Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/01/2013

EGYPTE : LA MISE EN GARDE DE L'ARMEE CE N'EST PAS INNOCENT DU TOUT

Dans mon quartier de Belgique, je suis cerné de part en part par les arabes. Et puis par les rwandais et burundais. Il y a aussi des blancs, mais ils sont très minoritaires. Beaucoup que j'avais trouvés là à mon arrivée ayant préféré détaller face à ces envahissants hommes de couleur. Ce ne fût pas des racistes, spécialement, mais ils avaient préféré quitter le lieu, comme on dit, à temps. Tous ces blancs qui s'en étaient allés sont restés mes amis jusqu'en ce moment-ci où je reproche à leurs politiques la politique de la terre brûlée adns mon pays de souche la RDC. Parce que, ne mélangeant pas les genres, je sais toujours faire la part des choses entre les politqiues et les citoyens. C'est pourquoi suis-je un des rares noirs du Congo et dudit quartier à recevoir des visites d'européens blancs chez moi. Béatrice la maman de nos enfants sait faire des beignets, comme ils en raffolent, il ne se passe pas un mois pour qu'ils arrivent de partout pour y goûter. Prince et héritier de mon chef coutumier de papa, qui n'est plus hélas de ce monde, j'ai toujours su inviter et faire manger les gens. Ce n'est pas une nouveauté. D'autres, mais spécialementy des Noirs du Congo/Kinshasa, n'hésitent après avoir mangé, bu, chier et fait pipi chez nous, de cracher dans la soupe, mais en réalité parce que tel est l'idiot de la famille : homme congolais. C'est net. C'est limpide. C'est comme ça. L'homme congolais est celui qui chie avant tout, et cherche le trou de la toilette après ! C'est un cannular de l'histoire de l'humanité, avais-je déclaré, et jamais prêt à retirer mon jugement aussi longtemps qu'il ne m'aurait pas montré qu'il méritait mieux de ma part et de la part des plusieurs personnes de cette terre des hommes. Voilà la vérité.

Mais enfin où en étais-je ? Aux arabes et aux musulmans qui viennent, eux aussi, de se faire baiser par les Occidentaux. Pourtant, indiscutablement au plan mental, psychologique, intellectuel - il n'y a qu'à avoir les gens comme Tariq Ramadan à qui l'Occident donne la parole - ils sont mieux que nous les afro-noirs. Pendant que nous on était là que pour nous haïr, nous entretuer comme des bêtes, de nous trahir chez l'éternel maître homme blanc, les arabes ont toujours su équilibré et rééquilibrer les rapports de force avec celui-ci. Mais pas cette fois-ci. L'homme blanc a pris le dessus. Il a réussi, mais pour la seule sécurité de l'Etat d'Israél, dont j'en partage la pertinence, car comme tous les peuples, les Juifs avaient aussi droit à la vie, à les déstabiliser sous le vrai-faux printemps arabe. Débordés, ils ont accepté de liquider leurs dirigeants politiques, ou de les mettre en fuite au nom d'une démocratie et d'une bonne gouvernance. Mais quelle démocratie et quelle bonne gouvernance ? Ca ils n'en avaient jamais rien su. Ils ne pensaient qu'à tuer Mamouar Kadahfi (pour rien, l'homme n'avait jamais fait de mal à une mouche, en tout cas pas en Afrique noire, Neslon Mandela et tant d'autres leaders afro-noirs lui devant leur vie et survie), à déstabiliser Bachar Assad et à prendre sa place comme les Egyptiens - Mohamed Morsi - contre Moubarak  en Egypte.

