Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

09/06/2013

CONGO/KINSHASA : "L'HISTOIRE NE DONNE JAMAIS DE LECON" (dixit HEGEL)

 

Je n'aime pas Hegel le philosophe allemand le plus raciste et le plus négationniste de l'histoire au regard de ses propos nauséabonds sur l'homme noir, qu'il traita d'anhistorique, de sauvage, de prélogique, d'amoral; bref de sauvage voire de bête. Dans son esprit, l'homme noir valait moins qu'un animal. C'est donc, la pire des créatures. On rapporte même qu'il se disait que s'il savait par quel trou il était sorti, il l'aurait bouché afin qu'il ne vienne pas (l'homme noir, donc) contaminé de sa saleté l'humanité blanche !!!

 

On a beau, cependant, du côté afro-noir, condamner ces types de propos, et sans doute avec raison, mais une chose en est que dans les termes près ni démenti, ni gesticulation ne suffit jamais pour cacher la déliquescence morale, intellectuelle, spirituelle de l'homme noir. Comment s'en sortira-t-il si l'on ne comprend pas le sens voire la pertinence de l'alternative ? Pense-t-il que c'est se représenter chaque fois - par la voie des urnes ou la force des armes - lorsqu'on doit normalement passer la main qu’il y sera élevé au rang des êtres civilisés ? Hegel avait, certes, et c'est ce que j'enseigne à mes étudiants, tort de tenir des propos pareils sur l'homme noir, mais la postérité médiocre politique, sociale, culturelle, économique de l'homme noir dont question est qui en fait le parent pauvre de l’humanité ne donne-t-il pas finalement raison aux affirmations à l'emporte pièces de Hegel ?

 

En effet, comment un homme, prêtre catholique de surcroît, dont le nom a été traîné dans la boue, diffamé, insulté, méprisé, peut ne pas tirer des leçons, et se dire qu'il ne peut plus se mêler du jeu politique ne-fût-ce que pour sauver son honneur, sa dignité, enfin s'il en avait une, pouvait encore accepter la même responsabilité qui en a fait son indignité, si quelque part il n'y avait pas cette part d'injure ontologique hégélienne en lui ? C’est Hegel qui écrivît, comme pour donner une réponse à mon interrogation, que "l'histoire ne donnait jamais de leçon". Voilà pourquoi, malgré la situation sociale, économique, politique difficile en RDC et à Kinshasa en particulier, n’en voudrai-je jamais à Dieu, car il est magnifique, mais au contraire au peuple congolais lui-même absolument ridicule, inutile, imbécile et amorphe. En effet, c’est à chacun de décider de ce qu’il veut être. Dieu ne fait que l’accompagner, au risque de commettre un anathème si je disais que Dieu ne décide jamais de rien finalement pour qui que ce soit, en tout cas pas grand-chose, mais il attend au contraire que chacun décide, ou néanmoins, dise ce qu’il veut être ou devenir pour qu’il devienne ou existe tel qu’il l’aura décidé lui-même. « MEURS ET DEVIENS » (écrivait Gœthe). Il n’y a, en fait, des destins éternels, immuables que pour des imbéciles. Et des imbéciles, Dieu seul sait combien il y en a au Congo/Kinshasa, et surtout dans la diaspora congolaise où l’essentiel même d’être et de vivre consiste en longueur d’une journée dans l’aller et retour entre le salon, la chambre à coucher, la cuisine et le W.C. Cessons d’ailleurs de critiquer l’homme blanc qui, quoi qu’on en dise, n’est pas toujours le colonisateur, le spoliateur, l’exploiteur, le capitaliste, l’hégémoniste – quoi que hélas - dont on parle, quand on veut cacher nos propres insuffisances, turpitudes, idioties, âneries, mais au contraire un vrai partenaire sans lequel nous vivrions encore et toujours à l’époque de la pierre taillée pire encore des toilettes au fond du jardin.

 

Que Dieu bénisse la République Démocratique du Congo de Patrice-Emery LUMUMBA, de Pierre MULELE,  et de Laurent-Désiré Kabila

Prof./Hdr./Dr.Antoine-Dover Richard Gary OSONGO-LUKADI

-Chercheur habilité de philosophie du CRHIA de l’Université de Poitiers (France)

-Docteur en philosophie et lettres de l’ISP de l’Université Catholique de Louvain (UCL) (Belgique)

-Membre de la SPEP/APA (Association des Philosophes Américains),

de l’Association Canadienne de Philosophie (ACP)

-Professeur à l’ISP/Gombe de Kinshasa (RDC)

-Directeur-Editeur RAS-IAS et RpP-RphSp/CRPIC)

-Directeur-Administrateur/kilimandjero.blogs.dhnet.be (www.dh.be/rubriqueblogs)

-antoinedoverrichardol@hotmail.fr

-osongo_lukadi@yahoo.fr

« Ahora Siempre Adol’che »

 


L'abbé Apollinaire Malu-Malu désigné président de la CENI
L'abbé Apollinaire Malu-Malu Muholongu a été désigné vendredi comme nouveau président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) chargée d'organiser les futurs scrutins en République Démocratique du Congo (RDC), a rapporté la radio onusienne Okapi.

Cette désignation a été annoncée par le président de l'Assemblée nationale, Aubin Minaku. La chambre basse du parlement congolais a entériné la composition de la nouvelle Céni. Deux de six membres du bureau sont des femmes. Le choix des membres de la nouvelle Ceni a tenu compte de l'équilibre dans la représentation provinciale présenté par les différents groupes parlementaires. Le quota de 30% de représentation des femmes y est également respecté, a précisé M. Minaku, cité par Radio Okapi, parrainée par l'ONU.

L'abbé Malu-Malu avait déjà présidé la Commission électorale indépendante (CEI), organisatrice des scrutins législatif, présidentiel, sénatoriaux et provinciaux de 2006-2007, avant de céder le relais à la Céni. Celle-ci - et en particulier son président, le pasteur Daniel Ngoy Mulunda - s'était largement discréditée par l'organisation des élections contestées du 28 novembre 2011 qui ont donné la victoire au président sortant, Joseph Kabila, et à son camp à l'Assemblée nationale.

...
Kinshasa, 8/06/2013 (Belga / Okapi / MCN)

Les commentaires sont fermés.