Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

14/01/2013

CONGO/KINSHASA : MAIN GAUCHE SUR LE BOUTON VENTRAL ET MAIN DROITE LEVEE

Et oui comme je l'annonçais un peu précédemment le Dr. Deni Mukwege est de retour dans son hôpital où il va apprendre à devenir certainement le prochain Chef de l'Etat de la RDC si Joseph Kabila Kabange ne se représentait comme je l'exhorte de tous mes voeux les plus sincères. Main gauche sur le bouton ventral et main droite levée saluant on ne sait qui, car au Kivu il n'y a que des vastes cimetières, l'homme apprend déjà l'exercice du pouvoir présidentiel. Mais, il se trompe lourdement s'il pense y arriver sans difficulté. Car, des gens comme nous ne se laisserons jamais faire tout simplement, non pas parce qu'il ne me plaît pas, en tout cas je ne le connais pas et je n'ai rien contre lui - n'eût été cette rocambolesque histoire de domestique tué chez lui, et lui-même en fuite avec toute sa famille, et le voilà qui rebondit au même endroit comme s'il ne s'était jamais ren passé de criminel, ma route n'aurait jamais croisée la sienne -, mais parce que les nationalistes lumumbistes, kabilistes que nous sommes en ont marre des sherpas occidentaux dans notre pays. Voilà la vraie vérité.

POST-SCRIPTUM :

Oui, cher visiteur, c'est vraiment étrange, comme vous le dites, de retourner comme un éclair au Kivu. Alors qu'aucune enquête sur l'attentat dont il a été victime n'a ni commencée, ni surtout déterminée les circonstances. La seule version imagée dont on dispose, c'est la sienne où il raconte comment il faillit être tué, et son domestique abattu. Si aujourd'hui, il peut retourner, alors, que ses bourreaux, et ceux de son domestique, n'ont jamais été ni identifiés, ni arrêtés et punis, c'est que cet attentat a été monté de toutes pièces par ceux qui tuent au Kivu qu'ils s'appellent occidentaux, multi-nationales, et sherpas afro-noirs Kagamé, par exemple. Celui-ci y gagnerait à montrer, par exemple, à ses complices occidendaux qu'il tenait dans ses couilles moulues la vie et la mort de n'importe qui CHEZ LUI AU KIVU, que ceux-ci devaient encore et toujours compter avec et sur lui. Si ce n'était pas le cas, MUKWEGE ne serait jamais retourné dans son soi-disant hôpital. Il devrait être de mèche avec l'Occident et les mafiosis rwandais tant du M23 que des groupes armés qui font régner la terreur chez moi au Kivu. Bizarre c'est sieur Dr. n'est-ce pas ?

C'est pourquoi, j'en appelle à la vigilance des autorités de Kinshasa, et surtout du président de la république Joseph Kabila Kabange. Parce qu'on ne sait jamais. Parce que les assassins de son père le grand camarade Mzee Laurent-Désiré Kabila courent toujours. Les mêmes qui utilisèrent des stratagèmes similaires (l'attaché militaire américain de l'amabassade des USA à Kinshasa, et les libanais) pour y arriver à leurs fins. EN BON ENTENDEUR SALUT !!!

Le Prince

Prof./Hdr./Dr.Antoine-Dover Richard Gary OSONGO-LUKADI

-Chercheur habilité de philosophie

-Membre de la SPEP/APA (Association des Philosophes Américains)

-Directeur-Administrateur kilimandjero.blogs.dhnet.be

-antoinedoverrichardol@hotmail.fr

 

« Ahora Siempre Adol’che »

 


RDC: retour de Denis Mukwege, le docteur qui soigne les femmes violées

14/01/2013 à 20h:35 | AFP
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
 
RDC: retour de Denis Mukwege, le docteur qui soigne les femmes violées RDC: retour de Denis Mukwege, le docteur qui soigne les femmes violées © AFP

Le gynécologue Denis Mukwege, réputé pour son aide aux nombreuses femmes violées dans l'Est de la République démocratique du Congo, et qui avait quitté la ville après une tentative d'assassinat à Bukavu (est), est rentré lundi dans son pays, a constaté l'AFP.

Le Dr Mukwege avait été agressé le 25 octobre et l'un de ses domestiques avait été tué. Il s'était réfugié en Suède puis en Belgique, où il séjournait avec sa famille jusqu'à son retour.

Cette agression avait provoqué de vives condamnations locales et internationales. Une enquête a été ouverte.

A son arrivée le médecin a expliqué qu'il était revenu pour dire" non à la violence sexuelle, non à la guerre et non à la balkanisation de la RDC". "Toute la communauté internationale est derrière nous" a-t-il ajouté après avoir passé plusieurs semaines en Europe.

Lundi matin, des milliers d'habitants de la ville - portant notamment des tee-shirts sur lesquels on pouvait lire "Bienvenue Dr Mukwege" - sont allés accueillir le médecin à l'aéroport de Kavumu, à une vingtaine de kilomètres du centre-ville, a constaté l'AFP.

Des calicots avec pour message "Nous réclamons la paix et la justice dans l'unité", "Nous réclamons le retour sans condition du Dr Mukwege", ou encore "Bienvenue chez toi, Dr Mukwege" ont été accrochés sur les grandes artères de la ville.

La Mission de l'ONU pour la stabilisation de la RDC (Monusco) a mis en place un "dispositif spécial composé de notre police et de nos militaires"," pour accueillir le médecin, a dit à l'AFP Madnodje Mounoubai, porte-parole de la Monusco. Ce dispositif a escorté le Dr Mukwege chez lui avec la police nationale, selon le porte-parole.

Le médecin avait conditionné en novembre son retour à l'assurance d'une "sécurité suffisante".

"Nous allons renforcer les patrouilles que nous faisons (. . . ) autour de son domicile et autour de l'hôpital de Panzi", a expliqué Madnodje Mounoubai.

"Les autorités provinciales ont promis une garde au médecin et il ne traitera plus seul les malades: il sera toujours assisté par un assistant (. . . ) pour sa sécurité", avait pour sa part indiqué samedi à la presse Antoine Nfundiko, médecin-directeur par intérim de l'hôpital.

Il avait ajouté que le gynécologue serait logé "au sein de l'hôpital de Panzi dès son retour à Bukavu" et qu'il serait toujours en présence d'un assistant.

Denis Mukwege a fondé l'hôpital et la fondation de Panzi pour aider les femmes violées dans l'Est de la RDC. Chaque année, le programme de lutte contre les violences sexuelles, le plus important de l'hôpital, reçoit 3. 000 femmes.

Son nom a été suggéré plusieurs fois pour le Prix Nobel de la paix. Il a notamment reçu le prix de l'ONU pour les droits humains.



Lire l'article sur Jeuneafrique.com : RDC: retour de Denis Mukwege, le docteur qui soigne les femmes violées | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique

Les commentaires sont fermés.