Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/03/2013

CONGO/KINSHASA : UN ENIEME SOMMET SUR FOND CONSPIRATIONNISTE

MORCEUX CHOISIS :

"Toujours selon le ministre de l'Intérieur, Kanku Mukandi aurait tenu plusieurs réunions en Belgique avec des congolais installés dans ce pays mais aussi en France et en Allemagne afin de « renverser les institutions de la République en procédant à l'élimination physique du chef de l'État ». Il aurait également bénéficié de « l'appui » d'un député belge."

jeuneafrique.fr du 22/03/13

"Un sommet des chefs d'Etat du Congo, d'Ouganda, du Rwanda et de la République démocratique du Congo s'est ouvert dimanche à Oyo, la ville natale du président congolais Denis Sassou Nguesso, pour discuter de la situation dans l'est de la RDC en proie aux troubles."

jeuneafrique.fr du 24/03/13


 

RDC : Kinshasa affirme avoir déjoué un complot contre Joseph Kabila

 

Joseph Kabila(544) - Kinshasa(327) - opposition congolaise(46) - Kanku Mukandi(1)

22/03/2013 à 14h:40 Par Jeune Afrique

Le président congolais Joseph Kabila. © AFP

Le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) a affirmé, vendredi 22 mars, avoir déjoué un complot contre le président Joseph Kabila au début de février. Deux personnes en possession d'armes ont été arrêtées.

Les deux suspects, soupçonnés d'avoir monté un complot contre le président congolais Joseph Kabila, sont Kanku Mukandi, un ressortissant belge originaire de la RDC et Isidore Madimba Mongombe, un ancien policier. Ils ont été présentés à la presse vendredi, à Kinshasa, en présence du ministre de l'Intérieur, Richard Muyej Mangez.

Kanku Mukandi, médecin vivant à Hoeilaart en Belgique, serait le fondateur d'un mouvement appelé « Mouvement debout congolais » (MDC). Il aurait effectué plusieurs voyages en RDC dans le but de créer un réseau pour « renverser par les armes les institutions légalement établies », a affirmé Richard Muyej Mangez.

Lance-roquette

Toujours selon le ministre de l'Intérieur, Kanku Mukandi aurait tenu plusieurs réunions en Belgique avec des congolais installés dans ce pays mais aussi en France et en Allemagne afin de « renverser les institutions de la République en procédant à l'élimination physique du chef de l'État ». Il aurait également bénéficié de « l'appui » d'un député belge.

Cinq armes automatiques, un lance-roquette et des munitions saisis dans un hôtel de Kinshasa ont également été montrés aux journalistes. Les deux suspects vont être déférés à la justice pour « espionnage, complot contre la vie du chef de l'État, participation à un mouvement insurrectionnel et détention d'armes de guerre ». Ils ont reconnu les faits qui leur sont reprochés, a encore affirmé le ministre de l'Intérieur.

(Avec AFP)



Lire l'article sur Jeuneafrique.com : RDC : Kinshasa affirme avoir déjoué un complot contre Joseph Kabila | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique

10 réaction(s)

1.

Portos- 22/03/2013 à 18h:03

ces deux suspects sont des stupides... Pourquoi ont-ils si longtemps attendu avant de passer a l'acte? Ils vont pourrir dans les mourroirs de JOKA.....

Signaler au modérateur

2.

LICOPA- 22/03/2013 à 17h:03

Ce mosieur prétend avoir déjoué un complot contre Kabila quand il n'est même pas à mésure de certifier la nationalité de Bosco Ntaganda qui a été pourtant nommé Général des Forces Armées par decret présidentiel...il est capable de déjouer le complot contre Kabila mais il n'est pas en mesure de déjouer le complot contre la nation...contre l'Etat qui est son employeur...dans quel pays vivons-nous ? .

Ce message a été signalé aux modérateurs.

3.

mk- 22/03/2013 à 17h:03

Toujours de complots quand il y a des evenements qui mettent en question sa legitimite! L O L: Longwa Oza Lokuta!!!! C'est de la distraction! Comme les Americains diraient: "Smoke Screen"!.

Signaler au modérateur

4.

Ali- 22/03/2013 à 16h:03

C'est inhumain, mais hélas c'est l'unique façon de se débarrasser des dictateurs africains, ....

