Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

20/07/2014

FRANCE:LES ERREMENTS DE LA DIPLOMATIE FRANCAISE EN PALESTINE ET A GAZA!

VERBATIM:

Je puis comprendre l'exaspération de l'auteur de l'article ci-dessous et des nombreux internautes qui ont réagi à cet article. On se demande ce qu'il s'y passe au regard du manque de lisibilité politique de la diplomatie française. Parce que pour la première fois, plus impopulaire que n'importe quel autre Chef d'Etat au monde, François Hollande croit, à la manière des dictateurs afro-noirs, que les israéliens, dont certains ancêtres dominent son gouvernement, le maintiendront de force au pouvoir. Il n'est pas libre de ses mouvements, et n'a pas d'indépendance d'esprit ni de liberté de pensée. Comme Obama, donc, Hollande est VRAIMENT ridicule, inutile et sénile au sens d'impotent ou mort vivant. Voilà quelqu'un que j'ai soutenu en France contre le nabot Sarkozy, mais rien n'y fait, il se comporte pire que celui-ci dans la délinquance et le vagabondage politiques. Vivement 2017, qu'il laisse la place à Marine Le Pen et celui dont elle porte le patronyme comme aux européennes venir installer en France une nouvelle sanguinaire IIIè Reich de triste désolation.

 

A-D. OSONGO-LUKADI

Chercheur habilité à diriger des recherches de philosophie

Professeur des universités

 


A l’ombre de Gaza

Hollande-Fabius, les errements de la diplomatie française

mardi 15 juillet 2014, par Alain Gresh

La manière dont François Hollande et son ministre des affaires étrangères Laurent Fabius ont entériné l’assaut israélien contre Gaza, avec ses innombrables destructions et victimes, a pu étonner ici ou là. Couac de la communication ? Benjamin Barthe, sur le site du Monde, note que la première déclaration de Hollande sur le droit d’Israël à se défendre, sans aucune mention des pertes civiles palestiniennes, venait à la suite d’un coup de téléphone de Benyamin Netanyahou (« L’embarras international face à l’escalade à Gaza », 12 juillet). Le lendemain, le président émettait une nouvelle déclaration « plus équilibrée ». Mais, comme le note le journaliste du Monde, « le cafouillage est néanmoins emblématique de l’embarras des chancelleries européennes et américaine face à la question de Gaza. Insister, comme elles l’ont presque toutes fait à des degrés divers, sur le “droit d’Israël à l’autodéfense” et sur la nécessité de la “retenue”, ne suffit pas à leur donner de prise sur le terrain ». Cela équivaut, en réalité, à une « carte blanche » laissée au gouvernement Netanyahou.

Selon un responsable de l’Elysée, la position de la France « reste fondée sur l’équilibre ». Equilibre entre l’occupant et l’occupé ? Entre les quelque 200 morts palestiniens et les « zéro mort » côté israélien ? Quand le général de Gaulle critiquait l’agression israélienne de juin 1967, il ne faisait pas preuve d’équilibre. Quand les Etats européens réunis à Venise en 1980 demandaient le droit à l’autodétermination des Palestiniens et à un dialogue avec l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), ils ne faisaient pas preuve d’équilibre. Quand Jacques Chirac s’indignait, lors de sa fameuse visite à Jérusalem en 1996, du comportement des troupes d’occupation, il ne faisait pas preuve d’équilibre.

Cette notion d’équilibre est souvent mise en avant par les médias, mais il est curieux qu’elle ne le soit que pour le conflit israélo-palestinien : ni sur l’Ukraine, ni sur la Syrie, ni sur la plupart des autres crises, les journalistes n’invoquent l’équilibre ; pourquoi le font-ils seulement sur la Palestine ? Rappelons que le rôle des journalistes n’est pas d’être équilibrés, mais d’expliquer les faits, d’expliquer les réalités (lire l’excellent article de Marwan Bishara, « De la responsabilité des journalistes, des médias et de la Palestine », Infopalestine, 9 juillet). Pour reprendre, en la changeant, une formule célèbre, l’objectivité ce n’est pas « cinq minutes pour les Noirs d’Afrique du Sud, cinq minutes pour le régime de l’apartheid ».

