Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/03/2013

CONGO-KINSHASA/RWANDA : FIN DE CAVALE POUR RUNIGA ET CONSORTS COMME NKUNDA IL SERVIRA DE MONNAIE D'ECHANGE POUR KAGAME POUR LE TPI N'EST-CE PAS?

MORCEAU CHOISI :

"Les autorités rwandaises affirment avoir arrêté Jean Marie Runiga, chef d'une faction de la rébellion du M23 (Mouvement du 23 mars), active dans l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC)."

 Kinshasa, 16/03/2013 (BBC / MCN, via mediacongo.net)


L’histoire se répète…le Rwanda annonce l’arrestation sur son territoire de Jean-Marie Runiga et de centaines de rebelles du M23


Les autorités rwandaises affirment avoir arrêté Jean Marie Runiga, chef d'une faction de la rébellion du M23 (Mouvement du 23 mars), active dans l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC).

Selon la ministre rwandaise des Affaires étrangères Louise Mushi-Kiwabo, l’ex-chef rebelle du M23 a été arrêté en territoire rwandais et se trouve détenu dans un endroit tenu secret.

Des centaines de rebelles proches du général Bosco Ntaganda se sont réfugiés au Rwanda également.

Ces combattants ont été désarmés et conduits dans un camp de transit, a précisé la ministre Mushi-Kiwabo. D’autres rebelles se seraient rendus aux forces des Nations-Unies dans ce qui s’apparente à une victoire des forces fidèles au général Sultani Makenga.

La faction pro-Makenga a annoncé, samedi, la fin de ses opérations militaires visant à ‘traquer le groupe d’indisciplines à la solde du général Bosco Ntaganda’.

Il est difficile de dire où se trouve le général Bosco Ntaganda, cet officier dissident de l’armée congolaise, recherché par la Cour pénale internationale.

Depuis fin Février, de violents combats ont opposé les deux factions rivales du M23 dans l’Est de la RDC provoquant un exode massif des populations notamment vers les pays voisins.

Du déjà vu ?

Cette issue ressemble étrangement à ce qui s’était passé en 2009 dans la même région, avec un certain Laurent Nkunda , chef rebelle du CNDP dont sont issus les membres du M23. En effet, le 23 janvier 2009, l'inspecteur général de la police de la RDC annoncait l'arrestation de Laurent Nkunda la veille au Rwanda ; le général déchu avait franchi la frontière alors qu'une opération conjointe des forces congolaises et rwandaises reprenaient le contrôle du territoire conquis par le CNDP avant qu'une faction anti-Nkunda ne décide de se rallier au gouvernement de Kinshasa. Laurent Nkunda avait en effet été « démis » de ses fonctions par un de ses subalternes, qui n’est autre, que Bosco Ntangada, aujourd’hui en fuite!


Kinshasa, 16/03/2013 (BBC / MCN, via mediacongo.net)

Les commentaires sont fermés.