Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

05/12/2013

REPUBLIQUE D'AFRIQUE DU SUD : MADIBA A RENDU LES ARMES JE LE PLEURE A CHAUDES LARMES

VERBATIM : "Nelson Mandela est mort" Belga Publié le jeudi 05 décembre 2013 à 22h32 - Mis à jour le jeudi 05 décembre 2013 à 23h13 Nelson Mandela est mortLIBERATION avec AFP 5 décembre 2013 à 22:57 (Mis à jour : 5 décembre 2013 à 23:09)Facebook :FacebookTwitter :TwitterGoogle+ :Google+Envoyer :MailImprimer cet article3ImprimerLire sur le readerMode zen Nelson Mandela en 2005. (REUTERS)Le président de l'Afrique du Sud Jacob Zuma a annoncé le décès de l'ancien chef de l'Etat et Prix Nobel de la Paix 1993. Il s'était battu contre l'apartheid. Nelson Mandela, héros de la lutte anti-apartheid, est mort à l’âge de 95 ans à son domicile de Johannesburg, a annoncé jeudi soir le président sud-africain Jacob Zuma en direct à la télévision publique. Nelson Mandela «s’est éteint», a déclaré Jacob Zuma, avant de rendre un long hommage à l’ancien président sud-africain. «Notre cher Madiba aura des funérailles d’Etat», a-t-il ajouté, annonçant que les drapeaux seraient en berne à partir de vendredi et jusqu’aux obsèques. La famille de Nelson Mandela, surnommé affectueusement «Madiba», s'était réunie ce jeudi à son chevet. LIBERATION avec AFP


Nelson Mandela est mort Belga Publié le jeudi 05 décembre 2013 à 22h32 - Mis à jour le jeudi 05 décembre 2013 à 23h13 Mandela, un héros mythique Monde L'ancien président sud-africain était dans un état critique. L'ancien président sud-africain Nelson Mandela est décédé jeudi à l'âge de 95 ans, a annoncé l'actuel président de l'Afrique du Sud Jacob Zuma. Il "s'est éteint", a déclaré l'actuel président d'Afrique du Sud à la télévision. Nelson Mandela se trouvait dans un état critique depuis plus de cinq mois, selon la présidence sud-africaine, qui dans son dernier bulletin du 18 novembre notait qu'il réagissait toujours aux traitements. Il a été ramené début septembre chez lui dans un état critique après trois mois d'hôpital pour une infection pulmonaire récidivante, probable séquelle des 27 années passées en prison sous le régime raciste blanc de l'apartheid. Nelson Mandela et le président sud-africain Frederik de Klerk recevront conjointement le prix Nobel de la paix en 1993 en hommage à "leur travail pour l'élimination pacifique du régime de l'apartheid et pour l'établissement des fondations d'une Afrique du Sud nouvelle et démocratique". Mandela, une santé de fer et un fils mort du sida Rédaction DH Publié le jeudi 05 décembre 2013 à 23h08 - Mis à jour le jeudi 05 décembre 2013 à 23h10 Vidéo Abonnez-vous Share on facebookShare on printShare on emailMore Sharing Services0 Monde S'il a vécu jusqu'à 94 ans, Nelson Mandela a dû vaincre plusieurs maladies graves... Pour traverser, comme il l’a fait, les décennies malgré les rigueurs du travail forcé et d’un emprisonnement dans des conditions hygiéniques sommaires, Nelson Mandela devait bénéficier d’une force physique exceptionnelle. Il a quand même eu quelques soucis de santé importants. La prostate en 1985 À 67 ans, il a été opéré d’une prostate hypertrophiée qui bloquait le flux urinaire. La tuberculose en 1988 C’est l’époque où il vit encore dans la prison de Robben Island. Il se plaint d’une forte toux et on le transfère à l’hôpital de Stellenbosch, près du Cap où on diagnostique la tuberculose. Les médecins drainent deux litres de liquide de ses poumons et il passera six semaines à l’hôpital avant d’être transféré, convalescent, dans une clinique plus proche de sa prison dont il sera le premier patient noir. Quatre mois plus tard, il était complètement guéri. La cataracte en 1994 Quelques mois à peine après son élection à la présidence de la République, il est opéré de la cataracte. On explique qu’il s’agit d’une conséquence des années de travaux forcés dans les carrières de calcaire : ses glandes lacrymales, ont été attaquées par l’alcalinité de la roche. Cela dit, une telle opération est fréquente chez des gens de 75 ans. Après cette intervention, on demande aux photographes de ne plus utiliser le flash en sa présence. Un cancer de la prostate en 2001 Onze ans après sa libération, l’ex-président est traité par radiothérapie pour, cette fois, un cancer de la prostate. L’année suivante, il déclare à des journalistes qu’il est définitivement guéri. Une infection respiratoire en 2011 Le 25 janvier, Nelson Mandela, 92 ans, a été hospitalisé pour deux nuits, souffrant d’une infection respiratoire aiguë. Son fils est mort du sida  Lorsque Nelson Mandela fut arrêté, le 5 août 1962, Zeni avait 4 ans et Maki, dix-huit mois. Les images des fillettes au procès de leur papa avaient ému le monde entier. En 1973, Zeni épousa le frère du roi du Zwaziland. Le couple vécut à Boston, aux États-Unis, mais en qualité de membre d’une famille royale, Zeni fut la seule, dans sa famille, à avoir eu l’autorisation de visiter son père à Robben Island, avant 1976. Le prince et elle ont eu huit enfants. Zindzi, elle, vit auprès de son père, dont elle est très proche. Elle a fait carrière dans le stylisme et a eu cinq enfants. De son premier mariage, Mandela avait aussi eu deux filles. La première est morte à l’âge de neuf mois et l’autre, Maki Mandela, née en 1953, dirige un grand groupe industriel de mines et de pétroles. De ce premier mariage, Mandela avait aussi eu deux fils. L’aîné, Madiba, a été tué en 1969 dans un accident de voiture. Il avait 23 ans. Mandela, qui se trouvait emprisonné, n’avait pas été autorisé à assister à ses funérailles. L’autre fils, Makgatho, a été victime du sida. Il est mort en 2005, à l’âge de 55 ans. Son épouse était décédée, victime d’une pneumonie, un an plus tôt. Le drame du sida avait poursuivi Nelson Mandela au cours de ces dernières années. Peu de temps après avoir quitté la présidence de l’Afrique du Sud, il avait fait un véritable acte de contrition, estimant qu’il avait manqué à son devoir envers son pays en n’apportant pas assez d’attention à ce fléau. Il faut dire que son successeur et ami, Tsabo Mbeki, eut, en la matière, une politique catastrophique. Il commença par douter publiquement du lien entre la maladie et le virus HIV, tandis que sa ministre de la Santé, qui fut surnommée "Madame Betterave", prônait, contre le sida, des traitements alternatifs à base de légumes et de plantes : le sida a fait 350.000 morts dans un pays comptant aujourd’hui 5,7 millions de séropositifs. Nelson Mandela entra en conflit ouvert avec le président Mbeki à ce sujet et, en 1999, il créa une Fondation Nelson-Mandela afin de favoriser l’éducation et aussi la lutte contre le sida.

Les commentaires sont fermés.