Revenons aux déclarations françaises. Si elles s’inscrivent dans la continuité de celles que faisait naguère Nicolas Sarkozy, elles sont en rupture avec un demi-siècle de diplomatie menée par Paris. On a assisté depuis dix ans, dans le plus grand silence, à un virage de la diplomatie française. Entamé à la fin du mandat de Jacques Chirac, il a été accentué par Nicolas Sarkozy et par François Hollande. Et il touche tous les domaines, pas seulement le conflit israélo-palestinien. Il s’est accompagné d’un effacement de la place de la France, qui ne fait plus entendre de voix singulière, si ce n’est, parfois, pour critiquer, « sur leur droite », les Etats-Unis.

Lire « Enquête sur le virage de la diplomatie française », Le Monde diplomatique, mai 2008. Comment définir ce virage ? Certes, Paris n’est pas porteur d’une doctrine totalement élaborée (pas plus, d’ailleurs, que ne l’est le néoconservatisme américain) et des nuances existent entre tel ou tel responsable. D’autre part, cette rupture discrète avec un demi-siècle de diplomatie française (1958-2003) doit tenir compte des contraintes politiques, notamment d’une opinion publique peu sensible aux sirènes de la droite américaine.

Fondamentalement, les responsables français refusent l’idée que le monde serait devenu moins dangereux depuis la fin de la guerre froide. Au contraire. Le terrorisme et l’islamisme menaceraient nos pays, les fondements de la civilisation occidentale, et nous serions engagés dans une « guerre contre le terrorisme » de longue durée. Et ces périls sont accentués par la montée en puissance de pays qui ne partagent pas nos valeurs et qui n’acceptent pas l’ordre international occidental, l’Iran d’abord, mais aussi la Russie et la Chine.

Cette analyse repose en particulier sur la conviction que la France appartient au monde occidental, par opposition notamment au monde islamique. Et le terrorisme représente une menace d’autant plus grave qu’il est relayé par un ennemi intérieur clairement identifié, des musulmans qui se radicalisent — les autorités surfent ainsi sur l’islamophobie dominante, au risque, une fois de plus, de renforcer le Front national.

Cette ligne s’est affirmée avec plus de force depuis l’élection du président Barack Obama, qui a tenté de tirer quelques leçons des désastres enclenchés par son prédécesseur, George W. Bush, en Irak et en Afghanistan. Depuis, la France ne rate pas une occasion de critiquer le manque de fermeté de Barack Obama, que ce soit sur le dossier du nucléaire iranien ou sur l’intervention militaire en Syrie, tout en lui laissant le champ libre pour mener des négociations sur la Palestine (sujet sur lequel Paris sait qu’il ne fera aucune pression sérieuse sur Israël).

Une chose est rassurante : les capacités de nuisance de la France sont limitées. Et si les Etats-Unis décident, par exemple, de signer un accord avec l’Iran, ils ne demanderont pas la permission de Paris. S’ils décident de ne pas intervenir en Syrie, la France est impuissante. Jadis, la position singulière de la France était son meilleur atout ; ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Lire Olivier Zajec, « Cinglante débâcle de la diplomatie française »,Le Monde diplomatique, octobre 2013.L’admiration pour Israël est un autre des piliers de cette diplomatie française. Il ne s’agit pas simplement de philosémitisme, mais d’appui à un pays supposé être à l’avant-garde de la lutte contre le radicalisme islamiste, une pointe avancée de l’Occident. C’était d’ailleurs l’idée centrale de Theodor Herzl, fondateur du sionisme politique, lequel voyait dans l’Etat juif qu’il préconisait un bastion européen face à la « barbarie asiatique ». J’ai rappelé ailleurs la solidarité surprenante de l’Afrique du Sud de l’apartheid — dirigée entre 1948 et 1991 par un parti dont les fondements antisémites étaient avérés — avec Israël : les dirigeants de Pretoria considéraient les Israéliens comme des colons qu’ils admiraient, non comme des juifs qu’ils méprisaient [1]. Cela se confirme aujourd’hui, alors que la plupart des grandes forces politiques européennes d’extrême droite ont rangé l’antisémitisme au magasin des accessoires périmés et l’ont remplacé par une islamophobie militante ainsi qu’une solidarité inconditionnelle avec Israël.