Lorsque le "pintemps arabe a commencé, mes voisins arabes avec lesquels je suis en trè bons termes étaient venus me voir pour en savoir plus. Je leur avais dit ce que je viens de dire, qu'il ne s'agissait que d'un piège leur tendu par l'Occident, que les Kadahfi et consorts n'étaient que ses produits, ses pions dont il pouvait, comme ça, s'en débarrasser si jamais il se sentait soit débordé, soit perdre le contrôle; qu'ill fallait partir eux-mêmes de l'intérieur pour renverser en âme et conscience leurs chefs; qu'il était impossible d'imaginer voire de croire que le printemps arabe était planifié pour leurs beaux yeux bleus ... patati patata. Je me rappelle, comme si c'était hier, leurs élucubrations et gesticulations faites d'Allah akba, el tout autour d'une tasse de thé chaud, très chaud, les arabes aiment à le prendre comme ça, je ne le savais pas, et ne leur ai jamais demandé pourquoi c'était comme ça, à chacun ses affaires, ses habitudes et ses coutumes , ruminai-je dans mon for intérieur. Pour eux le printemps arabe était une manne du ciel qui leur tombait comme ça du ciel. Ils m'expliquèrent leur srtatégie : accepter l'aide occidentale pour se débarrasser de ses propres pions qu'il avait placés au pouvoir chez eux, comme il le fit avec le raïs irakien Saddam Hussein le 30/12/2006 j'en garde encore le souvenir de cette pendaison haut et court dont il fut l'objet par la seule volonté machiavélique de l'administration G.W.Bush alias jhony Walker, et par après imposer leurs hommes à eux, c'est-à-dire les islamistes qui voilent les femmes, pendant que nous autres nous avions grandement besoin, car qu'est-ce qu'il y avait de plus honorable que observer la beauté d'une femme, son cul habillé ou dégarni par exemple ? Malheureusement, comme mes frères congolais impulsifs et irréfléchis, ils ont oublié que l'homme occidental blanc (pas naturalisé ou dénaturalisé, je ne parle pas des imbéciles qui n'ont pris la nationalité eurpéenne que juste pour manger du pain blanc) est un calculateur invétéré, un planificateur hors paire, qui n'hésite jamais quand ça ne l'arrange pas ou plus, de reprendre de la main gauche ce qu'il a pris de la main droite. C'est ce qui se passe en ce moment en Libye où la guerre fait toujours rage entre les milices pro-Kadahfi et anti (eh oui !!!), en Syrie entre l'armée de Bachar et les milices pro-occidentales (incapables de savoir qu'ils étaient utilisés comme chair à canon, non pas pour gouverner à Damas, mais simplement pour déstabiliser un pays et un régime fortement craint par Israél et dans la région, mais aussi pour fragiliser l'Iran, dont la ménace  de l'arme nucléaire imminente était une menace pour le peuple juif), en Tunisie où les fameux islamistes qui ont pris le pouvoir font tout ce qui est de leur pouvoir à cause de leur comportement sur les femmes habillées "à l'Occidentale", aux adeptes du "mariage pour tous" (une nouvelle connerie des blancs occidentaux, mais en réalité parce que ceux-ci n'étauient plus à l'aube du déclin, mais au crépuscule, comme l'annonçait Oswald Spengler dans "Le déclin de l'Occident" un des philosophes allemands les plus géniaux de sa génération; en fait il y en avait-il ailleurs des philosophes autres qu'allemands ?). Enfin de fin, c'est ce qui est en train d'arriver en grand pas en Egypte où l'Occident, comme au Zaïre qui préféra lâcher son pion Mobutu au profit du nationaliste et électron libre Mzee Laurent-Désiré Kabila pour ne pas être du mauvais côté, a dû accepter, mais à contre coeur la mise à l'écart de son autre pion majeur au nord africain (ami d'Israél) est en train de reprendre de la main gauche aux immatures égyptiens (et par ricochet à tous les arabes, mes généreux voisins compris, qui et je les observe très bien surtout, depuis que j'ai cautionné l'intervention française au Mali, ne m'invitent plus à notre traditionnel tasse de thé; plus grave encore même quand je les invite, ils y échappent de façon dérobée !!!) ce qu'il leur a donné de la main droite. LA MISE EN GARDE DE L'ARMEE N'EST PAS INNOCENTE. ON VA DANS CETTE DIRECTION-LA. Celle-ci attendait Mohammed Morsi au tournant. Et, l'on en est là de gré ou de force, il va s'en aller, surtout qu'en Syrie ça patine pour les rebelles et leurs soutiens occidentaux blancs (je fais cette précision à cause des Noirs qui sont aussi devenus des "occidentaux" oh la vâche !!!), alors les décideurs du monde se disent tant pis pour ec qui est de la Syrie, mais il ne faut pas perdre l'Egypte (Anouar El SADATE ayant payé de sa vie abattu à bout portant par les frères musulmans ennemis jurés d'Israél).

