Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

02/02/2013

ET LE BON DIEU DANS TOUT CA ?

 
 

La gorge tranchée en plein supermarché

(29/01/2013)

Ce meurtre a eu lieu à Saint-Etienne

SAINT-ETIENNE Une femme de 67 ans est décédée mardi matin après qu'un homme lui a tranché la gorge en plein supermarché dans la Loire, a-t-on appris auprès du parquet de Saint-Etienne.

La cliente, membre de la communauté des gens du voyage, faisait ses courses à l'hypermarché Géant Casino de La Ricamarie, près de Saint-Etienne. "Elle a été tuée d'un coup de couteau porté au niveau du cou par un homme. Elle est décédée sur place durant l'intervention des secours", a indiqué à l'AFP le procureur de la République de Saint-Etienne, Jean-Daniel Regnauld.

L'agression a eu lieu vers 10h00, et le suspect a aussitôt pris la fuite. Il était toujours recherché par la police judiciaire, chargée de l'enquête, à la mi-journée.

Le Géant Casino a été fermé au public après le drame.

Vendredi matin, une femme de 39 ans, membre elle aussi de la communauté des gens du voyage, avait été abattue en pleine rue à Clermont-Ferrand.

© La Dernière Heure 2013

 
 

Tabassée, rasée et humiliée pendant 4 h !

(31/01/2013)

Miguel, qui fait des arts martiaux, a déjà frappé plusieurs de ses compagnes

LIÈGE Miguel a comparu détenu pour séquestration, coups et traitements inhumains et dégradants.

Miguel a préféré faire défaut car son avocat n’était pas présent. Il a été reconduit dans les geôles avant l’instruction d’audience.

L’homme s’est montré d’une violence bestiale envers Sylvie, son ex-petite amie. Il a commis une première scène le 14 août dernier. Le compagnon de la sœur de Sylvie se rendait régulièrement aux alentours de la maison de la jeune fille.

C’est sans doute ce qui a sauvé Sylvie deux jours plus tard.

En effet, Sylvie a été surprise par Miguel qui était rentré par l’arrière de la maison. Il lui a directement porté un coup de poing et l’a tirée par les cheveux vers la chambre.

Miguel a placé la victime sur le lit et l’a frappée. Il l’a aussi frappée avec son ordinateur. Il a enlevé son tee-shirt. Il a baissé son pantalon et l’a touchée à l’entrejambe pour vérifier qu’elle n’était pas rasée.

Il lui a ensuite coupé les cheveux. Il lui a tordu les poignets et a continué à la frapper tout en l’insultant. “Il m’a sauté sur les côtes , a courageusement témoigné la victime. Il a dit que j’étais une solide. Il a découpé les brides d’une robe puis m’a attachée. Il m’a traînée jusqu’à la cave. Je ne voyais plus que d’un œil.

Je n’arrivais pratiquement plus à marcher.

Il m’a attachée aux pieds et à la taille. Il m’a bâillonnée et a mis du scotch dessus. Je n’arrivais plus à respirer car mon nez était rempli de sang.

Je lui ai demandé plusieurs fois de me conduire à l’hôpital, mais il a refusé. Il m’a dit qu’il ne savait pas ce qu’il allait faire de moi. Il voulait m’emmener en voiture.

Je lui ai demandé s’il allait me tuer, il m’a répondu qu’il n’en savait rien. C’est alors que j’ai entendu une voiture qui s’arrêtait devant la maison. C’était Jonathan, l’ami de ma sœur.”

C’est ce dernier qui est intervenu et a permis à la jeune fille de s’enfuir après 4 heures de calvaire, non sans mal.

Le tribunal a estimé qu’il n’était pas valablement saisi.

Il a renvoyé l’affaire pour un règlement de la procédure.



Sarah Rasujew

© La Dernière Heure 2013

 
 

La vidéo d'un enfant tatoué de force fait scandale

(29/01/2013)

VIDEO

Une mère a voulu faire tatouer son enfant âgé de quelques mois à peine

BRUXELLES Pour se faire tatouer avant l'âge de la majorité, il faut une autorisation parentale.

Mais qu'en est-il lorsque ce sont les parents eux-mêmes qui veulent faire tatouer leur enfant ? La question peut paraitre saugrenue et pourtant une mère a décidé de faire tatouer son enfant âgé de quelques mois à peine.

La scène a été filmée et la vidéo crée la polémique sur la toile. On y voit plusieurs adultes tenir un jeune enfant en pleurs alors que le tatoueur est à l'oeuvre.

© La Dernière Heure 2013

 
 

60 tricheurs exclus d'Harvard

(02/02/2013)

Fraude massive dans la plus prestigieuse des universités US


BOSTON Une soixantaine d'étudiants de la prestigieuse université américaine de Harvard ont été temporairement exclus pour avoir participé à une vaste organisation de tricherie aux examens mise au jour en août dernier, et une trentaine d'autres font l'objet d'un sursis, a annoncé vendredi la direction de l'établissement. Au total, 125 étudiants avaient été accusés d'avoir participé à cette fraude massive selon cette université située près de Boston, dans l'Etat du Massachusetts (nord-est). Ils se seraient aidés mutuellement en communiquant ou en copiant les uns sur les autres lors d'un examen final.

"Un peu plus de la moitié" des étudiants qui font l'objet d'une enquête ont été priés de "quitter l'université pour un certain temps", a annoncé dans un email le doyen de la Faculté des Arts et des Sciences de Harvard, Michael Smith. "Pour les autres, environ la moitié font l'objet d'un sursis, le reste s'en sortent sans mesure disciplinaire", a-t-il ajouté.

Harvard est l'une des universités les plus sélectives et les plus chères au monde, les heureux élus payant jusqu'à 63.000 dollars (environ 46.000 euros) par an au terme d'un processus d'admission des plus ardus.

L'échelle de la fraude est "sans précédent" dans l'histoire de la prestigieuse Harvard, selon le doyen Smith.

© La Dernière Heure 2013

Les commentaires sont fermés.