Cette inflexion entraîne, sur ce conflit, une « indignation sélective de François Hollande », comme l’écrit Armine Arefi sur le site du Point (11 juillet), ou comme en témoignent les visites de l’ambassadeur de France dans le sud d’Israël pour rassurer nos compatriotes qui s’y trouvent — le même ambassadeur qui avait salué « l’engagement courageux » de jeunes Français dans l’armée israélienne.

Notons enfin la prise de pouvoir, au sein des instances de l’Etat, d’une nouvelle génération de cinquantenaires qui impulsent ce virage politique : le futur conseiller diplomatique de Hollande, le chef de cabinet de Fabius, le représentant de la France aux Nations unies, le directeur des affaires stratégiques du ministère de la défense. Ni de droite ni de gauche, admiratifs des Etats-Unis, partisans des interventions militaires et de l’OTAN, obsédés par la « guerre contre le terrorisme » et contre l’islam, grands admirateurs d’Israël, ils s’incrustent au cœur de l’appareil d’Etat et garantissent la continuité de la diplomatie française, quel que soit le parti au pouvoir.

Notes

[1] Cf. De quoi la Palestine est-elle le nom ?, Les Liens qui libèrent, 2010.

Soutenez-nous !

A quoi sert « Le Monde diplomatique » ? A apprendre et à comprendre. A donner un peu de cohérence au fracas du monde là où d’autres empilent des informations.
Faites un donAbonnez-vous
 

58 commentaires sur « Hollande-Fabius, les errements de la diplomatie française »

  • permalien gloc :
    15 juillet @14h25   »
    Hollande-Fabius-Valls, les errements de la diplomatie française

    Valls, lu dans le Monde

    « De tels actes qui visent des lieux de culte sont inadmissibles. [La France] ne tolérera jamais que l’on essaie par la violence des mots ou des actes d’importer sur son sol le conflit israélo-palestinien. »

    Faut un sacré culot tout de même !
  • permalien Abderrahim :
    15 juillet @14h55   « »

    Bonjour Monsieur Gresh,

    Je salue votre intervention sur la chaîne LCP face à un Meyer Habib toujours égale à lui même, défenseur jusqu’au-boutiste de l’indéfendable. L’Enrico Macias de la Politique nous aurait presque filé la larme à l’œil (le petit revenez d’un match de foot, j’ai eu sa mère au téléphone ce matin ..., et quelle dignité ces parents ... etc, etc), par contre le gamin retrouvé mort brûlé vif, c’est presque si il n’avait qu’à pas jouer avec des allumettes.
    Il nous a gavé avec des morts en Syrie alors que le sujet est la Palestine et à chaque fois que vos arguments faisaient mouches, notamment votre analyse chiffrée qui montre que pour un israéliens tué ce sont 700 palestiniens qui sont assassinés, il nous ressortait le vieux refrain de l’armée la plus morale du monde (les mains couvertes d’hémoglobine quand même).
    Et puis on a eu droit à la prière qui dure depuis 3000 ans, et une confusion totale sur son argumentation quand au noms, dates, faits ... Bref, un grand n’importe quoi !
    Je ne parlerais même pas de l’inénarrable Arno Karlseld, toujours aussi suffisant que négligé, qui pourtant a semblé être agacé à plusieurs reprises par le gros Meyer (t’en fais trop Bibi, arrête tu vas nous griller !).
    Mais il conclura quand même que les juifs sont là depuis les py-py-py-pyramides et le pa-pa-pa-pa-papyrus et qu’ils sont encore là à l’époque des grattes ciel bla, bla, bla et de la technologies (qui au passage tue tous les jours des palestiniens).
    Par contre le journaleu sensé animer le débat était nul au possible, soit il arrive de Jupiter et en connaît plus sur la guerre entre Krypton et Ioda soit il était posséder par le CRIF pour être aussi noeud-noeud et convenu avec Grosso et Merdo.
    Amicalement

  • permalien Fax :
    15 juillet @15h29   « »
    Hollande-Fabius, les errements de la diplomatie française .

