Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

03/10/2012

CONGO/KINSHASA : TÊTE A TÊTE TSHISEKEDI HOLLANDE EN MARGE DU SOMMET DE LA FRANCOPHOLIE HEU ! PARDON FRANCOPHONIE

Même si Tshisekedi n'est pas un homme d'Etat, je ne pense pas qu'il soit nécessaire de venir pleurnicher sur sa non élection en 2011. Son statut est celui d'opposant "aradjical". C'est son vrai travail. S'opposer à tous ceux qui ont pour objectif le pouvoir.

Aujourd'hui, c'est à son fils Joseph Kabila Kabange qu'il s'oppose. Il s'opposera demain encore à ma fille de dix ans. Car, lui, c'est plutôt un immortel opposant.

Notre problème en ce moment, ce n'est pas du tout le conflit électoral, dont je ne vois nullement quelle en est la pesanteur francopholie d'Hollande. Ce qui nous préoccupe, c'est des millions dde femmes, d'enfants et d'hommes qu'on tue par les rebelles de Kagamé chez moi au Kivu. C'est de cela qu'il s'agit. Et non de la non élection d'Untel ou d'Untel. Ne voulons pas une chose et son contraire : on est nationaliste, patriote, mais c'est devant un blanc qu'on vient faire des courbettes pour avoir un avantage politique, économique, financier.

Surtout quand ce sont les mêmes blancs auprès desquels on vient pleurnicher sur son sort, sont ceux-là mêmes qui, dans l'ombre, rédigent des agendas cachés. Je me demande ce que l'opposition congolaise soi-disant attend de concret, mieux, de contraignant de la part de la France et de François Hollande -, dont je remercie au passage le soutien politique qu'il m'a dernièrement apporté dans mon procès contre l'Université de Poitiers, soutien grâce auquel, ajouté celui de l'appareil socialiste, mon adversaire se trouve en ce moment dos au mur, car après m'avoir systématiquement ignoré depuis 2008, elle est tenue aujourd'hui de s'expliquer, le Tribunal administratif lui ayant mis devant ses responsabilités, ce à quoi je me félicite, car ça corrobore très bien à la dévise suivant laquelle "Ona Otetela kema fumbe" (dixit Papa Wemba) -, alors que la real politik dit que les gouvernements ne traitent qu'avec d'autres gouvernements ?

Si c'est pour des questions des droits de l'homme, ce n'est pas vain. Mais n'est-il pas important de dire à Monsieur Tshisekedi que la France n'est pas, du tout, un Etat des droits ? Que les soi-disant pays démocrates sont ceux qui tuent en Syrie, en Irak, en Afghanistan, en Libye ? Ceux qui assassiné Che Guevara, Sankara, Lumumba, Laurent-Désiré Kabila, Kadhafi, emprisonné à vie Mandela ? Devant qui ces dirigeants rendront un jour compte ?

Antoine-Dover OSONGO-LUKADI

Directeur-Administrateur kilimandjero.blogs.dhnet.be


RDC : tête-à-tête Hollande-Tshisekedi lors du sommet de la Francophonie

03/10/2012 à 11h:51 Par Jeune Afrique
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
 
Étienne Tshisekedi s'est auto-proclamé président de RDC, en décembre 2011. Étienne Tshisekedi s'est auto-proclamé président de RDC, en décembre 2011. © AFP

Une rencontre entre le président français, François Hollande, et l'opposant congolais Étienne Tshisekedi aura bien lieu à Kinshasa, le 13 octobre, en marge du sommet de la Francophonie.

L'Élysée le confirme : François Hollande et Étienne Tshisekedi se rencontreront le 13 octobre en marge du sommet de la Francophonie, sans doute dans la résidence de l'ambassadeur de France à Kinshasa. « Le principe d'un tête-à-tête est acquis », précise l'entourage du président de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), premier parti d'opposition en RDC. Cette demande a été portée par Samy Badibanga, le président du groupe parlementaire de l'UDPS. En septembre à Paris, ce dernier a eu des entretiens au ministère des Affaires étrangères, puis à Kinshasa, avec Luc Hallade, l'ambassadeur de France, lequel a rencontré Tshisekedi le 26 septembre.



