Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

05/03/2013

CONGO/KINSHASA : UNE DIVISION DES MAFIEUX RWANDAIS PLUTÔT PRIVISIBLE

VERBATIM :

"Le gouvernement rassure sa décision d'arrêter Bosco Ntangana
(CRI 04/03/2013)


Le gouvernement congolais a déjà décidé d'arrêter le général Bosco Ntangana, ex-commandant du Congrès national pour la Défense du Peuple (CNDP), recherché par la Cour pénale internationale (CPI), a déclaré samedi à la presse, Lambert Mende, ministre des Médias.
Pour M. Mende, Bosco Ntangana n'est pas encore arrêté, parce qu'il n'est pas sur un espace géographique contrôlé par les Forces armées de la RDC (FARDC). "Dès qu'il sera arrêté il sera soit transféré à la CPI soit jugé en RDC", a-t-il poursuivi, ajoutant que tous les services sont sensibilisés pour son arrestation.

Bosco Ntangada, ex-chef de l'état-major du CNDP, est sous mandat d'arrêt de la CPI pour les crimes de guerre et les crimes contre l'humanité, dont l'enrôlement présumé d'enfants soldats en Ituri, dans la province Orientale (nord-est de la RDC).

Le président Kabila a, en avril 2012, promis de sanctionner le général Bosco Ntangana et les éléments indisciplinés des FARDC qui ont fait défection dans les rangs des FARDC, et de les traduire devant la justice congolaise."

xinhua

 

© Copyright CRI


  FOCUS SUR L'ACTUALITÉ
Pourparlers de Kampala.. Runiga confirme Ruchogoza, Makenga nomme un nouveau chef de délégation du M23
(L'Avenir Quotidien 05/03/2013)


Le nouveau chef de la rébellion du 23 mars 2009, M23, Sultani Makenga vient de nommer une nouvelle délégation aux pourparlers de Kampala en remplacement de l’ancienne équipe. D’après le porte-parole du M23, Bertrand Bisimwa, « Monsieur Ruchogoza a été appelé à d’autres fonctions au sein du mouvement ». A sa place, le nouveau leadership du M23 vient de désigner lundi, Monsieur René Abandi comme nouveau chef de délégation.

Runiga renouvelle sa confiance à François Ruchogoza

Au cours d’un entretien avec la presse à Kibumba, dans le bureau territorial de Nyiragongo, 18 kilomètres de Goma, le président déchu du M23, Jean-Marie Runiga a déclaré que « le M23 réitère son engagement et sa volonté manifeste de poursuivre le dialogue avec sa délégation conduite par le Secrétaire exécutif, Monsieur François Rucogoza ». Car, a-t-il dit, « le dialogue reste la meilleure voie pour résoudre l’impasse politique en Rdc ».

Monsieur Runiga a affirmé par ailleurs disposer des preuves sur les relations entre Makenga et les autorités gouvernementales. Il accuse Sultani Makenga d’être de mèche avec Kinshasa. « Je déplore la défection du général de brigade Makenga Sultani, ex-chef d’Etat-major général de l’armée révolutionnaire congolaise Anc en sigle, qui vient d’entrainer la mort d’hommes innocents », a-t-il déclaré lundi à Kibumba. « Je tiens à vous signifier que le M23 reste un et indivisible », a-t-il poursuivi ajoutant qu’il ne s’agit pas de dissidence au sein du M23, mais plutôt d’un acte de trahison de la part d’un officier.

Runiga adhère à l’Accord-cadre d’Addis-Abeba

« Le M23 salue la signature de l’accord-cadre d’Addis-Abeba du 24 février par les Etats membres de la Cirgl et les Etats observateurs devant le Secrétaire Général des Nations Unies », a indiqué Monsieur Runiga. Abordant la question des affrontements signalés dans le territoire de Masisi entre les Fardc et les Mai Mai, Runiga a menacé d’aller « défendre des populations victimes dans le Masisi ».

L’Avenir

 

© Copyright L'Avenir Quotidien

Visiter le site de: L'Avenir Quotidien

Les commentaires sont fermés.