    La politique Israélienne nourrit le terrorisme au proche orient et même en Europe .
    Nemmouche et Merah son des exemples.

    La France est un état sioniste par excellence après les USA et Israêl bien sûr . Quand en voit des députés chantent la hymne israélienne et des ministres qui disent qu’ils sont attaché de maniéré éternelle au peuple élu et à Israël ... !!!

  • permalien markolopa :
    15 juillet @15h39   « »

    Est-ce l’atlantisme qui tire le soutien à Israël ou est-ce le lobby israélien qui tire l’atlantisme ?

    L’épisode de la non-nomination de Védrine, pourtant choisi par Sarkozy, est emblématique. Pour moi, il renforce la seconde hypothèse.

    http://archives-lepost.huffingtonpo...

    Je vois plusieurs personnes Fabius, Valls, BHL avec des amitiés ouvertement exprimées vers Israël. Je vois moins quelles seraient les forces poussant l’atlantisme.

  • permalien Sirius :
    15 juillet @15h54   « »

    Pourquoi Alain Gresh parle-t-il si peu de la Syrie et de l’Irak ?!?

    L’EI (Etat Islamique) contrôle une bonne partie de ces deux pays
    (cela concerne des millions de personnes) !

    Il y pratique la barbarie la plus extrême, la charia la plus dure,
    les chiites (et d’autres !) ont le choix entre la valise et le cercueil.

    N’est-ce pas plus important que la sémantique de Hollande ?

  • permalien Abderrahim :
    15 juillet @16h03   « »

    @ Modérateur

    Il fait la sieste le modérateur ?

    @ Accélérateur

    Remplacez votre collègue modérateur qui n’est pas réactif pour un sou. Si on veut animer la discussion il faut enchaîner, faut que ça dépote un peu !!!

  • permalien Sarah :
    15 juillet @16h10   « »

    Merci pour cet article,Monsieur Gresh.

    A propos "d’équilibre",je cite une phrase très juste de l’ancienne cheffe de la diplomatie suisse à propos du conflit israelo-palestinien lorsqu’elle fut interrogée sur la notion de "neutralité" de la Suisse :

    "Lorsqu’une souris se bat avec un éléphant,se prétendre neutre dans une telle situation,c’est avoir pris le parti de l’éléphant".

    Quant à la fascination de l’extrême droite européenne pour le régime d’apartheid israelien,elle se confirme chaque jour de plus en plus:ils ont en commun la haine de l’Arabe,du musulman.

    l’UDC suisse qui a proposé la votation contre les minarets ne cache pas son admiration pour Israel.
    Même chose pour Geert Wilders et son parti d’extrême droite en Hollande.

    Lors du massacre de Gaza en décembre 2008-janvier 2009,la ministre israelienne des affaires étrangères,Tzipi Livni,avait déjà clairement formulé cette idéologie :"nous sommes l’avant-garde de l’Occident contre la barbarie islamique".

    Exactement le même discours que les pro-Algérie française dans les années 1950,ou les partisans de l’apartheid en Afrique en Sud.

  • permalien Abderrahim :
    15 juillet @16h12   « »

    Selon un médecin norvégien venu donner un coup de main à GAZA, les drones israéliens largueraient des bombes très particulières de type DIME – Dense Inert Metal Explosive – qui engendrent des blessures incurables et des amputations.
    Mais c’est pas grave, c’est Hollande et Fabius qui le disent.

