Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

12/08/2012

CONGO/KINSHASA : FINALEMENT LUANO N'AURAIT JAMAIS ETE ATTAQUE RASSURANT ALORS !!!

RDC - 
Article publié le : samedi 11 août 2012 - Dernière modification le : samedi 11 août 2012

Fusillade dans l'aéroport de Lubumbashi en RDC: «un acte d'indiscipline» des militaires de la Garde républicaine

Carte de la RDC - Lubumbashi
Carte de la RDC - Lubumbashi
OP/RFI
Par RFI

Que s'est-t-il passé réellement à l'aéroport de Lubumbashi dans la nuit du mardi 7 au mercredi 8 août ? La commission d'enquête mise en place par l'autorité provinciale a apporté une réponse. Ce sont des éléments indisciplinés de la Garde républicaine qui, après avoir racketté la population civile, ne se sont pas mis d'accord sur le partage du butin.

 

On en sait un peu plus sur les tirs entendus aux abords de l'aéroport de Lubumbashi. Il s'agirait « d'un acte isolé, un acte d'indiscipline ». C'est du moins ce que rapporte la commission d'enquête mise en place par l'autorité provinciale.

Le bilan est également revu à la baisse. On compte deux morts au lieu de trois, tous appartenant à la Garde républicaine. Des sources, généralement bien renseignées, expliquent que cette nuit-là, un groupe de militaires en état d'ivresse a racketté des passants. Et ce serait le partage du butin qui aurait posé problème.

Un de ceux qui s'étaient estimé lésés a ouvert le feu sur ses compagnons. Ces derniers ont alors riposté. La fusillade a duré quelques minutes. Au contact de l'herbe séchée, les balles ont provoqué un feu de brousse qui a brûlé le corps de l'une des victimes.

Si les blessés se trouvent encore dans l'hôpital militaire de la Rwashi à Lubumbashi., d'autres membres du groupe seraient actuellement aux arrêts.


 
Selon l’enquête officielle, - Katanga : l’aéroport de Luano n’a pas été attaqué


A l’issue d’une enquête, le comité provincial de sécurité a donné une version de faits contraire à celle de l’attaque de l’aéroport de la Luano dans la nuit du mardi 8 août.

Il n’y avait pas d’assaillants. Même pas d’attaque aux installations de l’aéroport international de la Loano à Lubumbashi dans la nuit du 8 août 2012. Des incidents qui ont été vite rapportés comme une attaque, se sont déroulés à une bonne distance de l’aréoport, et n’ont été qu’un fait isolé entre quelques éléments indisciplinés de la garde républicaine. C’est la version officielle des faits livrée à l’issue de l’enquête diligentée par le comité provincial de sécurité du Katanga, au lendemain de cet incident qui a occasionné mort d’hommes.

«Des soldats de la garde républicaine se sont plutôt tirés dessus après une dispute», comme le démontre la conclusion de cette enquête. «Il y a eu deux blessés, le nombre est maintenu. Par contre, l’enquête a démontré qu’il y a eu deux morts. Tous sont des éléments de la Garde républicaine. Il n’y avait pas d’assaillants, c’était plutôt un fait isolé entre quelques éléments indisciplinés de cette unité-là. Nous allons faire rapport aux services concernés afin que chacun prenne des dispositions pour que de pareilles choses ne se répètent plus», a déclaré vendredi Yav Tshibal, le vice-gouverneur du Katanga.

Selon lui, les faits se sont déroulés bien loin de l’aéroport de la Luano. La commission chargée de l’enquête publie ce rapport un jour après que le président de l’assemblée provincialedu Katanga, Antoine GabrielKyunguwa Kumwanzaademandé que lavérité soit rétablie sur le sujet.

Le mercredi 8 août, GabrielKyunguwa Kumwanzaa demandé à la population de garder son calmeet d’attendre les résultats de l’enquêtedela commission mise en placeparle conseil provincial de sécurité. «C’est la sixième fois que la ville de Lubumbashi est confrontée à de tels événements. Cette fois-ci, c’est pire, car il y a eu mort d’hommes. Ce qui nous intrigue, c’est que c’est toujours l’aéroport de Luano qui est attaqué, pas celui de Kipushi, encore moins celui d’Ankoro, de Manono ou de Kasongo» a affirmé jeudi Gabriel Kyungu wa Kumwanza, le président de l’assemblée provinciale du Katanga.

