Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/01/2013

CONGO/KINSHASA : LES PROFESSEURS ARMATEURS DE L'UPN SE BATTENT A L'ARME BLANCHE!!!

Lors de la publication d'un de mes articles dans lequel je qualifiais l'homme congolais d'un "cannular de l'histoire", un censeur bien connu de Louvain-La-Neuve-Université, me qualifie d'exagération, vient-on de m'informer. Puis-je le renvoyer à l'article ci-dessous où l'on voit un comité de gestion révoqué pour détournements et vole des déniers publics, et qui refuse de céder la place à celui qui le remplace ! Vous voyez bien le ministre fédérale ou régional belge de tutelle des universités et grandes écoles démettre un comité de gestion, et celui-ci refuser de s'en aller ? Il n'y a qu'au Congo/Kinshasa qu'il y a ça. Parce que l'homme congolais aime l'argent, les honneurs, les pouvoirs, tous les pouvoirs. C'est pour ça qu'on le voit partout où il y a le moindre dialogue intercongolais, non pas pour résoudre un problème quelconque de son peuple, mais pour s'en mettre plein les poches et coucher toutes les femmes à portée de vue. Il appelle ça vivre.

En critiquant l'homme congolais, moi-même en étais-je un, JE SUIS DANS MON RÔLE DE PHILOSOPHE ET NON DE POLITICIEN. Comme Marx, Sartre, JE SUIS UN PENSEUR ENGAGE POUR LE BIEN-ËTRE DE MES SEMBLABLES.  En me condamnant pour certaines de mes déclarations, il y en a qui veulent que je me tapisse, comme eux, dans l'ombre, que je sois comme eux : colporter dans le dos de ceux et celles qu'ils haïssent. Hélas.

Le Prince

Prof./Hdr./Dr.Antoine-Dover Richard Gary OSONGO-LUKADI

-Chercheur habilité de philosophie

-Membre de la SPEP/APA (Association des Philosophes Américains)

-Directeur-Administrateur kilimandjero.blogs.dhnet.be (www.dh.be/rubriqueblogs)

-antoinedoverrichardol@hotmail.fr

-osongo_lukadi@yahoo.fr

« Ahora Siempre Adol’che »

 


Une confusion totale règne à l'Université pédagogique nationale ces derniers jours. Deux comités de gestion dirigent actuellement cette institution. Il s'agit d'une part, du comité de gestion conduit par le Pr. Ndandula nommé par le ministre de l'Enseignement supérieur, universitaire et de recherche scientifique (ESURS) Bonaventure Chelo Lotshima ; et d'autre part, par le comité de gestion conduit par  le Pr. Edouard Tshisungu suspendu par l'autorité de tutelle. Par conséquent, toutes les activités académiques sont presque paralysées. 

En effet, le ministre de l'ESURS Bonaventure Chelo Lotshima avait signé, le 15 janvier dernier, un arrêté portant suspension du comité de gestion de l'UPN dirigé par le Pr. Ordinaire Edouard Tshisungu Lubambu. Il reproche à ce dernier la malversation financière. Il a signé  pour ce faire un autre arrêté portant nomination d'un nouveau comité de gestion sous la houlette du Pr. Ordinaire Ndandula.

Mais, jusqu'à ce jour, la date de la cérémonie de remise et reprise entre le comité de gestion sortant et entrant reste encore inconnue. Pour cause, les membres du comité de gestion sortant digèrent mal la décision du ministre de tutelle qui les démet de leurs fonctions. Ils estiment qu'il y a beaucoup de coquilles vides dans l'arrêté du ministre. Par contre, les membres du comité de gestion entrant se disent être déçus par le comportement affiché par leurs prédécesseurs. Ils les ont appelé à faire preuve de plus de responsabilité en se pliant à la décision prise par le ministre de l'ESURS Bonaventure Chelo Lotshima afin de maintenir la paix sociale au sein de l'UPN.

Par ailleurs, dans la nuit de dimanche 20 janvier, un groupe d'étudiants partisans de l'ancien recteur Edouard Tshisungu Lubambu et ceux du nouveau recteur Ndandula se sont affrontés violemment. Selon certaines sources crédibles de l'UPN, plusieurs étudiants ont été blessés lors de ces affrontements. Suite à ces troubles, un nombre important d'éléments de la Police nationale congolaise ont été déployés devant le rectorat  de l'Université pédagogique nationale. Pour rappel, au début de l'année académique 2011-2012, le même comité de gestion conduit par le Pr. Edouard Tshisungu avait été suspendu par l'ancien patron de l'ESURS Léonard Mashako Mamba. Mais, 24 heures après, le premier ministre de l'époque avait annulé cette décision ministérielle en estimant que ladite décision était prise de façon unilatérale. En réalité, c'était suite à la manifestation de soutien au comité de gestion conduit par Edouard Tshisungu qui avait été organisée par les étudiants.

A l'heure actuelle, il parait que le malheureux comité de gestion qui était composé par Edouard Tshisungu, Clémence Kasinga, Bondo respectivement recteur, secrétaire général académique et secrétaire général administratif; n'a plus le soutien des étudiants. D'ailleurs, ces derniers jours, ils ne font que brandir des banderoles sur lesquelles on peut lire " la communauté estudiantine souhaite la bienvenue au nouveau comité de gestion ". Il revient donc au ministre de l'Enseignement supérieur, universitaire et de recherche scientifique Bonaventure Chelo Lotshima de s'imposer en sa qualité d'arbitre avant qu'il ne soit  trop tard.



Honoré Djeko Ohanga
Kinshasa, 22/01/2013 (L'Observateur / MCN, via mediacongo.net)

Commentaires

J’ai parcouru votre article de long en large et je relève que le fond aborde le sujet précisément. Dorénavant, je figurerai parmi vos plus fidèles lecteurs. À très bientôt. Mickael

Écrit par : bastien | 30/07/2013

Monsieur,

Je suis heureux de vous savoir philosophe, Congolais, dans la fibre de K Marx, de J.P.Sartre, j'en suis très flatté et fier d'être Congolais. Car, la plupart de nos compatriotes, vous avez raison, ne se soucient que de leur ventre, n'ont aucun idéal de vie, quel que soit leur statut d'intellectuel ou d'universitaire avéré. Merci de votre éclairante contribution à la prise de conscience, à la sensibilisation de nos frères. Toutefois, pourriez-vous me communiquez les coordonnées de vos publications et, éventuellement, les noms des établissements universitaires ou autres, en Europe ou en Afrique, dans lesquelles vous avez des charges horaires. Je vous en remercie d'avance=

Constant Jonny

Écrit par : Jonny | 08/08/2013

Les commentaires sont fermés.