  • permalien roro :
    15 juillet @18h17   « »

    rien ,d,etonnant. c,est dans la suite logique du sfio ;et puis ce gouvernement est atlantiste ;faisant une politique de droite en france
    et une politique colonialiste a l ;etranger : je dis,ils ne sont ni socialistes ni degauche

  • permalien René :
    15 juillet @18h54   « »

    Honte à cette "diplomatie française"... dont nous sommes cependant tous un peu responsables. Quelques voix isolées (dont celle du Monde diplomatique) se font parfois entendre.
    Une erreur cependant serait de mettre sur le même plan judaïsme et sionisme.

  • permalien Henry Libertad :
    15 juillet @19h34   « »

    D’accord avec Alain Gresh sur l’analyse de l’évolution diplomatique française,dont le début de l’inflexion atlantiste,pro israël et musulmanophobe remonte à la fin du quinquennat de Mitterand,et pas de celui de Chirac.Par contre,Alain Gresh est obsène lorsqu’il compare le nombre de morts palestiniens(et c’est tragique),par rapport à celui d’israëliens,comme si ça passerait mieux s’il y avait plus de victimes israëliennes à déplorer.Comme si la mort d’un côté pouvait aider à relativiser la mort de l’autre côté.Israel est un état criminel et colonialiste,il n’y a pas besoin de s’abaisser à cette réthorique pour le dénoncer.

    A part ça,dans son désir d’assimiler la critique de toutes les religions à l’expression de racismes,cette gauche éloignée des idéaux libertaires tente de masquer l’antisémitisme toujours pas éradiqué en octroyant à la musulmanophobie(le dénigrement des musulmans,et non de textes religieux aussi criticables que tous les autres monothéismes)le monopole des racismes exprimés en France.
    On te traite de sale arabe,Alain Gresh s’en moquera.Par contre,si tu es musulman et que tu t’es senti "heurté" dans tes convicitons religieuses,là Alain Gresh accourt.Et tant pis si ce faisant,il enferme tous les arabes dans une identité que certains ne revendiquent pas,tout comme certains musulmans,à l’inverse,ne sont pas arabes.
    Si vous voulez une analyse plus pertinente et plus au content avec la rue de l’antisémitisme et de ses ramifications actuelles(Dieudonné et Soral ne rencontrent aucun écho,et ils ne sont pas d’extrême droite peut être ?)qui n’intéressent pas Alain Gresh manifestement,lisez plutôt l’article du numéro de cette semaine du monde libertaire,l’excellent hebdo de la fédération anarchiste.
    Lui ne confond pas le juif de la rue aux magouilles colonialistes et meurtrières de l’état d’israël.Peut être parce que chez les anars on a depuis longtemps compris qu’on retrouve la propention à la colonisation et à l’usage meurtrier de la force au sein de tous les états,naturellements prédisposés à défendre les intérêts d’une oligarchie capitaliste au détriment de tous les autres sujets,qu’ils prétendent appeler "leurs peuples".CF le monde libertaire n 1748.

  • permalien olivier :
    15 juillet @22h23   « »

    Pas un mot sur le Hamas ?

  • permalien Ph. Arnaud :
    15 juillet @23h04   « »

    Sirius

    - La charia règne aussi en Arabie saoudite et au Pakistan, et pourtant les grands pourfendeurs de l’Islam ne s’en indignent jamais.

    - Il est vrai que ces Etats, tout islamistes qu’ils soient, sont aussi les grands alliés de l’Occident, ce qui change tout !

    - Comme le disait cyniquement un quelconque responsable de la CIA à propos des dictateurs de droite en Amérique latine : "D’accord, ce sont des salopards, mais ce sont les nôtres !"

