Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/09/2013

CONGO-KINSHASA : AU FAIT QUI PAYE CES MENDIANTS POST-COLONIAUX ?

VERBATIM:

"L'Union européenne a prolongé d'un an, jusqu'au 30 septembre 2014 et pour la dernière fois, les deux missions civiles déployées en République démocratique du Congo (RDC) et qui visent à assister la police et les forces armées congolaises, a annoncé lundi le Conseil européen."


Les missions européennes EUSEC et EUPOL en RDC prolongées d'un an


La décision a été prise par les ministres de l'UE chargés des Affaires européennes lors de leur réunion à Bruxelles. Les ministres ont également fixé le budget alloué à chacune des deux missions, a précisé le Conseil dans un communiqué.

La mission de police de l'UE (EUPOL RDC), chargée d'assister et conseiller les autorités congolaises sur la réforme du secteur de la sécurité dans le domaine de la police en interaction avec la justice, sera dotée d'un budget de 6,3 millions d'euros, - en léger recul par rapport à l'exercice en cours. Tandis que la mission EUSEC RD Congo, chargée de fournir des conseils et une assistance pour la réforme du secteur de la sécurité, disposera d'un budget de 8,5 millions d'euros - soit 2,5 de moins que cette année.

Ces deux missions, fortes chacune d'une quarantaine d'experts européens, ont leur quartier général à Kinshasa, avec des antennes dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC). Elles sont respectivement dirigées par le commissaire divisionnaire belge Jean-Paul Rikir et par le colonel luxembourgeois Jean-Louis Nurenberg.


Kinshasa, 23/09/2013 (Belga / MCN, via mediacongo.net)
A l'occasion de la 68ème assemblée générale des Nations-Unies, Joseph Kabila à New York depuis dimanche


Le président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila, a quitté Kinshasa dimanche 22 septembre 2013 dans la matinée pour New York où il va prendre part aux travaux de la 68ème session de l'Assemblée générale des Nations-Unies, a annoncé dimanche le porte-parole du gouvernement congolais Lambert Mende relayé par la Radio Télévision Nationales Congolaise (RTNC).

Selon lui, la situation dans la région des Grands Lacs en général, en République démocratique du Congo en particulier figurera parmi les points à l'ordre du jour de la 68ème Assemblée générale des Nations-Unies.

"Un mini sommet des pays de la région des Grands Lacs se tiendra en marge de la 68ème Assemblée générale des Nations-Unies. ", a-t-il expliqué.

En présence du secrétaire général des Nations-Unies Ban-Ki Moon, les chefs d'Etat des pays de l'Afrique centrale et des Grands lacs tous signataires de l'Accord cadre d'Addis-Abeba du dimanche 24 février 2013, destiné à ramener la paix dans l'Est de la RDC vont faire l'évaluation du processus de paix dans l'Est de la RDC depuis la signature de l'Accord cadre d'Addis-Abeba signé par 11 pays.

De l'avis de plusieurs observateurs, ce processus de pacification de l'Est de la RDC se trouve dans l'impasse. Signe de temps, la 68ème assemblée des Nations-Unies se tient au moment où les négociations de Kampala entre le gouvernement congolais et les rebelles du M23 se sont soldées par un échec.

"A la réunion de New York, les dirigeants africains vont certainement chercher des voies et moyens visant à redynamiser le processus de paix et de pacification de l'Est de la République démocratique du Congo. Une tâche qui ne s'annonce pas du tout facile à réaliser. Car en effet, huit mois après la signature de l'accord cadre d'Addis-Abeba, les groupes armés restent encore actifs et constitue encore un véritable obstacle à la paix", a conclu le porte-parole du gouvernement congolais.


Kinshasa, 23/09/2013 (Xinhua / MCN, via mediacongo.net)

Commentaires

besoin de verifier:)

Écrit par : GexGurlillupt | 22/11/2013

Les commentaires sont fermés.