Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

31/07/2012

CONGO/KINSHASA : AU LIEU DE PRENDRE DES ARMES CONTRE LE RWANDA LA CENCO S'APPRÊTE A DEAMBULER DANS LES RUES ET RUELLES DE KINSHASA COMME D'HAB!

Marche de l’espérance /Eglise Catholique : rendez-vous confirmé pour demain !
(La Prospérité 31/07/2012) 


La marche de l’espérance annoncée par l’Eglise Catholique pour dire NON à la balkanisation de la RDC est donc confirmée pour ce mercredi 1er août 2012. Et, même le Gouvernement Congolais, par la voix de son porte-parole, le Ministre Mende Omalanga Lambert a déclaré, lors de son point de presse de ce lundi 30 juillet 2012, que la démarche de l’Eglise Catholique du Congo est soutenue. Car, a-t-il ajouté, ‘‘nous prônons l’unité en cette période où la RDC est confrontée à une guerre injuste’’. Pour Lambert Mende, cette démarche de l’Eglise Catholique s’inscrit en droite ligne de la politique du Gouvernement de sensibiliser tout le monde. Même si l’itinéraire n’a pas été tracé à l’avance, tous les fidèles catholiques et les hommes de bonne volonté qui vont battre le pavé, savent du moins que la marche partira de chaque paroisse, après certes, la messe de 5 heures du matin. Cette marche, selon le programme donné par le Secrétaire général de la CENCO, M. l'Abbé Léonard Santedi, constitue la phase 2 des cinq actions prévues par l’Eglise Catholique, pour faire échec au plan méphistophélique de l’atomisation du territoire national RD. Congolais. Après le Triduum de prière pour la paix, l’unité et l’intégrité du territoire du 31 juillet au 1er août 2012, avec une prière pour la paix à réciter chaque jour à la fin de la célébration eucharistique et des assemblées de prière, les autres phases sont notamment, une action caritative (collecte de fonds et dons divers) organisée dans tous les diocèses pour venir en aide aux populations sinistrées, victimes des affres de cette guerre injuste ; une démarche de plaidoyer pour sensibiliser les décideurs au niveau national et international (Ambassadeurs des pays membres du Conseil de sécurité des Nations Unies ; Union Européenne et Union Africaine) et, enfin, une visite pastorale de solidarité conduite par la Présidence de la CENCO avec les Evêques délégués des provinces ecclésiastiques dans les diocèses touchés par la guerre. Ci-après, les actions détaillées prévues par l’Eglise catholique de la RD-Congo pour dire NON à la balkanisation. LES ACTIONS DE L'EGLISE POUR DIRE NON A LA BALKANISATION DE LA RD CONGO Le Secrétaire général de la CENCO, M. l'Abbé Léonard SANTEDI. 1. Triduum de prière pour la paix, l’unité et l’intégrité du territoire du 31 juillet au 1er août 2012 avec une prière pour la paix à réciter chaque jour à la fin de la célébration eucharistique et des assemblées de prière 2. La marche de l’espérance le 1er août 2012 dans tous les diocèses de la RD Congo pour dire non à la balkanisation. 3. Une action caritative (collecte de fonds et dons divers) organisée dans tous les diocèses pour venir en aide aux populations sinistrées, victimes des affres de cette guerre injuste. 4. Une démarche de plaidoyer pour sensibiliser les décideurs au niveau national et international (Ambassadeurs des pays membres du Conseil de sécurité des Nations Unies ; Union Européenne et Union Africaine) 5. Une visite pastorale de solidarité conduite par la Présidence de la CENCO avec les Evêques délégués des provinces ecclésiastiques dans les diocèses touchés par la guerre. 1° La prière : L’Eglise croit à la paix et elle prie pour la paix. Elle offre ici sa prière pour la paix en RD Congo et pour dire non à cette guerre ignoble et non à ce plan de balkanisation de cette terre, don béni de Dieu, léguée par nos aïeux. En même temps l’Eglise prie pour nos gouvernants, afin qu’ils travaillent pour le maintien de l’unité du peuple congolais et l’intégrité de son territoire. L’action de prière consiste concrètement en l’organisation d’un Triduum dans tous les diocèses, dans toutes les paroisses de la RD Congo. L’Eglise publie aussi une prière qui sera récitée chaque jour dans nos paroisses, à la fin de chaque célébration eucharistique, dans les CEV, dans les différentes Assemblées de prière. Les trois jours de prière couvrent chacun un thème et un sous-thème : Premier jour : Encore le sang des innocents en RD Congo ! (Cf. Jr 19, 4) La RD Congo pleure ses enfants ; elle est inconsolable (Cf. Jr 31,15) Deuxième jour : La RD Congo doit protéger ses frontières Nous disons : « NON A LA BALKANISATION DU PAYS » Troisième jour : RD Congo, lève-toi