  • permalien Janice :
    15 juillet @23h34   « »

    Henry Libertad
    a propos des morts, AG n’évoque pas l’idée d’avoir autant de morts en Israel, c’est vous qui n’avez pas compris sa phrase !
    Le fait même qu’un politicien parle d’équilibre dans un tel contexte est totalement démagogique, parce qu’il n’y a aucune guerre qui permette a l’une des parties des se défendre... le bilan le prouve, on a combien de morts en Israël et combien en Palestine ? Hollande a délibérément équilibré les forces du coté qu’il privilégiait puisque de fait, il sait parfaitement que la situation est plus que déséquilibrée ! Par ailleurs, revenir en faisant son mea culpa, en supputant qu’il aurait du tenir compte des "5 millions de musulmans" en France est plus insultant encore que ce parti pris ! Déjà parce qu’Il n’y a nulle besoin d’être musulmans pour défendre les palestiniens qui subissent cette punition collective mais encore parce qu’à travers le monde et en France, et lors des manifestations, chrétiens, juifs et musulmans scandaient d’une seule et même voix de stopper cette tuerie ! tout ce qu’on retiendra de ce président, trahison de ses électeurs en les vendant à la finance et au patronat. Ivre de crapulerie il vend aujourd’hui les civils de Gaza à leurs bourreaux... Y a-t-il une limite envisageable à son ignominie ? A suivre pour 2017 !!! Hollande, encore trois ans à tenir, mais plus jamais !

  • permalien elbé :
    16 juillet @05h00   « »

    "Les faits, leur formidable éloquence"
    Nietzsche

    Les faits : La colonisation avec son cortège d’agressions, de morts, d’humiliations avec en prime la volonté , même plus camouflée, de pousser les autochtones palestiniens dehors.

  • permalien Abderrahim :
    16 juillet @09h03   « »

    100.000 palestiniens déportés par Tsahal ce matin sur une bande de territoire de 50km sur 20km, et une impossibilités de naviguer à plus de 2 miles marin.

    L’équation est impossible, et l’armée la plus morale du monde veut laisser croire qu’elle veut épargner des vies !

    200 morts hier soir, le record de 2012 est désormais battu, quelle nouvel exploit nous prépare encore l’entité sioniste.

    Les israéliens ont subit un tel brainwashing ,et ce depuis leur naissance, que la vie d’un palestinien leur importe autant que celle d’un cafard dans leur cuisine.

    Ce peuple élu s’est définitivement disqualifié du genre humain, soit ce sont des aliens soit ce sont des prédateurs d’un genre nouveau.

  • permalien Ph. Arnaud :
    16 juillet @09h23   « »

    Olivier

    - En quoi le Hamas est-il concerné par le suivisme pro-israélien de la diplomatie française ?

  • permalien Sarah :
    16 juillet @13h28   « »

    Puisque les médias collabos français font tout pour minimiser le massacre d’innocents à Gaza, voici la liste,avec leurs,prénom et âge,des 201 personnes tuées par l’Etat terroriste israelien :

    http://gazadeaths.com/

    Nous n’oublierons pas la collaboration de la France,de ses hommes politiques,de ses médias,de ses intellectuels,dans le massacre de civils innocents du ghetto de Gaza.

  • permalien Janice :
    16 juillet @13h31   « »

    permalien Abderrahim
    il me semble que c’est Hannah Arendt qui a le mieux décrit l’organisation de la banalité du mal ! Malheureusement, c’est dans l’ère du temps et ceux des politiciens qui dénoncent les horreurs sont ceux qui l’organisent savamment !!
    Toute vérité traverse trois étapes. D’abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle se heurte à une opposition violente. Et enfin, elle est acceptée comme une évidence...
    Arthur Schopenhauer

  • permalien Sarah :
    16 juillet @13h35   « »

    Quai d’Orsay : les ambassadeurs arabisants envoyés en Amérique du sud...

    http://blog.lefigaro.fr/malbrunot/2...

  • permalien Diplomatedufutur :
    16 juillet @14h27   « »

    Un grand merci à Alain Gresh pour son objectivité journalistique, et pour sa persévérance (qualité que le peuple palestinien possède d’ailleurs au plus haut point) à toujours montrer la face cachée de l’iceberg.

