Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/07/2012

CONGO/KINSHASA : MALGRE DES MILLIONS DE MORTS CONGOLAIS AU KIVU LE GOUVERNEMENT CONGOLAIS MET EN AVANT LA XENOPHOBIE MAIS DIABLE QUI TUE QUI AU KIVU ?

Le Gouvernement congolais contre tout comportement xénophobe
(Digitalcongo.net 20/07/2012) 


A l’issue du conseil des ministres, ordre a été donné aux gouverneurs des provinces et aux responsables des entités décentralisées pour que les marches contre les agresseurs de la RDC ne se transforment en une chasse aux autres tribus congolaises et n’exacerbent ainsi la xénophobie.

L’ordre était ainsi donné aux gouverneurs des provinces et aux responsables des entités décentralisées pour que ces marches contre les agresseurs de la RDC ne se transforment en une chasse aux autres tribus congolaises et n’exacerbent ainsi la xénophobie. Un dossier économique, il s’agissait du dossier relatif au désengagement de l’Etat congolais de la société d’économie mixte Cimenterie Nationale (CINAT). 

Commenté par la Ministre du Porte feuille à l’intention des membres du Conseil des Ministres, ces derniers ont pris acte de ces informations sur le désengagement progressif de l’Etat en vue d’une obtention des capitaux frais.

Voici dans le détail le compte-rendu de cette 5ème réunion ordinaire du conseil des ministres du mardi 17 juillet 2012.

Ce Mardi 17 Juillet 2012, s’est tenue, à la Cité de l’Union Africaine, la 5ème réunion ordinaire du Conseil des Ministres sous la présidence du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Son Excellence Monsieur Augustin Matata Ponyo Mapon.

A l’ordre du jour étaient inscrits les points suivants :

I. Points d’informations
II. Approbation du relevé des décisions du Conseil des Ministres des vendredi 1er et lundi 4 juin 2012
III. Examen et adoption des textes

I. Points d’informations

1.1. Etat du territoire

Le Ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires Coutumières a présenté au Conseil des Ministres son rapport sur l’Etat du territoire. Il en ressort que d’une manière générale la situation est relativement calme, à l’exception des problèmes récurrents d’insécurité provoqués à l’Est par les bandes du M23 et d’autres groupes armés.

Les FARDC poursuivent leurs opérations militaires pour le rétablissement de la paix. Il est signalé l’organisation de plusieurs marches de protestation à travers tout le pays en signe de protestation contre l’agression armée extérieure à l’Est. Des instructions strictes ont été données aux Gouverneurs de provinces et aux responsables des entités décentralisées pour que ces manifestations légitimes ne servent pas à véhiculer des attitudes, comportements ou propos à caractère xénophobe de nature à diviser le peuple congolais qui doit rester uni contre les ennemis de la paix.

Les cas des barrières nocturnes illégales érigées dans quelques localités du Bandundu, l’épidémie de cholera à Matadi au Bas-Congo, l’expulsion d’Angola de quelques 16.184 compatriotes depuis le début de l’année 2012, l’arrestation à Gbadolite d’un contrefacteur de billets de banque congolais, la réouverture du trafic routier RDC-Zambie par Kasumbalesa et Kipushi après le meurtre d’un sujet zambien à Kasumbalesa, la libération le 14 juillet de l’Administrateur de territoire de Lubero, qui avait été enlevé depuis le 7 juillet par les forces négatives actives dans cette région, les recrutements forcés des mineurs d’âge par les éléments des forces négatives M23 et leurs alliés étrangers dans le groupement de Busanza à Rutshuru, le viol des femmes et les pillages perpétrés par les mutins du M23 les 12 et 13 juillet à Rutshuru ainsi que la destruction de la Radio publique « Sauti ya Rutshuru », ainsi que la mise à sac du magasin de la CENI à Rutshuru par ces forces négatives. Le Conseil qui a été également informé de l’ouverture le 16 juillet 2012 au GHK des travaux de l’Atelier National de Validation de la Stratégie Nationale de Transfert des Compétences et des Ressources aux Provinces et ETD.

1.2. Situation sécuritaire

Le point sur la situation sécuritaire du pays a été ensuite fait pour le compte du Vice-Premier Ministre, Ministre de la Défense Nationale et Anciens Combattants par le Ministre de l’Intérieur. Le Conseil a été ainsi informé de la tenue à Addis-Abeba (Ethiopie) d’une réunion extraordinaire de la CIRGRL (Conférence Internationale des Pays de la Région des Grands Lacs) au sujet de la rupture de la paix à l’Est de la RD Congo en marge du Sommet des Chefs d’Etats et de Gouvernements de l’Union Africaine. Il a été décidé au cours de cette réunion de mettre en place une force internationale neutre chargée d’assurer la surveillance de la frontière commune Rwanda-RDC et de combattre les groupes armés actifs notamment le M23 et les FDLR de même que l’élargissement du mécanisme de vérification à tous les pays membres de la CIGRL.

