Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

01/07/2013

CONGO/KINSHASA : LA VENGEANCE EST UN PLAT QUI SE MANGE TRES OU TROP FROID C'EST CONNU MAIS CERTAINS FONT TOUJOURS SEMBLANT LISEZ!

VERBATIM:

"Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de la RDC, l'abbé Apollinaire Malu Malu, a été démis de sa fonction de directeur général de l' Institut panafricain cardinal Martino (IPCM), a annoncé samedi l'Abbé Léonard Santedi, secrétaire général de la conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), à l'issue de la 50ème de la CENCO, tenue à Kinshasa."


L'abbé Malu-Malu démis de sa fonction de directeur général de l'Institut Panafricain Cardinal Martino


Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de la RDC, l'abbé Apollinaire Malu Malu, a été démis de sa fonction de directeur général de l' Institut panafricain cardinal Martino (IPCM), a annoncé samedi l'Abbé Léonard Santedi, secrétaire général de la conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), à l'issue de la 50ème de la CENCO, tenue à Kinshasa.

La CENCO a regretté l'engagement de l'Abbé Malu-Malu, prête du diocèse de Butembo-Béni, à la CENI, avant d'affirmer que son cas sera pris en charge par l'évêque de son diocèse, qui appliquera à son endroit les sanctions canoniques y afférentes.

Pour la CENCO, l'Eglise catholique et la position commune des évêques donnée le 13 mai 2013 interdisent aux ecclésiastiques de la République Démocratique du Congo de prendre activement part aux partis politiques et associations à caractère politique ainsi qu'à la direction des institutions étatiques, quel qu'en soit le niveau.

La candidature de l'abbé Malu Malu à la présidence de la CENI avait été contestée par l'opposition politique et l'Eglise catholique.

L'abbé Malu Malu avait présidé la Commission électorale indépendante (CEI) qui a organisé en 2006 les élections remportées, par Joseph Kabila Kabange (58,05%) face à l'opposant Jean-Pierre Bemba (41,95 %).

La République Démocratique du Congo (RDC), qui a organisé en novembre 2011 ses élections présidentielle et législatives contestées particulièrement par l' opposition et la société civile, attend la tenue prochaine des élections provinciales, urbaines, municipales et locales initialement prévues en février 2012.


Kinshasa, 30/06/2013 (Xinhua / MCN, via mediacongo.net)

Les commentaires sont fermés.