certains concèdent, d’autres s’opposent

MISE EN LIGNE LE 18 JANVIER 2012 | LE SOFT INTERNATIONAL 1ERE ÉD. N° 1146 DATÉ 18 JANVIER 2012.
Les Législatives du 28 novembre ont été un sévère vote sanction qui a envoyé au tapis des poids lourds.

Certes, rien n’est encore totalement joué. Dans le Sud-Kivu, à Kabare, le président de l’AFDC Modeste Bahati Lukwebo ne s’avoue pas vaincu! Il entend se battre pour montrer qu’il a été bien élu par ses électeurs. En province Orientale, le président d’ADH Joseph Bangakya fait de même. Il estime s’être fait voler sa victoire par un ministre Simon Bulupi Ayambamaki et a décidé de se battre jusqu’en Cour Suprême! Mêmement pour Jean-Claude Muyambo Kyassa tombé avec armes et munitions dans la circonscription de Lubumbashi. Ancien ministre des Affaires sociales, président de Solidarité Congolaise, il estime faire les frais de sa guerre au Katanga avec ... ses frères. Il a décidé de ne pas mourir vivant! Ce n’est pas tout à fait l’avis de Jean Bamanisa Saïdi, élu indépendant en 2006, passé partenaire UDEMO avant de s’en aller au MSR en 2011, et qui s’est fait battre à Kisangani! 

Bamanisa veut positiver. Le processus électoral est loin d’avoir pris fin. «Il y a encore les Provinciales devant nous et... les Sénatoriales...». En attendant, il se réjouit d’avoir «un(e) élu(e) dans la famille, sa propre épouse, la sœur du leader du MLC Jean-Pierre Bemba Gombo. Elue à l’Equateur. 

De philosopher comme il se le faire - à la Hollande-Royal: «Au fait, était-il une bonne chose de se retrouver à deux au Parlement? Qui garderait les enfants?» Il y a beaucoup de grands qui sont tombés - et qui assument. 

C’est le cas du PDSC José Endundo Bononge, ministre de l’Environnement, Conservation de la Nature et Tourisme, tombé à Mbandaka mais dont le nom va rester au Parlement. Son propre fils a été élu en Equateur... 

Il y a Alexis Thambwe Mwamba qui se présentait pour la deuxième fois à Kindu - et pour la deuxième fois en indépendant. Il a vite concédé sa défaite. Il y a l’ancien ministre MLC des Affaires étrangères Antoine Ghonda Mangalibi, ambassadeur itinérant du Chef de l’État, passé au PPRD qui a perdu son siège dans le Bas Congo, à Kisantu! Il y a le ministre de l’Énergie, le PPRD Gilbert Tshiongo Tshibinkubula wa Tumba tombé en province du Kasaï Occidental. L'histoire raconte qu'il avait été « fermement empêché» de voter par les Combattants qui l'auraient placé en quarantaine dans la brousse! 

«Dans les deux Kasaï, explique un voyageur, il n’y a pas eu élection, il y a eu soulèvement populaire. Il a suffi que Tshisekedi parle - en présentant ses hommes - lors d’un meeting pendant la campagne, le jeu était fait».

Aux combattants de jouer, empêchant les candidats de la majorité ou soupçonnés de la majorité de s’approcher des bureaux de vote. D’autres carrément violentés sinon agressés. Ministre de la Coopération internationale, Raymond Tshibanda N’tunga Mulongo a été sacrifié... 

Ainsi, en est-il de l’ancien premier Rapporteur de la Chambre Basse, Katenda wa Ndaya Muledi, élu de l’ARC à Lupatapata en 2006. Éliminé par un candidat de l’UDPS/Tshisekedi, Mujinga wa Mukuna Bénoit. 

Dans le Bandundu à Kikwit, Georgine Madiko, 2ème vice-présidente Palu de l’Assemblée nationale, a perdu la bataille. Ses 8.000 voix n’ont pas suffi. Elle a été impitoyablement avalée par la règle de la proportion au profit de l’opposant Me Ntumba qui l’a remporté avec 6.000 voix. L’opposant Indabituwo Bakato, ancien mobutiste, a été broyé à Wamba, province Orientale, par la journaliste de télévision Geneviève Inagosi. L’ex-RCD/KML Jean-Louis Ernest Kiaviro, figure de la majorité qui avait rejoint le PPRD, a perdu la bataille à Beni, Nord-Kivu. Président du groupe parlementaire PPRD dans la législature qui a pris fin, Nkulu Mwenze a jeté l’éponge. Tout comme son autre camarade Jean-Charles Okoto Lolakombe, élu PPRD de Lodja dans le Sankuru, en 2006. 

D’autres décès politiques: Claude Nyamugabo, ministre de la Jeunesse et des Sports désigné par l’avocat et ancien ministre UPRDI Sylvanus Mushi Bonane fait partie de l’histoire ancienne au Sud-Kivu, tout comme l’avocat lui-même qui a décidé de se battre pour se voir reconnaître son élection. 

Une autre ministre battue, Jeannette Kavira Mapera du parti DCF-COFEDEC de Venant Tshipasa. Elle est en charge de la Culture et Arts et a mordu la poussière dans le Grand Nord, à Beni-Butembo.

 

 

ALUNGA MBUWA.
lesoftonline.net 18/01/2012

Les commentaires sont fermés.