Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/02/2012

BELGIQUE/CONGO/KINSHASA : LE TRES COMPETENT ET BRILLANT GOUVERNEUR MOÏSE KATUMBI ECHAPPE A UN LYNCHAGE DETERMINE A BRUXELLES HEUREUSEMENT SES ASSAILLANTS ONT PRIS LA DEBANDANTE FACE A LA FURIE DE SES GARDES DU CORPS

oïse Katumbi attaqué vendredi à Bruxelles
(Le Potentiel 27/02/2012) 


Trois jeunes Congolais de la diaspora, apparemment illuminés, ont tenté vendredi soir d’user des voies de fait sur la personne de Moïse Katumbi Chapwe, ci-devant gouverneur du Katanga. Le président du TP Mazembe de Lubumbashi a échappé au lynchage grâce à la vivacité de sa garde rapprochée qui a aussitôt mis en déroute les assaillants menés par un certain Jeannot Kabuya. 

Les attaques contre des officiels congolais sont devenues monnaie courante en Europe. Ministres, députés et autres cadres du PPRD ou des partis de la majorité au pouvoir à Kinshasa sont la cible de prédilection des combattants de la diaspora congolaise identifiés comme proches de l’Opposition. Le vendredi 24 février 2012 à Bruxelles, c’était le tour gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi Chapwe d’avoir été placé dans le collimateur de ces illuminés qui ne s’embarrassent d’aucun scrupule pour s’en prendre aux officiels congolais. 

Selon une source proche du gouverneur du Katanga, trois jeunes Congolais ont surgi dans le hall de l’hôtel Hilton où étaient descendus le président du TP Mazembe et sa suite. Assurément, ces jeunes gens excités voulaient se mettre en vedette en s’attaquant à une personnalité dont la notoriété au pays et dans le monde n’est plus à redire. Mal leur en prit. Vigilante et robuste, la garde rapprochée de Moïse Katumbi a réagi promptement et mis en déroute les assaillants qui, après avoir attendu en vain un éventuel renfort, ont détalé comme des lapins. 

Tout excès nuit, dit un proverbe universel. On ne peut pas s’attaquer à tout le monde et à tout moment sans raison apparente. Il y a toujours au bout le revers de la médaille. Après avoir appris la nouvelle qui était sur toutes les lèvres et a circulé sur Internet tout le week-end, beaucoup de Congolais du quartier Matonge de Bruxelles ont tout de suite exprimé leur indignation. Ils n’ont pas apprécié que l’on s’attaque à un grand sportif qui fait la fierté de la RDC et de l’Afrique. D’autant que, la veille, ils venaient d’assister à un match de football des clubs belges où évoluent d’anciens joueurs du TP Mazembe, notamment Bedi Mbenza, Patou Kabangu et Mbokani. Par ailleurs, la gestion de Moïse Katumbi à la tête de la province du Katanga reste une référence. 

Au regard de l’acte posé, d’aucuns se sont demandé ce que ces jeunes gens sans foi ni loi avaient à reprocher au gouverneur élu du Katanga. Vraisemblablement, son appartenance au PPRD, parti politique phare de la majorité au pouvoir au pays. Selon des indiscrétions glanées à Bruxelles le meneur du groupe, un nommé Jeannot Kabuya, rédacteur du site Congomikili, de même que ses comparses seraient identifiés comme combattants de l’UDPS, donc de l’Opposition. 

Cette énième attaque à l’encontre des officiels congolais en Europe pose un réel problème de changement de mentalité dans le chef de certains membres de la diaspora congolaise. Dans le contexte actuel de la RDC marqué par la démocratisation et le respect des libertés individuelles, ce mobile ne peut en aucun cas justifier des voies de fait sur un compatriote avec qui on ne partage pas une même couleur politique. Le droit à la différence, la liberté d’opinion et d’association ainsi que la tolérance sont garantis par la Constitution de la République. 

Raison pour laquelle, Moïse Katumbi, rapportent ses proches, est très attristé par cette haine gratuite entre compatriotes Congolais. «La division et la désunion fondées sur des mobiles politiques ne peuvent pas contribuer à construire le Congo», aurait-il déclaré en faisant un appel à la diaspora congolaise de rentrer au pays et de participer aux efforts de reconstruction en cours. Il a convié les fameux combattants friands de violence et d’intolérance à s’inspirer des modèles de leurs pays d’accueil. 
Par Le Potentiel

 

© Copyright Le Potentiel

Visiter le site de: Le Potentiel

Les commentaires sont fermés.