Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/03/2013

CONGO/KINSHASA : LA MAFIA RWANDAISE NE SE CACHE PLUS ELLE SE BAT ET SE MONTRE MÊME DU DOIGT !

MORCEAU CHOISI :

"Les troupes du M23 regroupées au sein des deux factions antagonistes, l’une dirigée par Sultani Makenga, et l’autre par Bosco Ntaganda, s’affrontent dans les régions de Kibumba et dans les collines de Ruwenzori, au Nord de Goma, a indiqué mercredi, à Kinshasa, le porte-parole militaire de la MONUSCO, Félix Prosper Basse."
Goma, 7/03/2013 (ACP / MCN, via mediacongo.net)


Les deux factions du M23 s’affrontent au Nord de Goma


Les troupes du M23 regroupées au sein des deux factions antagonistes, l’une dirigée par Sultani Makenga, et l’autre par Bosco Ntaganda, s’affrontent dans les régions de Kibumba et dans les collines de Ruwenzori, au Nord de Goma, a indiqué mercredi, à Kinshasa, le porte-parole militaire de la MONUSCO, Félix Prosper Basse.
En outre, des combats, selon la même source, se sont poursuivis entre les FARDC et les éléments de l’Alliance des patriotes pour un Congo libre et souverain (APCLS) à Kitchanga faisant 70 civils blessés et 50 maisons incendiées.

Selon la MONUSCO, des combats sporadiques se sont poursuivis autour de Kitchanga le 1er mars, provoquant la mort de 80 personnes et cent autres blessées. Les FARDC ont lancé une contre-offensive contre les insurgés le 4 mars 2013, après que les rebelles de l’APCLS regroupés entre Kitchanga et Lukweti aient repris le contrôle de Kitchanga. Après des accrochages, les troupes gouvernementales ont repoussé les combattants APCLS au-delà de Kitchanga, à 6 km dans la direction de Muhanga.


Goma, 7/03/2013 (ACP / MCN, via mediacongo.net)

Jean-Marie Runiga : “Le M23 est un et indivisible, c'est celui que je dirige”


On ne l'avait pas entendu depuis son éviction par le camp Makenga. Le pasteur Runiga sort de son silence en exclusivité sur la VOA, accuse ses adversaires de s'être fourvoyés et promet de poursuivre sa lutte.

Comment analysez-vous le conflit qui vous oppose à Sultani Makenga ?
Jean-Marie Runiga : “Le M23 n'est pas déchiré mais le General Makenga a fait défection avec un petit groupe. Ils ont reçu de l'argent de M.Kabila et se sont ralliés aux FARDC et au gouvernement. Le M23 va continuer sa lutte. Nous sommes représentés à Kampala par le chef de la délégation, François Rucogoza, et d'autres camarades. C'est ma signature qui reste valabale.”

Où vous trouvez-vous actuellement ?
Jean-Marie Runiga : “Je n'ai pas fui Bunagana. Je me suis deplacé dans le terriroitre du Nyiragongo, précisement à Kimumba.”

Que pensez-vous de l'intronisation ce jeudi de Sultani Makenga à la présidence du M23 ?
Jean-Marie Runiga : “Cela n'engage que lui-même. Le M23 est un et indivisible, c'est celui que je dirige. Sultani Makenga a pris l'option se rallier à Kabila. Je contrôle sept des neuf brigades du M23.”

On vous accuse d'avoir rejoint Bosco Ntaganda. Quelle est votre réponse ?
Jean-Marie Runiga : “C'est de l'intoxication, de la manipulation. Ils cherchent à détruire notre image. Je n'ai jamais rejoint ou je ne suis avec le General Ntaganda. Makenga était avec lui pendant cinq ans au CNDP. Il y a un mois et demi, Makenga a dit que Bosco Ntaganda était dans le Masisi et que Kabila savait où il se trouvait. Pourquoi ne pas l'avoir arrêté à l'époque ? Il avait les troupes avec lui. Je pense que tout cela, c'est pour justifier la corruption de Makenga.Parler de Bosco Ntaganda plaît à la communauté internationale.”

Que pensez-vous de Bosco Ntaganda ?
Jean-Marie Runiga : “C'est un congolais qui a reçu le grade de général de la part du gouvernement congolais. C'est Kabila qui le lui a donné. Les accusations contre lui ne viennent pas du M23 et tant qu'il n'a pas été juge, il jouit de la présomption d'innocence.”

A l'epoque, vous n'etiez pas favorable a la sortie de Goma. Pourriez-vous retournez avec hommes dans la ville ?
Jean-Marie Runiga : “Lorsque nous avons pris Goma, je n'ai pas refusé de quitter la ville mais j’avais posé des conditions. Aujourd'hui, l'histoire me donne raison. Pour le moment, nous sommes encore dans les négociations de Kampala. Si Kabila signe l'accord avec Makenga, nous dirions que c’est un accord entre Kinshasa et ses alliés. Nous utiliserions alors tous les moyens possibles pour défendre les intérêts du peuple congolais et poursuivre nos objectifs.”

Une réconciliation est-elle possible avec Sultani Makenga ?
Jean-Marie Runiga : “La réconciliation est possible s’il renonce à la corruption.”

Pourquoi sortez-vous de votre silence aujourd’hui ?
Jean-Marie Runiga : “Beaucoup de mensonges ont été dits. Je veux clarifier la situation. Le M23 va continuer sa lutte tant que M.Kabila n’acceptera pas de restaurer la bonne gouvernance en République Démocratique du Congo. Le M23 va continuer parce que c’est l’aspiration de tous les Congolais.”



Nicolas Pinault
Kimumba, 7/03/2013 (VOA / MCN, via mediacongo.net)
 

Les commentaires sont fermés.