Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/07/2012

LONDRE/JEUX OLYMPIQUES : PARFOIS C'est CONTRE TOUTE ATTENTE OU A BOUT PORTANT

JO 2012, Football

Premier gros couac de l’organisation

Par Gilles Festor, 26-07-2012

  • TPlus
  • TMoins
  • imprimante
  • commentaires 0
  •  
  • plus

- Panoramic

La présentation d’un drapeau sud-coréen pour présenter les joueuses nord-coréennes avant le match de football face à la Colombie a tourné à l’incident diplomatique.

Mercredi, le coup d’envoi de la rencontre de football entre la Corée du Nord et la Colombie a été donné avec plus d’une heure de retard. En cause, une grosse bourde des organisateurs juste avant le match. La délégation nord-coréenne s’est aperçue que le drapeau sud-coréen illustrait la présentation des joueuses sur les écrans géants. Indigné, le staff de la République populaire démocratique de Corée a demandé aux joueuses de quitter le terrain. Ce n’est qu’une bonne heure après l’horaire prévu (20h50) que le match, remporté par les Asiatiques (2-0), a pu débuter.  «Notre équipe n’allait pas participer à la rencontre sans qu’une solution soit trouvée», a commenté agacé le sélectionneur nord-coréen Sin Ui Gun sur la BBC.

 
Flag error provokes diplomatic incident on... par euronews-en

Frères ennemis, la Corée du Nord et la Corée du Sud entretiennent des relations glaciales depuis la guerre de Corée (1950-1953). Le comité d’organisation a présenté ses plus plates excuses pour ce couac transformé en incident diplomatique. «Le drapeau sud-coréen a été montré sur l'écran géant à la place du drapeau de la Corée du Nord, C'est clairement une erreur, nous présenterons nos excuses à l'équipe et au Comité national olympique (nord-coréen) et des mesures seront prises pour que cela ne se reproduise plus.» Jeudi, Jacques Rogge, président du CIO a tenu à insister sur le fait qu'il n'y a eu aucune «connotation politique» à cette confusion qui résultait d'une «simple erreur humaine».

DEUX ATHLÈTES EXCLUS

Le Comité olympique grec a décidé d'exclure Voula Papachristou (triple saut) des JO pour propos racistes publiés sur son comte Twitter mercredi. L'athlète avait écrit sur sa messagerie : «avec autant d'Africains en Grèce, au moins les moustiques du Nil occidental mangeront de la nourriture maison.» Médaillé d'argent à Athènes en 2004 au lancer du disque, le Hongrois Zoltan Kövago a lui aussi été exclu par sa Fédération pour avoir refusé de se soumettre à un contrôle antidopage. Il écope d'une suspension de deux ans. 

Les commentaires sont fermés.