Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/11/2013

CONGO-KINSHASA : OPERATION LIKOFI

VERBATIM:

"Le général Célestin Kanyama de la Police nationale congolaise (PNC), responsable de l’« Opération Likofi », a mis en garde lundi  25 novembre à Kinshasa « tous ceux qui hébergent les Kuluna dans les camps militaires ». Dans les six camps visités dans la matinée (Chanic, Loano, Kokolo, Kabila, Badiadingi et Lufungula), il a instruit tous les commandants de « dénoncer à la police tous les Kuluna qui ont trouvé refuge dans les camps ». "


« Opération Likofi » : le général Kanyama met en garde « tous ceux qui hébergent les Kuluna dans les camps militaires »


Le général Célestin Kanyama de la Police nationale congolaise (PNC), responsable de l’« Opération Likofi », a mis en garde lundi  25 novembre à Kinshasa « tous ceux qui hébergent les Kuluna dans les camps militaires ». Dans les six camps visités dans la matinée (Chanic, Loano, Kokolo, Kabila, Badiadingi et Lufungula), il a instruit tous les commandants de « dénoncer à la police tous les Kuluna qui ont trouvé refuge dans les camps ».

Sanctions

Le général Kanyama, dont la rigueur est légendaire dans la capitale congolaise en matière de traque des délinquants, a promis des « sanctions à tous ceux des militaires ou policiers qui ne vont pas s’exécuter ».

« Ils seront déguerpis du camp, appréhendés et remis à la justice militaire », a-t-il annoncé.

Dans la foulée, il a salué la promptitude avec laquelle la population dénonce auprès de la police les Kuluna. « Traqués, les Kuluna ont trouvé refuge dans les camps militaires », a-t-il déploré.

« M-Kuluna »


La Police nationale congolaise (PNC) est en « Opération Likofi » (Opération Coup de poing) pour éradiquer le phénomène « Kuluna » (criminels urbains) depuis le 15 novembre 2013 à Kinshasa jusqu’au 15 février 2014.

Identifiés désormais comme des « M-Kuluna », à l’instar des rebelles du M23 de triste mémoire que les FARDC viennent de mater au Nord-Kivu, ces criminels urbains doivent être éradiqués suivant les recommandations  et instructions du Conseil supérieur de la défense.

Réuni le 26 octobre 2013 à  Kinshasa et le 6 novembre 2013 à Lubumbashi (Katanga), le Conseil supérieur de la défense a « approuvé le plan d’exécution relatif à l’éradication de l’insécurité urbaine pour qu’il entre en application ».

« La sécurisation des festivités de fin d’année sera également prise en compte  par cette opération en vue de permettre à la population kinoise de fêter en toute quiétude », a indiqué une source policière à Lepotentielonline.com, vendredi 22 novembre 2013 à Kinshasa.

Mettre un terme à ce phénomène qui prend de l’ampleur


Depuis quelques années, la capitale congolaise et d’autres grandes agglomérations de la RDC connaissent, une nouvelle forme de criminalité urbaine dénommée « Kuluna » à Kinshasa, dont les auteurs se recrutent parmi les jeunes généralement désœuvrés, agissent sous l’emprise de la drogue et des boissons  alcooliques.

Ces jeunes délinquants se livrent aux bagarres  rangées  entre les écuries, et s’en prennent aux personnes et à leurs biens créant ainsi un climat de terreur au sein de la population. Ils utilisent dans leur sale besogne les objets tranchants, contondants et autres pour porter atteinte, de jour comme de nuit, à l’intégrité physique des personnes afin de jouir de leurs biens.

« Pour mettre un terme à ce phénomène qui prend de l’ampleur, la Police Nationale Congolaise, après avoir défini les stratégies de lutte contre ce fléau, vient d’initier l’opération « Likofi » pour son éradication dans la ville de Kinshasa. Des instructions claires ont été données aux Commissaires provinciaux aux fins d’éradiquer également dans leurs ressorts respectifs des phénomènes similaires », a expliqué la source policière.


Kinshasa, 26/11/2013 (Le Potentiel, via mediacongo.net)

Les commentaires sont fermés.