Signaler au modérateur

5.

Lion- 22/03/2013 à 16h:03

Voici quelque chose de leger.Il allait a l'essentiel et laisser ces enfantillages. Un medecin et un ancien policier pour un coup d'Etat? Avancons chers freres congolais.

Signaler au modérateur

6.

M m- 22/03/2013 à 16h:03

On se rappelle encore que bcp d'accuse's pour complots contre Kabila(Laurent) avaient reconnu les faits. Il s'est avere' qu'ils etaient innocents. Certains ont deja perit..

Signaler au modérateur

7.

Tom- 22/03/2013 à 15h:03

Qui peut compter le nombre des coups d'Etats montEs et manquEs contre Kabila? Et curieusement personne ne connait la suite qu'on reserve aux proces des accusEs.

Signaler au modérateur

8.

Felix- 22/03/2013 à 15h:03

Laissez moi vous dire une chose...il y a de milliers des congolais qui veulent bien changer de regime a Kinshasala. Quand on est mal elu et que on est soupconne de trahison...on s'attend a ca!.

Ce message a été signalé aux modérateurs.

9.

ERASER- 22/03/2013 à 15h:03

Si vraiment ce Kanambe Hyppolyte alias Joseph Kabila est sage il doit quitter notre pays. Il est le simbole de l'humiliation de notre nation et seul son sang nous lavera de cette souillure. Ces freres n'ont pas reussi mais les prochains...inch Allah nous l'aurons..

Ce message a été signalé aux modérateurs.

10.

Jolino- 22/03/2013 à 14h:03

Agression, guerres, tentatives d'assassinat du Chef de l'Etat, pas de repit pour la RDC depuis Lumumba jusqu'aujourd'hui. Ils veulent anéantir l'Afrique noire en détruisant son moteur qui est la RDC! L'enjeu c'est l'Afrique noire..



Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Commentaires sur : RDC : Kinshasa affirme avoir déjoué un complot contre Joseph Kabila | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique

 

Sommet régional sur la paix dans l'est de la RDC

 

m23(306) - Denis Sassou Nguesso(242) - Kivu(93) - Grands Lacs(22)

24/03/2013 à 16h:46 Par AFP

Le président congolais Denis Sassou Nguesso. © AFP

Un sommet des chefs d'Etat du Congo, d'Ouganda, du Rwanda et de la République démocratique du Congo s'est ouvert dimanche à Oyo, la ville natale du président congolais Denis Sassou Nguesso, pour discuter de la situation dans l'est de la RDC en proie aux troubles.

Le président ougandais, Yoweri Museveni est arrivé le premier dans cette ville située à 400 kilomètres au nord de la capitale Brazzaville, suivi du président rwandais Paul Kagame et du président de la RDC Joseph Kabila. Ils ont été reçus tour à tour par le président Sassou Nguesso. Le président congolais avait déjà reçu tour à tour Joseph Kabila en janvier a Brazzaville et Paul Kagame en février à Oyo.

Un responsable congolais en annonçant la tenue de ce sommet avait déclaré qu'il était destiné à débattre de la paix dans la région des Grands Lacs, notamment dans l'est de la RDC "à la suite des accords conclus dernièrement sur la RDC à Addis Abeba". Le 25 février dernier, onze chefs d'Etat ont signé à Addis Abeba en présence du secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon, un accord-cadre destiné à instaurer la paix dans cette région. Cet accord prévoit notamment l'arrêt de tout soutien à un groupe armé agissant dans dans un pays voisin.

La RDC est depuis près d'un an en lutte avec la rébellion du Mouvement du 23 mars qui a brièvement occupé Goma la capitale régionale de l'est de la RDC en novembre. Depuis des discussions sont en cours à Kampala entre le gouvernement de RDC et le M23. Selon Kinshasa et les Nations unies, le M23 est soutenu en hommes et en matériel par le Rwanda et l'Ouganda, ce que nient ces deux pays



Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Sommet régional sur la paix dans l'est de la RDC | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique

Commentaires

En ce moment, il semble que Movable Type est la plateforme de blogs top là-bas en ce moment. (à partir de ce que j'ai lu) Qu'est-ce que vous utilisez sur votre blog ?

Écrit par : maxosize forum | 08/10/2014

Les commentaires sont fermés.