Le cardinal Keith O’Brien, 74 ans, vient d’annoncer sa démission. Chef de l’Eglise catholique d’Ecosse, il est accusé de comportements indécents et d’actes inappropriés. La plainte provient de trois prêtres et d’un ancien ecclésiastique et a été transmise au Vatican une semaine avant l’annonce de la démission du Pape actuel. Le cardinal avait annoncé qu’il se retirerait de son poste d’archevêque de Saint Andrews et Edimbourg en mars, à l’occasion de son 75e anniversaire. Toutefois, sa démission est avancée. « Le Saint-Père, le pape Benoît XVI, a désormais décidé que ma démission prendrait effet aujourd’hui ».

Le principal intéressé nie les faits qui lui sont reprochés.« Le cardinal conteste ces affirmations et a pris un avocat » a déclaré son porte-parole. Il a toutefois annoncé qu’il serait absent du conclave chargé d’élire le nouveau pape. «  Je ne souhaite pas que les médias se focalisent sur moi à Rome, mais plutôt sur le pape Benoît XVI et sur son successeur  », a-t-il déclaré via un communiqué.

Les faits sont encore imprécis. Ils se seraient déroulés il y a une trentaine d’années. Les plaignants accusent le cardinal d’avoir profiter de son autorité et des prières du soir pour avoir des relations inappropriés. L’une des victime était âgée de 20 ans au moment des faits. Trop effrayée pour dénoncer les faits à l’époque, elle affirme avoir dû bénéficier d’un soutien psychologique. Finalement ordonné prêtre, le plaignant a démissionné lorsqu’O’Brien a été nommé évêque. « Je savais alors qu’il aurait toujours le pouvoir sur moi. On a supposé que j’avais quitté la prêtrise pour me marier. Il n’en est rien. Je l’ai quitté pour préserver mon intégrité » a-t-il dit.

Dans son communiqué, le cardinal a déclaré « au vu de mes années de ministère, je remercie Dieu pour tout ce que j’ai pu faire de bien. Pour mes échecs, je demande pardon à tout ceux que j’ai offensés ».

Récemment, le cardinal s’est attiré les foudres de la communauté gay en déclarant que le mariage homosexuel « serait nuisible au bien-être physique, mental et spirituel des contractants ».