 

Le Prince

Prof./Hdr/Dr.Antoine-Dover OSONGO-LUKADI OK


Egypte: l'armée met en garde contre un "effondrement" de l'Etat (29/01/2013 12:23)

LE CAIRE (AFP)

L'armée égyptienne a mis en garde mardi contre un "effondrement de l'Etat" en cas de poursuite de la grave crise que traverse le pays, où plus de 50 personnes ont trouvé la mort en cinq jours de violences.
Au Caire, le calme est revenu mardi matin aux abords de la place Tahrir, où des heurts sporadiques entre la police et des groupes de jeunes se sont poursuivis jusque tard dans la nuit.
Les émeutes se sont toutefois poursuivies durant la nuit dans la région du Canal de Suez dans le nord-est du pays malgré le couvre-feu. Les manifestants criaient "dégage" et scandaient des slogans hostiles aux chef de l'Etat et aux Frères musulmans, le mouvement dont il est issu.
"La poursuite du conflit entre les forces politiques et leurs divergences sur la gestion du pays pourraient conduire à un effondrement de l'Etat" a prévenu le ministre de la Défense, le général Abdel Fattah al-Sissi.
Le ministre a appelé "toutes les forces politiques" à trouver une issue aux "problèmes politiques, économiques, sociaux et de sécurité" du pays, dans un message devant une académie militaire.
Il a également insisté sur la protection des "infrastructures vitales et stratégiques", au premier rang desquelles le canal de Suez, axe majeur du commerce mondial, dans la région duquel les troubles les plus meurtriers se sont produits.
Il s'agit de la première prise de position publique du général Sissi, qui est également commandant des forces armées, depuis le début jeudi soir de cette nouvelle vague de troubles dans le pays.
L'influente institution militaire, qui a dirigé l'Egypte pendant près d'un an et demi après la chute de Hosni Moubarak en février 2011, est plus discrète depuis que le président islamiste Mohamed Morsi, élu en juin, a écarté en août son ancien ministre de la Défense et adversaire, le maréchal Hussein Tantaoui.
Elle s'était toutefois déjà manifestée en décembre dernier pour appeler au dialogue et rappeler son rôle de garante de la stabilité du pays, lors d'une vive crise liée à l'adoption d'un projet de Constitution controversé.
L'armée s'est déployée depuis plusieurs jours à Port-Saïd et Suez pour protéger des bâtiments publics et des installations vitales dans ces deux villes aux entrées du canal reliant la Méditerranée à la mer Rouge.
Le président Morsi a également imposé dimanche soir l'état d'urgence, dans les trois gouvernorats jouxtant cet axe stratégique de navigation (Port-Saïd, Ismaïliya, Suez).
Le Sénat a par ailleurs ratifié lundi un projet de loi autorisant M. Morsi à déployer l'armée afin qu'elle participe temporairement au maintien de l'ordre.
"Le peuple du canal défie l'état d'urgence du président", titrait mardi le journal indépendant Al-Chorouq.
Cinquante-deux personnes ont péri au total et des centaines ont été blessées dans les violences qui ont débuté jeudi soir, au moment où le pays marquait le deuxième anniversaire du début de la révolte contre l'ex-président Hosni Moubarak.
Les heurts les plus sanglants ont eu lieu à Port-Saïd, où 42 personnes ont péri dans des violences depuis la condamnation à mort samedi de 21 supporteurs du club de football local Al-Masry, impliqués dans des heurts meurtriers l'an dernier à l'issue d'un match contre le club cairote d'Al-Ahly.
Ces affrontements, les plus meurtriers depuis l'élection de M. Morsi en juin 2012, se déroulent sur fond de forte contestation du pouvoir de M. Morsi par l'opposition laïque depuis des mois, et de sévère crise économique.
L'épave calcinée d'un fourgon de police était visible au milieu de la place.
Les Etats-Unis ont condamné lundi "avec force les violences qui se déroulent dans plusieurs villes égyptiennes", a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney.
Le pétrole s'affichait en hausse mardi matin en Asie, soutenu notamment par les risques géopolitiques actuels en Egypte et en Algérie.

© 2013 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Commentaires

En ce moment, il semble que Movable Type est la plateforme de blogs top là-bas en ce moment. (à partir de ce que j'ai lu) Qu'est-ce que vous utilisez sur votre blog ?

Écrit par : comment acheter maxosize | 08/10/2014

Les commentaires sont fermés.