Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

14/04/2013

CONGO/KINSHASA : IL VAUT MIEUX TARD QUE JAMAIS MEME SI TROP TARD EST TOUJOURS TARD ET DE TROP

IL VAUT MIEUX TARD QUE JAMAIS MEME SI TROP TARD EST TOUJOURS TARD ET DE TROP

 

Mieux vaut tard que jamais, dit-on. Même si je ne comprends pas que la soi-disant communauté internationale ait attendu plusieurs millions de morts d'hommes innocents battus, humiliés, esclavagisés, assassinés, et de femmes violées au Kivu pour envoyer sa soldatesque ! La réponse tient à la fermeté de François Hollande à l’égard des envahisseurs tutsis et compagnies, et par ricochet à l'encontre de leurs soutiens et mafieux occidentaux blancs, dont seul compte leurs intérêts miniers, économiques et financiers en Afrique noire, et en RDC en particulier. C'est lui, François Hollande, qui a réclamé et obtenu le départ des deux "sécessionnistes" de la "Maison blanche-rouge-sanguine" en l’occurrence Hillary Clinton et Susan Rice (petite amie de Paul Kagamé). Cette dernière encore davantage, car elle faisait bloquer (comme cela se passe au Moyen-Orient lorsqu'il s'agit de condamner voire de punir les exactions commises par l'Etat hébreux contre le peuple non armé, démuni, pauvre de la Palestine) toutes les résolutions votées aux NU contre la politique tutsie rwandaise en RDC, dans sa partie Est plus particulièrement. C'est elle qui se permit de répliquer à Laurent Fabius Ministre français des affaires étrangères : "Ce n'est que le Congo !". Autrement dit que valaient ce pays et son peuple ; qu’elle et ses amis tutsis rwandais pouvaient en disposer comme ils voulaient, personne n’ouvrirait sa bouche ni ne lèverait son moindre petit doigt ... Face à une telle suffisance, oubliant que Hollande n’était nullement le mafieux et l’assassin déclaré de Mamouar Kadhafi mon leader adoré), la réaction de François Hollande ne se fît pas attendre. Elle fut immédiate, car le négro Obama dût choisir entre promouvoir cette satanée à la place d'Hillary soi-disant démissionnaire, mais en réalité poussée sournoisement vers la porte de sortie par l'équipe du négro Obama qui la trouvait envahissante, cavalière et trop entreprenante dans des dossiers où, parfois, le quitus du vice-président Joé Biden tenait valeur de citer et avec lequel le courant ne passait jamais, Obama a dû, rapporte-t-on, passé l’essentiel d’une partie de son temps à régler leurs différends perpétuels, mais surtout d’insubordination de la part de la femme trompée de Bill Clinton, alias l’homme aux quatre cigares de Pharaon.

Maintenant, malgré tout, l'envoi de cette brigade même si elle vient trop tard n'apportera-t-elle pas la paix au Kivu? Mais, bien sûr, qu'elle apportera la paix, et cela pour plusieurs raisons suivantes : première raison : c'est l'ONU elle-même qui faisait la police, c’est-à-dire encourageait les groupes armés, le Rwanda, l'Ouganda dans le chaos et de l'insécurité dans ce coin du Congo/Kinshasa, parce que ce fût le seul moyen de faire proliférer les "affaires" des prédateurs occidentaux qui tiennent et l'ONU et les criminels sévissant à leur nom sur les terrains partout du Tiers-Monde où ils ont des intérêts économiques, politiques, sociaux, culturels, miniers, numériques, technologiques à sauvegarder. La rédition de Ntaganda n'est pas innocente, elle corrobore à cette thèse du chaos organisé par les grandes puissances occidentales elles-mêmes aux fins de l'exploitation éhontée des richesses minières du Kivu. Il n'y a pas d'autre mobile que celui-là. A telle enseigne que s'il était agi vraiment de la balkanisation, ou de l'annexion de Goma au Rwanda, les Occidentaux l'auraient fait sans demander l’avis de je ne sais qui, comme Djouba (Sud soudan), Croatie, Bosnie, Monténégro, etc. sont nés. Et, cela même si le peuple congolais ne se serait jamais laissé faire. Deuxième raison : ces "enfants" illégitimes de l'Occident qui tuent, pillent, et violent au Kivu depuis plus de dix ans, en tant qu'émanation des mafieux occidentaux qui les ont faits et soutenus, n'oseront jamais s'attaquer à cette brigade mobile des NU non seulement parce que ce serait contre productif pour leur survie ou retraite militaire ou politique, mais également parce que, déjà pris la main dans le sac, l'Occident n'aimerait jamais se laisser ni douté, ni humilié par des petits nègres qu'il a lui-même formés pour son compte. S'il y a une chose que l'homme blanc déteste c'est l'insubordination, l'entêtement de la part de son assujéti. Il aime, et cela depuis la nuit des temps, qu'on lui obéisse totalement et absolument.

