Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

13/04/2013

L'AVION EST MA PLUS GRANDE PASSION : LA QUESTION EST DE SAVOIR SI FEMME ET HOMME PRENNENT LE MÊME AVION ? ET POURQUOI IL Y A-T-IL PLUS DE RISQUE CÔTE HUBLOT QUE COULOIR?

MORCEAUX CHOISIS :

1°"L’étude porte sur les enregistrements en ligne («online check-in») des passagers et sur les sièges qu’ils choisissent en priorité. Autre constat, les passagers préfèrent être placés près d’une fenêtre pour y poser leur tête, plutôt qu’un siège dans le couloir où ils peuvent circuler plus facilement.Pourtant, Slate évoquait une étude en 2012 démontrant que les sièges aux hublots sont plus dangereux que les autres. Notamment parce qu'ils favoriseraient la création de caillots de sang dans les jambes."

«Quel siège est le plus sûr?», une question que tout le monde s'est déjà posé en entrant dans un avion, surtout s'il s'agit d'un vol low-cost où les places ne sont pas attribuées. Pour certains, les places du milieu présentent moins de risques, car le fuselage y est plus résistant. Mais c'est également là que se trouvent les réservoirs de carburant. Selon CNN, qui s'est penché sur la question, il est probable que la «place la plus sûre» n'existe pas. Même une place proche des sorties de secours ne garantit pas une évacuation rapide, les portes ne fonctionnant pas toujours après un accident. Quant aux places qui bordent les allées, elles permettent plus de mobilité mais sont sujettes à un autre type de risque, bien plus fréquent que le crash: les bagages qui tombent des compartiments sur la tête.»

3°"Si vous êtes un homme, il est très probable que vous n'ayez pas vécu la même expérience qu'une femme lors de vos voyages en avion.Scott McCartney du Wall Street Journal a enquêté sur les différences de comportement en fonction du sexe dans les cabines d'avion. Il résume ainsi ses découvertes:«Elle aime les sièges côté hublot, il aime les sièges couloir. Elle veut baisser l'intensité de la lampe, il veut que la lampe soit très forte. Elle enregistre un bagage, il prend tout avec lui en cabine. Elle se recroqueville pour éviter les contacts, il s'assoit avec ses coudes et ses jambes écartés.»

4°"Mitt Romney aimerait pouvoir ouvrir les fenêtres des avions" ! «Quand un incendie se déclare dans un avion, il n’y a aucun endroit où se réfugier, et vous ne pouvez pas trouver de l’oxygène de l’extérieur pour la faire pénétrer dans la carlingue, car il n’y a pas de fenêtre. Je ne sais pas pourquoi ils font cela. C’est un vrai problème.» !!!


Quels sont les sièges d'avion Boeing les plus populaires?

 

Contrairement aux idées reçues, les places préférées des passagers de Boeing 747 se situent à l’arrière de l’appareil. Dans The Telegraph, une étude de la compagnie aérienne British Airways –l’un des plus gros opérateurs de Boeing 747– liste les sièges les plus prisés par ses clients.

Pourquoi à l’arrière de l’appareil? Parce qu’en classe «économique»,  les sièges sont disposés par paire. Les couples se dirigeront donc en priorité vers ces sièges doubles plutôt qu’une rangée de quatre sièges. Logique.

 

Les flèches symbolisent les sièges préférés des passagers

C’est en revanche le contraire en première classe. Les sièges les plus réservés se situent à l’avant de l’appareil. Un choix sans doute guidé par la disposition individuelle des sièges dans cette partie de l’avion. «Parce qu’on veut être le premier de la première classe?», se demande Casey Chan sur Gizmodo.

L’étude porte sur les enregistrements en ligne («online check-in») des passagers et sur les sièges qu’ils choisissent en priorité. Autre constat, les passagers préfèrent être placés près d’une fenêtre pour y poser leur tête, plutôt qu’un siège dans le couloir où ils peuvent circuler plus facilement.

Pourtant, Slate évoquait une étude en 2012 démontrant que les sièges aux hublots sont plus dangereux que les autres. Notamment parce qu'ils favoriseraient la création de caillots de sang dans les jambes.

Autre particularité, les passagers (près de 54%) préfèrent majoritairement le côté droit. Pourquoi? Sara Dunham, directrice des ventes de British Airways s’essaye, non sans humour, à une explication.

«Il y a beaucoup de théories selon lesquelles les gens préfèrent le côté droit parce qu’ils sont en majorité droitiers. Et puisqu’ils sont droitiers, ils ont tendance à se diriger naturellement vers le côté droit. Mais la vérité, c’est que nous ne sommes pas vraiment sûr de cette théorie.»