    Le conflit palestino-israélien est une lutte à armes bien inégales, et la plupart des observateurs sont d’accord là-dessus.
    Ce que je trouve intéressant, c’est la réaction sur le conflit : elle est à deux vitesses. D’une part, on a la vaste opération de désinformation menée par les médias en Occident, qui décrivent une guerre ( "le Hamas contre Israel"une expression bien aberrante, toutefois utilisée plusieurs fois par le quotidien Le Monde). Un seul parti politique, d’ailleurs sans le sou depuis qu’en Egypte Morsi ait été évincé du pouvoir et que la frontière ait été refermée, peut-il être en guerre contre un Etat surarmé, possédant l’arme fatale, et qui se contrefout du droit international et de la DDH de 1948 ? En fait Rien de nouveau, ils ont bafoué cette déclaration l’année même de sa promulgation.

    La deuxième réaction, positive cette fois, est celle des individus au sein des nations. On a vu une formidable mobilisation des citoyens, en France. Il y a eu nombre de manifestions dans plusieurs villes, et dans mon Université j’ai vu les asso étudiantes très mobilisées sur le sujet. Il faut que cela continue.L’indignation de la société civile sera peut-être le levier qui va faire changer le cap de la diplomatie française.
    Indignez-vous ! disait Stéphane Hessel. Il faut recréer cet "esprit de la résistance" qui nous a jadis habité, renouer avec l’idée sartrienne de l’engagement personnel, réanimer cette "certaine idée de la France" chère à De Gaulle. Si le gouvernement est passif et cautionne l’injustice, quid de ce que vous pensez vous, Français ?? Indignons nous

  • permalien Sarah :
    16 juillet @14h34   « »

    Des manifestants israeliens pro-guerre contre Gaza avec des tee-shirts néo-nazis à Tel Aviv :

    http://www.haaretz.com/news/nationa...

  • permalien Orangerouge :
    16 juillet @15h45   « »
    Gaza : Lettre urgente à Hollande, à Fabius, à Merkel, et à Cameron

    Monsieur le Président,

    Vous n’exigez pas fermement d’Israël le respect du Droit international et des Droits de l’Homme.

    Vous insistez sur le droit à l’auto-défense d’Israël. Mais Israël a tout loisir de faire cesser les roquettes : il lui suffit de respecter les résolutions de l’ONU et de revenir aux frontières de 1967.

    Le respect du Droit est la seule chose qui nous protège tous de la barbarie. Encore faut-il vouloir le faire respecter.

    Il est honteux que vos propos assimilent trop souvent l’occupant et l’occupé. Vous ne pouvez pas comparer des fusées amateurs à des chasseurs F-16.

    Vous évitez à Israël toute pression sérieuse pour le contraindre à stopper son agression. Alors qu’Israël dépend très fortement des échanges avec la France et l’Union Européenne, et des subventions de l’UE. Il serait très facile de sauver des vies en suspendant les relations avec Israël tant qu’il viole le Droit.

    Israël tue beaucoup de femmes et d’enfants, parce qu’Israël cible des maisons. C’est barbare.

    L’inflation des victimes est épouvantable, en grande partie des civils. Ce sont des crimes de guerre, peut-être des crimes contre l’humanité.

    Tous ces Palestiniens qui meurent, hommes, femmes enfants, vous nous rendez, par votre attitude sans réelle volonté, nous les Français, complices de leurs assassinats.

    La France participe comme complice, par l’impunité accordée à Israël, à des crimes de guerre et peut-être à des crimes contre l’humanité.

    Recevez, Monsieur le Président, l’expression de tout le respect du à votre fonction.

    http://blogs.mediapart. fr/blog/stephane-m/160714/gaza-lettre-urgente-hollande-fabius-merkel-et-cameron

    A poster sur les sites des responsables politiques de l’UE :

    ite de la Présidence de la République :

    http://www. elysee. fr/

    En bas de la page, rubrique Ecrire au Président.

    Monsieur le Ministre des Affaires étrangères

    http://www. diplomatie.gouv. fr/fr/

    Tout tout en bas de la page, à gauche : Nous écrire

    Ecrire à Madame Merkel :

    http://www.bundeskanzlerin. de/Webs/BKin/DE/AngelaMerkel/angela_merkel_node.html

    cliquer sur KONTAKT en haut de la page

    puis cliquer sur zum Formular

    Ensuite on peut entrer le lien de la page dans l’outil de traduction automatique pour comprendre à quoi correspond chaque case, si on n’est pas germanophone.

