Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/06/2013

LES MISERABLES AFRO-NOIRS SONT PLUS MISERABLES QUE CEUX DONT PARLAIT VICTOR HUGO DANS SES "MISERABLES"

VERBATIM:

"Indésirable en Afrique du Sud, où il comptait se rendre depuis le Kenya, l'ancien président François Bozizé n'était toujours pas de retour à la mi-juin dans la villa louée à Yaoundé, au Cameroun, où il a entamé son exil après son renversement, le 24 mars. La perspective de son arrivée à Johannesburg a suscité un tollé au parlement sud-africain, obligeant Maite Nkoana-Mashabane, la ministre des Affaires étrangères, à préciser que, à la demande des chefs d'État de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cemac), l'ancien maître de Bangui n'y serait pas accueilli."


Centrafrique : Bozizé SDF ?

Buste abandonné du président déchu, à Bossembélé. Buste abandonné du président déchu, à Bossembélé. © AFP

Depuis son départ forcé de Bangui, François Bozizé peine à trouver une terre d'accueil. L'ex-président centrafricain est devenu, même pour son ami sud-africain Jacob Zuma, un hôte bien encombrant.

Indésirable en Afrique du Sud, où il comptait se rendre depuis le Kenya, l'ancien président François Bozizé n'était toujours pas de retour à la mi-juin dans la villa louée à Yaoundé, au Cameroun, où il a entamé son exil après son renversement, le 24 mars. La perspective de son arrivée à Johannesburg a suscité un tollé au parlement sud-africain, obligeant Maite Nkoana-Mashabane, la ministre des Affaires étrangères, à préciser que, à la demande des chefs d'État de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cemac), l'ancien maître de Bangui n'y serait pas accueilli.

Autre raison pour laquelle Bozizé n'est plus persona grata chez son ami Jacob Zuma : les services de renseignements sud-africains surveillent attentivement l'activité de petits groupes d'exilés centrafricains qui ont prévu d'organiser à Durban le congrès fondateur d'un « mouvement politique à caractère révolutionnaire » destiné à lutter contre « les fondamentalistes musulmans au pouvoir à Bangui ». Reste à savoir où est passé celui dont le portable camerounais est désormais injoignable. « Il a quitté Nairobi pour rentrer à Yaoundé via Kampala ; sachez que le président Museveni, lui, ne l'a jamais lâché », assure un membre de la famille Bozizé. Voire.

 

L'oeil de Glez, du 06 juin 2013. © Glez



Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Centrafrique : Bozizé SDF ? | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique
Follow us: @jeune_afrique on Twitter | jeuneafrique1 on Facebook

Les commentaires sont fermés.