The Telegraph publiait, en mars 2013, une autre étude portant sur les sièges les plus sûrs dans les avions en cas de crash. La conclusion tient en quelques lignes: prenez place en classe économique près d’une fenêtre, à quelques rangs d’une sortie de secours et bouclez votre ceinture.

Photo: Landing / Eluveitie

LIFE -

Publié le 13/04/2013
Mis à jour le 13/04/2013 à 8h57

Slate.fr

Voyager côté hublot en avion est dangereux

 

Une étude de l'American College of Chest Physicians publiée le 7 février dans la revue Chest, montre que les passagers qui voyagent côté hublot lors d'un vol de plus de six heures, ont plus de risques de développer des caillots de sang dans les jambes selon le site 121doc.net. Ces formations de caillots étaient à tort appelés «syndrome de la classe économique» en référence au peu d'espace disponible en seconde classe.

«Ce n’est pas le fait d’être assis dans un espace confiné qui augmente les chances de souffrir d’une thrombose, c’est le fait d’être assis côté hublot. Ces voyageurs sont en effet moins susceptibles de se lever et de se déplacer que ceux assis plus près du couloir.»

Les spécialistes assurent tout de même que les cas de thromboses lors de vols long courriers restent assez rares et conseillent aux personnes dites «à risque» (les obèses, les personnes âgées, les femmes prenant la pilule contraceptive, etc.) de prendre leurs précautions selon le site le Soleil: porter des chaussettes de compressions, effectuer de petites marches fréquentes durant le vol et des étirements.

De plus, on sait que les places centrales ne sont pas forcément les plus sûres non plus, notamment en cas de crash d'avion comme nous le signalions en juillet 2009:

«Quel siège est le plus sûr?», une question que tout le monde s'est déjà posé en entrant dans un avion, surtout s'il s'agit d'un vol low-cost où les places ne sont pas attribuées. Pour certains, les places du milieu présentent moins de risques, car le fuselage y est plus résistant. Mais c'est également là que se trouvent les réservoirs de carburant. Selon CNN, qui s'est penché sur la question, il est probable que la «place la plus sûre» n'existe pas. Même une place proche des sorties de secours ne garantit pas une évacuation rapide, les portes ne fonctionnant pas toujours après un accident. Quant aux places qui bordent les allées, elles permettent plus de mobilité mais sont sujettes à un autre type de risque, bien plus fréquent que le crash: les bagages qui tombent des compartiments sur la tête.»

Photo: Hublot /Do u remember viaFlickr CC License by

 

LIFE - Publié le 09/02/2012
Mis à jour le 10/02/2012 à 17h38 dans slate.fer

 

Siège côté hublot ou couloir?

 

Qui n'a jamais sorti discrètement son appareil photo pour capturer la vue imprenable qu'offre un hublot les instants précédant un atterrissage en avion? Le New York Times publie un diaporama des meilleurs clichés envoyés par ses lecteurs. Plus de 300 vues aériennes de couchés de soleil entre Paris et Asterdam, de la Cordillère des Andes enneigée vue du ciel Chilien ou des pyramides du Caire dans le coin d'un hublot.

«Siège côté fenêtre ou couloir?» s'interrogeait Mark Vanhoenacker dans l'article qui a inspiré cet appel à contribution des lecteurs. Après le visionnage de ce portfolio, même les grands phobiques de l'avion ne pourront refreiner des envies de décoller dans la minute et de coller leur nez à la vitre.

[Voir le diaporama sur Le New York Times]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo: hublot/Pete Barr Watson,via Flick CC License by

À LIRE ÉGALEMENT SUR LES VOYAGES EN AVION: Portraits de voyageurs exaspérés dans les aéroports

CULTURE -

Publié le 03/05/2010
Mis à jour le 04/05/2010 à 10h36

Slate.fr

 

 

Hublot ou couloir? Les différences homme-femme en avion

 

Vous connaissez cette situation désagréable, lorsque dans l'avion, on se tourne dans tous les sens pour trouver la position la moins désagréable, lorsqu'il faut enjamber son voisin pour aller aux toilettes au fond de la cabine?

Si vous êtes un homme, il est très probable que vous n'ayez pas vécu la même expérience qu'une femme lors de vos voyages en avion.