II. Approbation du relève des décisions du conseil des ministres du vendredi 1er et lundi 4 juin 2012

M. le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, a présenté un relevé des décisions du Conseil des Ministres des vendredi 1er et lundi 4 juin 2012. Celles-ci concernent essentiellement:

1) la nécessité d’appliquer la loi pour l’organisation par la CENI de l’élection des Gouverneurs et Vice-Gouverneurs de province du Bas-Congo et de la Province Orientale à l’instar de ce qui a été réalisé dans la province du Bandundu;

2) l’application stricte de la loi par toutes les Assemblées provinciales en ce qui concerne la fin du mandat des députés ayant délibérément quitté les formations politiques dans lesquelles ils avaient été élus;

3) l’imposition du port obligatoire des casques de protection par les conducteurs et passagers des taxis-motos sur toute l’étendue du territoire national. On notera également dans cette disposition l’obligation de ne prendre qu’un seul passager seulement par moto à l’issu d’un délai de 30 jours après la diffusion de cette mesure par les autorités locales compétentes;

4) l’envoi d’une délégation gouvernementale en Angola en vue de débattre avec ce pays voisin des conditions d’expulsion des Congolais de ce pays;

5) les félicitations officielles adressées par le Gouvernement de la Republique aux FARDC pour leur discipline et leurs efforts consentis pour la défense de l’intégrité territoriale de la RDC menacée à l’Est;

6) l’adoption de trois projets d’Ordonnance portant approbation respectivement d’un accord de prêt du 14 juillet 2011 entre la RDC et la BADEA pour le projet de riziculture à Masina, un accord de prêt préférentiel du 13 mars 2012 entre la RDC et la China Eximbank et un accord de financement de prêt concessionnel du 14 octobre 2011 entre la RDC et la China Eximbank;

7) l’adoption du Projet de Loi des Finances de l’exercice 2012;

III. Examen et adoption des textes

M. le Premier Ministre, Chef du Gouvernement a présenté au Gouvernement le Projet de Décret relatif à l’organisation et au fonctionnement des cabinets ministériels. Ce texte rencontre à la fois les impératifs de l’efficacité et ceux de la réduction du train de vie de l’Etat. Il tient par ailleurs compte de l’impérieuse nécessité pour les membres du Gouvernement de travailler en étroite collaboration avec leurs administrations respectives ainsi que les organismes publics placés sous leur autorité ou leur tutelle.

Par la suite, le Ministre de la Justice et Droits Humains a présenté au Conseil un projet de loi autorisant la ratification de la Convention de l’Union Africaine relative à la prévention et la lutte contre la corruption adopté à Maputo (Mozambique) le 11 juillet 2003. Cette convention est destinée à renforcer et consolider l’arsenal juridique sur lequel les pouvoirs publics congolais peuvent s’appuyer pour mener à bonne fin la lutte pour l’éradication du fléau tentaculaire de la corruption qui hypothèque le développement national. L’accès de notre pays aux facilités de l’entraide entre Etat africain dans la lutte contre la corruption justifie ce texte.

Le Ministre Délégué auprès du Premier Ministre Chargé des Finances a présenté un projet de Décret portant interdiction de contrôle et recouvrement des impôts, droits, taxes et autres redevances dus à l’Etat sans requête des Régies financières. Ce projet clarifie la compétence des autorités habilitées à intervenir en matière de contrôle et de recouvrement des impôts, droits, taxes et autres redevances. Il vise à donner une base légale aux efforts du Gouvernement en vue de l’accroissement de la base fiscale et l’amélioration du climat des affaires et des investissements en RD Congo.

Après débats et délibérations, ces trois projets de lois et de décrets ont été approuvés par le Conseil des Ministres. Le projet de loi sera transmis au Parlement pour examen et adoption et les deux projets de décrets seront soumis à la sanction de M. le Premier Ministre, Chef du Gouvernement. Un dossier relatif au désengagement de l’Etat congolais de la société d’économie mixte Cimenterie Nationale (CINAT) a été commenté par la Ministre du Portefeuille à l’intention des membres du Conseil des Ministres. Après avoir pris connaissance de tous les détails du dossier, le Conseil des Ministres a pris acte des informations fournies et des propositions du ministère du Portefeuille à cet égard. 

L’ouverture des négociations entre la RD Congo, représentée par l’Etablissement public dénommé Comité de Pilotage de la Réforme du Portefeuille (COPIREP) avec la société angolaise Nova Cimengola a été approuvée. Ces négociations auront lieu sous la direction du Ministère du Portefeuille. Leurs résultats seront présentés au Conseil des Ministres pour approbation. Le Gouvernement entend par cette opération réhabiliter rapidement l’outil de production de la CINAT, mettre fin au calvaire des travailleurs qui accusent plusieurs mois de retard de payement et relancer la production du ciment pour soutenir le chantier de la reconstruction des infrastructures.

Commencée à 12 heures, la réunion ordinaire du Conseil des Ministres s’est terminée vers 13h20’.

Je vous remercie.

Lambert MENDE OMALANGA
Ministre des Médias, chargé des Relations avec le Parlement
et l’Initiation à la nouvelle citoyenneté
Porte Parole du Gouvernement

 

© Copyright Digitalcongo.net

Visiter le site de: Digitalcongo.net

Les commentaires sont fermés.