Il a appelé le gouvernement provincial à faire la lumière sur cette situation qui, selon lui, venait de détourner l’attention de l’opinion de l’insécurité dansle Nord-Kivu.

Pour rappel, dans la nuit de mardi à mercredi, des témoins ont entendu de tirs vers l’aéroport de la Luano. Selon eux, un soldat de la garde républicaine avait été tué par des assaillants non identifiés. Ces derniers se seraient enfuis après avoir incendié des paillotes appartenant aux soldats.

L’aéroport de la Luano avait déjà été attaqué en février 2011 par des inconnus, supposés être un groupe sécessionniste, qui tentaient d’en prendre le contrôle.

Un agent de sécurité civil d’une compagnie minière avait été tué et un officier des FARDC blessé au cours de cet échange des tirs, selon l’AFP.


Lubumbashi, 11/08/2012 (LP / MCN, via mediacongo.net)

Selon l’enquête officielle, - Katanga : l’aéroport de Luano n’a pas été attaqué
(Le Potentiel 11/08/2012) 


A l’issue d’une enquête, le comité provincial de sécurité a donné une version de faits contraire à celle de l’attaque de l’aéroport de la Luano dans la nuit du mardi 8 août.

Il n’y avait pas d’assaillants. Même pas d’attaque aux installations de l’aéroport international de la Loano à Lubumbashi dans la nuit du 8 août 2012. Des incidents qui ont été vite rapportés comme une attaque, se sont déroulés à une bonne distance de l’aréoport, et n’ont été qu’un fait isolé entre quelques éléments indisciplinés de la garde républicaine. C’est la version officielle des faits livrée à l’issue de l’enquête diligentée par le comité provincial de sécurité du Katanga, au lendemain de cet incident qui a occasionné mort d’hommes.

«Des soldats de la garde républicaine se sont plutôt tirés dessus après une dispute», comme le démontre la conclusion de cette enquête. «Il y a eu deux blessés, le nombre est maintenu. Par contre, l’enquête a démontré qu’il y a eu deux morts. Tous sont des éléments de la Garde républicaine. Il n’y avait pas d’assaillants, c’était plutôt un fait isolé entre quelques éléments indisciplinés de cette unité-là. Nous allons faire rapport aux services concernés afin que chacun prenne des dispositions pour que de pareilles choses ne se répètent plus», a déclaré vendredi Yav Tshibal, le vice-gouverneur du Katanga. 

Selon lui, les faits se sont déroulés bien loin de l’aéroport de la Luano. La commission chargée de l’enquête publie ce rapport un jour après que le président de l’assemblée provincialedu Katanga, Antoine GabrielKyunguwa Kumwanzaademandé que lavérité soit rétablie sur le sujet. 

Le mercredi 8 août, GabrielKyunguwa Kumwanzaa demandé à la population de garder son calmeet d’attendre les résultats de l’enquêtedela commission mise en placeparle conseil provincial de sécurité. «C’est la sixième fois que la ville de Lubumbashi est confrontée à de tels événements. Cette fois-ci, c’est pire, car il y a eu mort d’hommes. Ce qui nous intrigue, c’est que c’est toujours l’aéroport de Luano qui est attaqué, pas celui de Kipushi, encore moins celui d’Ankoro, de Manono ou de Kasongo» a affirmé jeudi Gabriel Kyungu wa Kumwanza, le président de l’assemblée provinciale du Katanga. 

Il a appelé le gouvernement provincial à faire la lumière sur cette situation qui, selon lui, venait de détourner l’attention de l’opinion de l’insécurité dansle Nord-Kivu.

Pour rappel, dans la nuit de mardi à mercredi, des témoins ont entendu de tirs vers l’aéroport de la Luano. Selon eux, un soldat de la garde républicaine avait été tué par des assaillants non identifiés. Ces derniers se seraient enfuis après avoir incendié des paillotes appartenant aux soldats.

L’aéroport de la Luano avait déjà été attaqué en février 2011 par des inconnus, supposés être un groupe sécessionniste, qui tentaient d’en prendre le contrôle. 

Un agent de sécurité civil d’une compagnie minière avait été tué et un officier des FARDC blessé au cours de cet échange des tirs, selon l’AFP
Publié le samedi 11 août 2012 00:31 
Écrit par Pitshou Mulumba

 

 

© Copyright Le Potentiel

 

Visiter le site de: Le Potentiel

Les commentaires sont fermés.