et marche (Cf. Jn 5, 8) L’espérance ne déçoit pas (Cf. Rm 5, 5) 2° La marche de l’Espérance pour la Paix et pour dire NON à la balkanisation de notre Pays, le 1er août 2012. Cette marche concerne les fidèles catholiques et les hommes et femmes de bonne volonté. Le 1er août, jour férié en RD Congo est la fête de nos parents et de nos morts qui nous ont donné cette terre en héritage. Nous n’en avons pas une autre. Nous devons la protéger. Alors nous marchons pour dire non à la balkanisation du pays. En même temps cette marche est appelée marche de l’Espérance car elle est une semence jetée sur une bonne terre pour que se lève un Congo pacifié, unifié et prospère. Tous les participants se rassembleront au lieu indiqué par les Evêques et curés. Chemin faisant on récitera le chapelet intercalé par des chants et autres formes de prière. A midi on s’arrêtera pour une minute de silence et après retentiront les cloches et les sifflets. La marche se terminera par le signe de paix et la bénédiction. 3° L’Action caritative L’Eglise est déjà engagée dans les actions de charité notamment à travers l’appel d’urgence (EA 25) lancé, à l’initiative de Caritas Congo ASBL, par la Confédération Caritas Internationalis en faveur des déplacés de guerre à l’Est de la RD Congo et au Rwanda pour soulager les souffrances de personnes affectées par la crise. A ce stade il s’agirait de soutenir et d’amplifier cette action par une collecte de fonds à l’échelle nationale. Pour ce faire la CENCO décrète une quête spéciale dans toutes les paroisses et chapelles du Congo en faveur des victimes du conflit dans le Nord-Kivu et dans d’autres parties de la RD Congo. Cette quête sera effectuée pendant le Triduum et durant tout le mois d’août 2012. 4° Démarche de plaidoyer Pourquoi une telle démarche de la part de l’Eglise catholique du Congo ? Solidement implantée à travers tout le pays, l’Eglise catholique est un témoin privilégié de l’histoire mouvementée de la RD Congo. Pour elle, il existe une corrélation entre la présence de groupes armés et l’exploitation illégale des ressources naturelles dans le Kivu et que la finalité de cette insécurité récurrente est sans nul doute l’instauration d’un climat propice au morcellement, à l’émiettement, à la balkanisation de notre pays. En vue d’arrêter la guerre et toutes les souffrances qu’elle engendre (destruction des infrastructures sociales, déplacement forcé des populations, désintégration sociale), en vue de contrer les tentatives de balkanisation de ce pays, don de Dieu, hérité de nos aïeux, l’Eglise-famille de Dieu entend mener des actions de lobbying pour sensibiliser les opinions publiques et les décideurs au niveau national et international. 5° Visite pastorale de solidarité Une visite de solidarité dans les diocèses touchés par la guerre sera effectuée au mois de septembre. Cette visite sera conduite par la Présidence de la CENCO et comprendra les évêques délégués des Provinces ecclésiastiques. Chaque Province ecclésiastique désignera un évêque. Cette visite sera une manifestation de la solidarité ecclésiale avec les populations victimes des affres de la guerre et en même temps un geste de réconfort pour bâtir un avenir de réconciliation de justice et de paix dans l’espérance et la foi en Dieu Père de tous. La CENCO prie pour le rétablissement de la paix en RD Congo et agit effectivement en faveur de cette paix. Nous confions la réalisation de cette visite à la prière de tous les fidèles catholiques de l’Eglise Famille de Dieu en RD Congo. La CENCO croit, prie et espère que ces actions sont le prélude d’une grande prise de conscience que le Congo est notre patrimoine à tous et que nous devons le sauvegarder. Nous savons que les défis que nous devons relever pour un Congo uni et pacifié sont réels, ils sont graves, ils sont nombreux. Ils ne seront pas faciles à relever. Mais, nous sommes convaincus que, mûs par « l’espérance qui ne déçoit point » (Rm 5,5) nous les relèverons. C’est donc le moment de la prise de conscience que nous devons choisir de faire triompher l’espoir sur la peur, l’unité de notre destin sur les conflits, le moment de choisir de défendre l’intégrité de notre territoire. Les actions que proposent l’Eglise s’inscrivent dans ce choix à opérer pour un Congo uni et prospère. Puisse le Seigneur nous donner un souffle nouveau pour lutter contre la Balkanisation de notre pays et bâtir une grande destinée pour la RD Congo. 

La Pros

 

© Copyright La Prospérité

Visiter le site de: La Prospérité

Les commentaires sont fermés.