Lire l'article sur Jeuneafrique.com : RDC : tête-à-tête Hollande-Tshisekedi lors du sommet de la Francophonie | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique

Réagir à cet article

9 réaction(s)

1.
Mutoke Tshitala Mulume - 03/10/2012 à 18h:10

SEM Joseph Kabila Kabange n'a pas besoin de légitimation de pouvoir de la part de Mr Hollande. On se rappelle que les appels des pieds et des mains aux occidentaux étaient partis des rangs de l'opposition. Sans succès. Joseph Kabila Kabange est Président de la RDC en fait et en droit. "Carthago delenda est" !..

2.
Les Soliloques du taiseux - 03/10/2012 à 18h:10

Mais, nos Messieurs de l'opposition, avec leurs sempiternelles contradictions. Ils ont remué ciel et terre pour obtenir la délocalisation de ce sommet. Maintenant ils sont les premiers à avoir déjà prénoté une rencontre avec Hollande. Et Samy Badibanga, est-il encore en odeur de sainteté chez Tshisekedi, pour aller quémander une entrevue pour lui, en son nom propre......

3.
Les Soliloques du taiseux - 03/10/2012 à 18h:10

... au nom du parti dont il est suspendu ou au nom du Lider Maximo qui a prononcé la fatwa à son encontre ?? Et le porte-parole de l'opposition, combien de temps faut-il pour le choisir ? Du moment où Badibanga agit déjà comme tel ! Hollande va-t-il rencontrer aussi Mgr Monsengwo ? Un autre qui ne veut jamais perdre les grandes occasions et rester en reste !! Soyons encore plus sérieux en RDC !!.

4.
Basiya - 03/10/2012 à 16h:10

UDPS, plaider la délocalisation du sommet et accepter de rencontrer monsieur Hollande le 13 Octobre à Kinshasa est un assemblage monstrueux de choses incompatible. Ramazani Basiya. .

5.
johnmarcus - 03/10/2012 à 15h:10

Que peut apporter cette rencontre au peuple meurtris ?.

6.
KABALO - 03/10/2012 à 14h:10

Pourquoi demander finalement une rencontre tête-à-tête avec le Président HOllande alors que la même opposition demandait le boycott de ce sommet ? On ne peut pas vouloir une chose et son contraire Messieurs de l'opposition éternelle et radicale....mon fils aîné a 23 ans depuis que Tshistshi est dans l'opposition sans prendre le pouvoir..

7.
Ben Beya Batuale Bujitu - 03/10/2012 à 13h:10

Mais, c'est une belle occasion. Ainsi, Mr François Hollande, Président de la République française, ne pouvait pas passer sur le sol congolais sans rencontrer Mukulumpe Mwena Muabu Etienne Tshisekedi Wa Mulumba Wa Bakwa Mulunda Wa Aradjical Wa Nsabanga Wa Safari Muwula Nkuasa Tshinkunku Nsanga Bilembi.... Pour le caresser dans le sens du poil !!.

8.
le zairois - 03/10/2012 à 12h:10

Rencontrer Hollande!!! pourquoi faire??? Hollande veut se donner une bonne conscience!!! Tshisekedi n a pas interet à rencontrer ce type. Il ne va rien changé. Sa presence à kinshasa montrera au monde entier que kabila est l homme qu il soutient.

9.
Max Ngondavi Sangol - 03/10/2012 à 12h:10

Mr Hollande a promis de rencontrer tous ceux qui comptent. A Mukulumpe Tshisekedi, on doit bien çà. A propos, demande portée par le président du Groupe parlementaire Udps.... Samy Badibanga, n'a-t-il pas été suspendu du parti ? Le Lider maximo, a-t-il reconnu le groupe au Parlement ? Un peu d'ordre, de clarté, de cohérence s'imposent !!!.



Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Commentaires sur : RDC : tête-à-tête Hollande-Tshisekedi lors du sommet de la Francophonie | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique

Les commentaires sont fermés.