Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

06/01/2014

CONGO-KINSHASA:QUAND LA HAINE AVEUGLE ET GRATUITE FAIT SOUVENT COMMETTRE DES ERREURS DANS L'ASSASSINAT DU COLONEL NDALA DESORMAIS DANS L'HISTOIRE DE HEROS CONGOLAIS PAR LA GRANDE PORTE!

VERBATIM:

"Un officier supérieur de l'armée et son garde-du-corps ont été arrêtés après l'assassinat du colonel congolais Mamadou Ndala, jeudi par une roquette, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), a annoncé dimanche une source bien informée du Nord-Kivu."

 Beni, 5/01/2014 (Okapi / AFP / MCN, via mediacongo.net)


Le corps du colonel Mamadou Ndala sera enterré lundi à Kinshasa


Le colonel Mamadou Ndala, assassiné jeudi dans l'Est de la République démocratique du Congo, doit être enterré lundi à Kinshasa, a-t-on appris dimanche soir auprès d’une source de la présidence.

Le colonel Mamadou Ndala, assassiné jeudi dans l’est de la République démocratique du Congo, doit être enterré lundi à Kinshasa, a-t-on appris dimanche soir auprès d’une source de la présidence.

La télévision publique a annoncé la levée du corps lundi au camp militaire Kokolo, où la dépouille du colonel est arrivée dimanche en fin d’après-midi, selon la même source.

Le cercueil de l’officier a été placé dans l'enceinte du camp avec celui de militaires tombés le 30 décembre après des attaques simultanées ayant principalement ciblé Kinshasa et Lubumbashi, deuxième ville du pays (sud-est).

Jeudi matin, une roquette a visé la jeep du colonel Ndala à Matembo, une localité du territoire de Beni, situé dans le nord de la province riche et instable du Nord-Kivu (est), où sévissent plusieurs dizaines de groupes armés locaux et étrangers.

Le gouvernement a accusé les rebelles ougandais de l’Alliance des forces démocratiques et de l'Armée nationale pour la libération de l'Ouganda (ADF-Nalu), mais cette thèse ne convainc pas de nombreux habitants ainsi que plusieurs militaires.

Vendredi soir, le corps du colonel Ndala a été rapatrié à Kinshasa.

Samedi, une marche de quelques centaines de jeunes qui réclamaient notamment l’enterrement du colonel Ndala à Goma, capitale du Nord-Kivu, a été dispersée au gaz lacrymogène par la police.

Dimanche soir, la société civile (associations, organisations, syndicats, etc) du Nord-Kivu a appelé la population de la province à observer une "journée de deuil (lundi) pour honorer ce héros".

Le colonel Ndala, 35 ans, était connu pour ses nombreuses victoires contre la rébellion du Mouvement du 23 mars (M23), que le Rwanda et l’Ouganda voisins sont accusés d’avoir soutenue, et qui a capitulé le 5 novembre après une offensive de l’armée et de la brigade d’intervention de l’ONU.


Kinshasa, 6/01/2014 (AFP / MCN, via mediacongo.net)

Assassinat du colonel Mamadou: un officier et son garde-du-corps arrêtés


Un officier supérieur de l'armée et son garde-du-corps ont été arrêtés après l'assassinat du colonel congolais Mamadou Ndala, jeudi par une roquette, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), a annoncé dimanche une source bien informée du Nord-Kivu.

"Le commandant de la ville de Beni, le lieutenant-colonel Tito Bizuru, a été arrêté, alors qu'il tentait de faire défection le lendemain de l'assassinat du colonel Mamadou", a indiqué la même source, ajoutant que "son garde-du-corps a été également arrêté et son téléphone a été trouvé sur les lieux de l'assassinat, alors qu'il ne faisait pas partie du convoi".

Mais un responsable du premier secteur des FARDC basées à Beni estime qu’il est encore très tôt pour affirmer que les deux suspects arrêtés sont les auteurs de l’attaque contre le colonel Ndala.

Jeudi dernier, une roquette a ciblé la jeep du colonel Ndala à Matembo, une localité du territoire de Beni, situé dans le nord de la province riche et instable du Nord-Kivu (Est). Vendredi soir, son corps a été rapatrié à Kinshasa.

Agé de 35 ans, le colonel Ndala avait remporté de nombreuses victoires sur la rébellion du "M23".


Beni, 5/01/2014 (Okapi / AFP / MCN, via mediacongo.net)

Les commentaires sont fermés.