Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/01/2013

CONGO/KINSHASA : LE GOUVERNEMENT REPOND AU SUJET DU DIALOGUE AVEC LE M23

Morceau choisi :

Le gouvernement congolais veut écouter ses compatriotes qui sont dans le M23".

TELLE EST LA REPONSE QUE VIENT DE DONNER LE GOUVERNEMENT CONGOLAIS, SI JE PRENAIS CELA POUR MOI COMME CELA, A LA SUITE DE MES INQUIETUDES. DONT ACTE, DIS-JE, MIEUX, WAIT AND SE !!!


Le dialogue de Kampala vise à "écouter les Congolais" qui ont rejoint le M23


Le dialogue entamé à Kampala entre le gouvernement de Kinshasa et les rebelles du Mouvement du 23 mars (M23) ne vise qu'à "écouter les Congolais qui ont rejoint" cette mutinerie, a affirmé le ministre congolais des Postes, téléphone et nouvelles technologies de l'information et de la communication (PTNTIC), Tryphon Kin Kiey Mulumba.

"Le gouvernement congolais veut écouter ses compatriotes qui sont dans le M23", a-t-il affirmé à l'agence BELGA à l'issue d'un séjour mardi à Bruxelles. Le M23 est "une rébellion que rien n'explique ni ne justifie", a ajouté M. Kin Kiey, assurant que les mutins n'auraient jamais pu s'emparer d'une partie de la province du Nord-Kivu (Est de la République Démocratique du Congo) sans l'aide du Rwanda.

Le M23 (Mouvement du 23 mars) a pris les armes en avril dernier pour réclamer notamment la pleine application d'un accord de 2009 ayant intégré dans l'armée ses hommes appartenant alors à un autre mouvement de rébellion. L'ONU et Kinshasa accusent le Rwanda et l'Ouganda voisins de soutenir les mutins - ce que nient les deux pays.

Le M23, "c'est le seul mouvement qui estime que les accords n'ont pas été respectés", a souligné M. Kin Key, assurant que le gouvernement de Kinshasa les avaient honorés "à 99 pour cent". Il a toutefois prédit la fin prochaine de cette rébellion - qui a entre-temps déclaré un cessez-le-feu unilatéral en marge des pourparlers de Kampala - estimant que le soutien de Kigali au M23 (Mouvement du 23 mars) allait se réduire après l'avertissement donné par le président américain Barack Obama. Celui-ci a téléphoné en décembre à son homologue rwandais Paul Kagame pour lui demander de cesser tout soutien aux rebelles.


Kinshasa, 10/01/2013 (Belga / MCN, via mediacongo.net)

Les commentaires sont fermés.