Qu'à cela ne tienne, en dépit des rancoeurs et des sentiments de vengeance enfouis dans le peuple congolais contre le Rwanda et ses dirigeants politico-militaires tutsis, il apert de savoir que tous les Rwandais, et encore moins tous les tutsis ne sont pas de criminels. Il y a parmi eux des gens honnêtes, humains, généreux, sympathiques auxquels on peut se confier et faire confiance. Il eût, bien sûr, d’un côté nos filles, nos femmes humiliées, violées, ridiculisées, instrumentalisées, et d’un autre côté nos frères battus, humiliés, insultés, esclavagisés, assassinés, mais tout cela ne motive et ne motivera JAMAIS, de mon point de vue, aucune chasse à l’homme aveugle dans la population tutsie du Rwanda, de l’Ouganda, du Burundi, de la RDC et de nulle part ailleurs. Parce qu’il est important qu'il y ait un tri rationnel à faire entre les vrais criminels auxquels on ne devra jamais pardonner, sinon décapiter, et des pauvres exécutants tutsis. D'ailleurs s'agissant de cette dernière catégorie, il y en a, m’ont rapporté mes amis tutsis -, eh oui j’en ai partout dans toute l’Afrique noire voire arabe et métissée, je suis un universaliste têtu à l’image de mon grand oncle Patrice-Emery Lumumba, et d’Ernersto Che Guevara dont je porte dignement et fièrement le sobriquet et les symboles, impossible de me classer dans un clan, dans une tribu, dans une race (des amis blancs j’en ai de centaine en Allemagne, en France, en Belgique, en Hollande, en Grande-Bretagne, au Canada, aux USA), qui ont subi des traitements dégradants de la part de la nomenklatura tutsie au pouvoir à Tshigali tout simplement d’avoir dit non à l'hégémonisme de leurs dirigeants au Kivu.

Ne commettons pas la même erreur qu'en 40-45 où des Juifs furent massacrés indistinctement par la prétendue supériorité de l’homme blanc aux yeux bleus ou aryens, alors que personne ne doit mourir ni en tant que juif, ni en tant que noir, ni en tant que tigzane,  ni en tant que personne. Aucun homme ne mérite de mourir au nom de sa différence, de son opinion, de son comportement. Parce que chez moi la vie est sacrée. Cela explique, du reste, mon opposition très radicale à tout ce qui contrarie, supprime la vie : l'euthanasie, l'homosexualité, la transsexualité ... en fait tout ce que vénère et encourage l'homme blanc soit par conviction, soit par hypocrisie (car, pour ne pas apparaître dans l'opinion comme un conservateur; être traité comme tel étant un péché presque mortel en Occident; on ose pas là-bas dire ce qu'on pense de peur d'être accusé d'homophobie; de telle sorte que par crainte d’y paraître, la peur a changé de camp. Ainsi, au lieu que ce soit les homosexuels qui se cachent, c’est au contraire ce sont leurs adversaires qui ont peur de se montrer de peur d'être mis à l'index !!!), soit encore par "faisons faisons faite" (consistant dans le fait accompli, disant que parce qu'on y est, et qu'il n'y a plus moyen de faire marche arrière, eh bien quoi faire d’autre que s’y résigner, et donc laisser faire ...

Mais, en ma qualité de garant de la culture afro-nègre, de ses valeurs immuables, dont le mariage entre homme-femme uniquement et exclusivement, en Afrique il n’y aura pas question du fait accompli, les homosexuels seront traités comme tels, parce que non seulement leurs actes sont contraires à ma religion (le catholicisme que l'homme blanc aujourd’hui premier défenseur du "mariage pour tous") m'a imposée, apprise, mais également à mes moeurs, coutumes, us, tradition où il n'y a, donc, que de mariage qu'entre un homme et une femme. Pourquoi ? Parce qu'il n'y a aucun autre endroit du corps humain où un homme ou une femme aurait un véritable orgasme qu'au contact du pénis et du vagin. L'anus a été créé par Dieu comme expédient des matières fécales, et non jamais comme repoussoir sexuel.

Malgré cette antipathie déclarée, je n'irai jamais jusqu'à vouloir la mort à ceux qui ont choisi un autre mode sexuel que le mien. Il faut être tolérant, humain, intelligent. Cela m’emmène à conclure que chacun a le droit de disposer de sa vie comme il l'entend. Les homosexuels, les transsexuels ont droit à la vie, au bonheur, au plaisir, voire de se montrer. Cela ne me gêne nullement. Ce qui me dérange et qui suscite, en revanche, mon incompréhension et mon indignation, c'est que ces mécréants, ses pervers cherchent coûte que coûte à faire adhérer ceux et celles qui ne partagent pas forcément leurs manières à leurs "combats". Mais la vraie vérité est que l'homosexuel qui vivrait dans mon voisinage a le droit de vivre son homosexualité comme il l'entend. Mais est-ce pour autant que cherchant à adopter un enfant, qu'il ne veut pourtant pas au nom du mode sexuel qu'il a choisi, qu'il doit m'impliquer coûte que coûte dans sa démarche irrationnelle, bestiale ? Je dis non. En disant non devrais-je tout de même être taxé d'homophobe? Eh bien la réponse est aussi non. Parce que l'homme, le vrai, avec dix couilles, que je suis, a également le droit de mener sa sexualité comme il l'entend. Il n’y a pas de meilleure partenaire sexuelle que la femme. C’est l’être le plus beau, le meilleur que Dieu créa. C’est pour ça qu’on lui doit beaucoup de respect, d’amour, d’adoration. Qu’aurait-il été de la vie d’un homme sans la femme ? Insoutenable, invivable, inimaginable. Il n’y a pas de meilleure compagnie que la FEMME. Femme je t’aime.

