Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

12/09/2012

CONGO/KINSHASA/RWANDA : LES ENCLABLURES DIPLOMATIQUES VOLENT EN ECLAT LA FAUTE A QUI ? A LA MINISTRE RWANDAISE DES AF QUI OSENT PARLER DU RIDICULE NE TUE PAS LA OU SES MILICES VIOLENT PILLENT ET TUENT DEPUIS PLUS DE DIX ANS!LA REPLIQUE DE MENDE EST BELLE

Lambert Mende répond à Louise Mushikiwabo sur le prétendu accord secret entre Kigali et Kinshasa
(Digitalcongo.net 11/09/2012) 


Pour le porte-parole du gouvernement congolais, Kigali tente d’opposer l’opinion nationale congolaise à son gouvernement pour ensuite l’affaiblir.

La décision de la CIRGL désignant le président ougandais Yoweri Museveni, le samedi dernier à Kampala, de mener des pourparlers avec le gouvernement congolais et les rebelles du M23 pour tenter de trouver une solution pacifique a été saluée par la ministre rwandaise des Affaires étrangères Louise Mushikiwabo. 

Dans une interview, la ministre a souligné les avancées de cette réunion. Elle est aussi revenue sur les allégations de la RDC. Kinshasa accuse le Rwanda d’avoir profité du départ de ses forces spéciales de Rutshuru pour exfiltrer des hommes qui, selon les autorités de Kinshasa, ont ensuite attaqué l’armée congolaise avec les rebelles du M23. 

Réagissant à cette accusation, Louise Mushikiwabo a déclaré « comme on dit en français, le ridicule ne tue pas. Franchement, je crois que c’est ça la réponse du Rwanda. Je crois que Kinshasa a plus intérêt à essayer de trouver des solutions pour ses problèmes que de rester bloqué dans cette psychose d’accusations qui n’apportent aucune solution. En fait, ça nous donne l’impression que Kinshasa n’est pas intéressé par une solution. Les accusations de Kinshasa, nous, on y fait même plus attention, ça devient tellement ridicule. Si une force, la force rwandaise était si bien sur le territoire congolais avec l’accord de Kinshasa, nos troupes étaient avec les troupes congolaises, en uniforme de l’armée congolaise. Donc, comme les deux étaient ensemble, cela veut dire que l’armée congolaise se battait aux côtés du M23, alors. »

Voici la réponse du gouvernement congolais par la bouche de son porte-parole, Lambert Mende : « La ministre rwandaise a, peut-être, raison. Le ridicule ne tue pas. Mais, elle doit convenir que ce qui se passe au Kivu ne relève pas du ridicule. Des Congolais sont tués chaque jour par centaines, par milliers. Ces gens sont innocents et ils meurent. Leurs champs sont brûlés, leurs batails sont pillés et leurs enfants mineurs sont enrôlés de force par les éléments du M23, pro-rwandais, recrutés par le Rwanda. Tout cela est loin d’être ridicule. » 

Concernant les propos de la cheftaine de la diplomatie rwandaise sur l’existence d’un accord militaire entre la RDC et le Rwanda jusqu’à ces derniers jours et sur le fait que même les autorités congolaises avaient assisté au départ des éléments de l’armée rwandaise, Lambert Mende pense « qu’il s’agit là d’une manœuvre malicieuse pour opposer le gouvernement congolais à la population congolaise ». 

Il note « qu’ils ont même trafiqué des images pour faire croire que nos militaires auraient pu assister au départ. Tout cela pour nous opposer à nos populations. C’est ce qui rend le Rwanda peu crédible dans ses déclarations prétendant qu’il recherche la solution.

RFI/MMC


--------------------------------------------------------------------------------

(TN/Yes)

Last edited: 11/09/2012 12:02:09

 

© Copyright Digitalcongo.net

Les commentaires sont fermés.