Scott McCartney du Wall Street Journal a enquêté sur les différences de comportement en fonction du sexe dans les cabines d'avion. Il résume ainsi ses découvertes:

«Elle aime les sièges côté hublot, il aime les sièges couloir. Elle veut baisser l'intensité de la lampe, il veut que la lampe soit très forte. Elle enregistre un bagage, il prend tout avec lui en cabine. Elle se recroqueville pour éviter les contacts, il s'assoit avec ses coudes et ses jambes écartés.»

Les compagnies aériennes ont aussi étudié les préférences de service en fonction des sexes: les hommes aiment les informations et les chaînes de sport, les femmes, elles, plutôt les films.

Les femmes utilisent davantage les couvertures que leurs voisins masculins et n'aiment pas manger le même type d'aliments, précise le journaliste du Wall Street Journal:

«Delta Air Lines a découvert que les femmes ont plus tendance que les hommes à privilégier une salade du chef ou un menu avec des tapas.»

Les compagnies aériennes ont intérêt à s'adapter au goût de la gente féminine car elle représente une part de plus en plus importante de leur clientèle.

Scott McCartney résume, en référence au best-seller Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus:

«En voyage, c'est un peu comme si les femmes venaient de Boeing et les hommes d'Airbus.»

Le problème des goûts et comportements différents des clients au sein d'un avion ne sont pas déterminés uniquement par les sexes.

Le problème du choix de la température avec votre voisin, homme ou femme, peut-être un sujet de discorde, entre celui qui veut du chauffage et celui qui veut de la climatisation ou pas de chauffage.

Des chercheurs ont peut-être trouvé la solution pour régler ce problème. Slate.fr relatait en septembre 2012 la mise au point par des chercheurs de l'Institut Fraunhofer for Building Physics d'un siège d'avion à climat personnalisable:

«Plutôt que recevoir de l’air froid au-dessus de la tête, les passagers pourront par exemple régler la ventilation directement contre leur peau. Plus douce et moins bruyante, elle est intégrée dans les accoudoirs et le dos de chaque siège. Les passagers pourront ainsi personnaliser eux-mêmes la température de leur place sans affecter ceux qui sont assis près d’eux.»

Photo: Lufthansa A380 coach/Angelo DeSantis via Flickr CC licence by

LIFE -

Publié le 30/11/2012
Mis à jour le 30/11/2012 à 11h49

Slate.fr

 

Mitt Romney aimerait pouvoir ouvrir les fenêtres des avions

 

 

 

Airplane / andrewmalone via Flikcr CC, License by

 

Mitt Romney suscite de nouveau les moqueries de la presse américaine. Une semaine près avoir été piégé par des caméras cachées et s’en être pris à 47% de l’électorat américain, le candidat républicain s’est fait remarquer le week-end dernier pour ses méconnaissances en aéronautique.

En déplacement à Bervely Hills pour une soirée de levée de fonds dans le cadre de sa campagne, le candidat républicain à l’élection présidentielle américaine a étalé ses méconnaissances  dans le domaine de l’aviation en marge de cet événement, revenant sur un épisode qui l’avait particulièrement marqué le week-end dernier.

Alors que l’avion de sa femme avait dû atterrir en urgence à Santa Monica vendredi 21 septembre à cause d’un problème technique, Mitt Romney a confié au Los Angeles Times ses inquiétudes sur le manque de sécurité dans les avions:

«Quand un incendie se déclare dans un avion, il n’y a aucun endroit où se réfugier, et vous ne pouvez pas trouver de l’oxygène de l’extérieur pour la faire pénétrer dans la carlingue, car il n’y a pas de fenêtre. Je ne sais pas pourquoi ils font cela. C’est un vrai problème.»

Le Los Angeles Times et l’ensemble des médias américains ayant relayé cette déclaration semblent s’accorder pour dire qu’il n’y a aucune ironie dans les propos de l’adversaire de Barack Obama. Le Huffington Post considère d'ailleurs ces propos comme plutôt gênant pour quelqu'un habitué à emprunter régulièrement des avions, la campagne électorale obligeant Mitt Romney à traverser l'ensemble du pays depuis le début de l'été. 

La plupart des sites d'information américains ont donc rédigé de courtes explications pour répondre aux interrogations de Mitt Romney, usant parfois du ton de la moquerie. Sur le blog du New York Magazine News & Features, le journaliste américain Dan Amira explique par exemple à Mitt Romney les raisons pour laquelle les hublots d’un avion ne s’ouvrent pas:

«Les cabines des avions sont pressurisées pour permettre aux gens de, vous avez, respirer et rester conscients à de telle altitudes, des choses qui sont importantes pour quiconque n’est pas un robot recouvert d’une couche très ressemblant de peau humaine.»

 

 

Les commentaires sont fermés.