Enfin, j'ai débordé, me fera-t-on remarquer, excusez-moi, ce n'était pas le but de cette note, et j'ignore comment y suis-je arrivé là. Ah ben voilà, je ne suis nullement hors sujet, j'en suis arrivé là, en mettant en exergue mon sacro-saint principe du caractère sacralisé de la vie. En partant de là, j'ai condamné toute forme de génocide, l'euthanasie, la transsexualité, l'homosexualité qui soit suppriment la vie, soit ne la donnent jamais. Que l’on me permette de revenir sur mes excuses. Parce que j’étais plutôt dans le droit chemin.

Que Dieu bénisse la République Démocratique du Congo et le peuple martyr du Kivu en particulier.

Vive Patrice-Emery Lumumba !

Vive Pierre Mulele !

Vive Mzee Laurent-Désiré Kabila

Vive tous les héros inconnus !

Vive Ernersto Che Guevara !

POUR

Le Mouvement Réformateur Chrétien pour la Réformation

de la Conscience Congolaise (MRC en sigle)

 

Président National

 

 

Le Prince

Prof./Hdr./Dr.Antoine-Dover Richard Gary OSONGO-LUKADI

-Chercheur habilité de philosophie du CRHIA de l’Université de Poitiers (France)

-Docteur en philosophie et lettres de l’ISP de l’Université Catholique de Louvain (UCL) (Belgique)

-Membre de la SPEP/APA (Association des Philosophes Américains),

de l’Association Canadienne de Philosophie (ACP)

-Professeur à l’ISP/Gombe de Kinshasa (RDC)

-Directeur-Editeur RAS-IAS et RpP-RphSp/CRPIC)

-Directeur-Administrateur/kilimandjero.blogs.dhnet.be (www.dh.be/rubriqueblogs)

-antoinedoverrichardol@hotmail.fr

-osongo_lukadi@yahoo.fr

« Ahora Siempre Adol’che »

 

 


La brigade d'intervention de l'ONU en RDC comptera 3069 hommes


La brigade d'intervention de l'ONU qui doit être déployée pour combattre les groupes armés actifs dans l'Est de la République Démocratique du Congo (RDC) comptera 3069 hommes, a-t-on appris samedi auprès de Mission de la l'ONU pour la stabilisation de la RDC (Monusco).

La brigade comptera "3069 hommes, c'est le chiffre officiel" a déclaré Madnodje Mounoubai, porte-parole de la Monusco, chargée de la protection des civils et à laquelle sera intégrée la brigade onusienne.

L'Afrique du Sud, la Tanzanie et le Malawi doivent fournir des troupes.

"Chaque pays va contribuer à envoyer un bataillon d'infanterie de 850 soldats, ce qui fait 2550 hommes. Il en reste donc 519. Ces 519 sont répartis en une compagnie d'artillerie, une compagnie de forces spéciales et une compagnie de reconnaissance", a expliqué Madnodje Mounoubai.

Il a précisé que la brigade opérerait sous le commandement d'un général tanzanien.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté le 28 mars une résolution créant une brigade d'intervention chargée de lutter contre les groupes armés dans l'Est, en tête desquels le Mouvement du 23 mars (M23) - une rébellion que des experts de l'ONU disent soutenus par le Rwanda et l'Ouganda voisins, ce que ces deux pays réfutent.

Ainsi renforcée, la Monusco se voit confier la tâche supplémentaire de "mener des opérations offensives et ciblées" - seule ou avec l'armée congolaise - pour "stopper le développement de tous les groupes armés, les neutraliser et les désarmer".

Vendredi, le M23 a déclaré qu'il s'accorderait "le droit de riposter" en cas d'attaque de la brigade d'intervention. Il a par ailleurs écrit aux parlements d'Afrique du Sud et de Tanzanie afin qu'ils poussent leur gouvernement à annuler l'envoi de soldats dans l'Est congolais.

Le ministre congolais des Affaires étrangères, Raymond Tshibanda, avait annoncé que la brigade serait déployée d'ici "la fin du mois d'avril". De son côté, l'ONU a indiqué que les premières troupes seraient en place d'ici quelques semaines.


Kinshasa, 14/04/2013 (Belga / MCN, via mediacongo.net)

Les commentaires sont fermés.