Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

05/12/2013

CONGO-KINSHASA : LE TEMPS S'EST ARRETE DANS L'ATTENTE D'UN NOUVEAU GOUVERNEMENT DE LARGE COHESION OU UNION NATIONALE !

VERBATIM: "Selon certaines indiscrétions, la longue attente entretenue dans la mise en place du gouvernement serait due au fait que le régime au pouvoir n'aurait pas encore réussi à débaucher les gros poissons de l'Opposition politique. Opération dont le but serait d'asséner un coup fatal à l'Opposition politique pour la rendre inefficace, en prévision des enjeux politiques à venir." G.O. Kinshasa, 5/12/2013 (La Tempête des Tropiques, via mediacongo.net)


Gouvernement de cohésion nationale : 41 jours d'attente et de suspense insoutenable Le mercredi 23 octobre 2013, le président de la RDC, Joseph Kabila avait annoncé la mise en place dans un avenir proche d'un gouvernement de cohésion nationale qui devrait comprendre des représentants de la Majorité présidentielle, de l'Opposition politique et de la société civile. Cette annonce avait suscité un tonnerre d'applaudissements des députés nationaux et des sénateurs, réunis en congrès au Palais du peuple en guise de clôture solennelle des Concertations nationales. Mais depuis le 23 octobre 2013 à ce jour, soit le 05 décembre 2013, 41 jours se sont écoulés sans que le gouvernement de cohésion nationale soit nommé par le chef de l'Etat. Aucune explication officielle et claire n'est fournie au peuple à ce sujet, ouvrant ainsi la voie aux spéculations de tous genres au sein de l'opinion publique. Cette longue attente prolonge un suspens qui devient insoutenable tant pour ceux qui expédient les affaires courantes au sein du gouvernement que pour la population qui doit affronter la flambée de prix sur les marchés en cette période de préparatifs des fêtes de fin d'année. L'un des membres du gouvernement dit démissionnaire, Bonaventure Chelo, y a laissé des plumes en se faisant chasser de manière déshonorante de ses fonctions de ministre de l'Enseignement supérieur, Universitaire et Recherche scientifique. Surpris par l'annonce du chef de l'Etat, il aurait notamment signé de nombreux arrêtés antidatés de nomination d'autorités académiques. Certains ministres n'auraient même plus le cœur à l'ouvrage car la plupart ont très peu de chance d'être reconduits. Cela entrave la bonne marche de plusieurs ministères de l'Etat dont les dossiers tardent à trouver solution au niveau de la Primature. Autre preuve du dysfonctionnement, le projet de budget de l'Etat pour 2014 n'a été déposé à l'Assemblée nationale que le 23 novembre dernier, soit 22 jours seulement avant la fin de la session budgétaire du Parlement programmée du 15 septembre au 15 décembre 2013. Selon certaines indiscrétions, la longue attente entretenue dans la mise en place du gouvernement serait due au fait que le régime au pouvoir n'aurait pas encore réussi à débaucher les gros poissons de l'Opposition politique. Opération dont le but serait d'asséner un coup fatal à l'Opposition politique pour la rendre inefficace, en prévision des enjeux politiques à venir. G.O. Kinshasa, 5/12/2013 (La Tempête des Tropiques, via mediacongo.net)

Les commentaires sont fermés.