    Ecrire à David Cameron, Premier Ministre Britannique :

    https://www. gov. uk/government/organisations/prime-ministers-office-10-downing-street

    En bas de la Page :

    Email Number 10

    Contact form

  • permalien CdQat :
    16 juillet @15h57   « »

    AG : "Fondamentalement, les responsables français refusent l’idée que le monde serait devenu moins dangereux depuis la fin de la guerre froide.

    Comme quoi les intervenants du blog sont en phase parfaite avec ces politiques qu’ils critiquent par ailleurs.
    A la différence que les pouvoirs voient les islamistes nous envoyer dans le mur, alors qu’ici, on est plus malin, on a bien vu que c’était la mondialisation post-colonialiste.
    Comme quoi, sur un blog du MD, ça réfléchi dur…

  • permalien Zouzou :
    16 juillet @19h08   « »

    Cela m’attriste et me mine. Cette inertie mondiale me révolte. Hollande et sa clique (pour qui j’avais voté...beurk), apprécie d’exporter leur guerre pour défendre la liberté et protéger notre chère France....nenni....c’est que la bande aux Roses, ne défend que ses intérêts financiers, et s’enrichir sur des milliers de morts....tant que n ’arrive pas chez nous...Oui c ’est cela.... "carte blanche" aux meurtres.

  • permalien Sarah :
    16 juillet @19h22   « »

    Quatre enfants Palestiniens qui jouaient au cache-cache sur la plage de Gaza assassinés par un tir de missile israelien .

    Voir l’article du journaliste de Guardian qui a assisté à la "scène" :

    http://www.theguardian.com/world/20...

    Et son compte twitter(avec des photos,des explications,etc) :

    https://twitter.com/petersbeaumont

    Edifiant !

    Apparemment,un premier tir israelien a touché un groupe de personnes sur la plage(dont les quatre enfants),un deuxième tir est venu après achever, de manière délibérée, les survivants.

  • permalien Riad :
    16 juillet @19h26   « »

    Effectivement certaines déclarations de M Hollande sur le problème israélo-palestinien semblent avoir déplacé la position de la France en faveur des Israeliens notamment lorsqu’il a affirmé en 2014 je crois que les Palestiniens n’avaient pas à imposer comme préalable aux négociations un gel des colonisations .Le fait de faire comme si la poursuite des colonies illégales n’était pas un problème central est une absurdité car comment croire à la sincérité d’une négociation quand une partie encourage et renforce la cause directe de la discorde , encourage la continuation de l’expropriation alors que la base du problème est une stabilisation équitable des frontières.Si les Israéliens ne supportent pas que cette condition soit exprimée par les Palestiniens alors il appartient aux pays les plus influents de poser cette condition .
    J’espère qu’ un cessez-le-feu suivie d’une reprise des négociations permettra à nouveau aux Palestiniens de surmonter leur division qui est leur principal problème comme l’a affirmé en mai 2014 M. Hael Al Fahoum, ambassadeur de l’OLP en France devant Mme Guigou et la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale .On peut voir cette conférence excellente sur le site Vidéos.ASSEMBLEE NATIONALE .On y apprend que dans le cadre des accords de réconciliation de la Mecque , du Caire et de Doha (2012) le Hamas était lié aux accords passés de l OLP sur une stratégie non violente pour la reconnaissance de frontières équitables d’un Etat palestinien et l’organisation de nouvelles élections . La communauté internationale est à mon avis aussi en droit d’exiger la levée du blocus de Gaza.

  • permalien saintyves :
    16 juillet @19h51   « »

    Mercredi après-midi, quatre enfants ont été tués à Gaza, selon les services de secours, par des frappes israéliennes auxquelles ont assisté des journalistes de l’AFP. Deux frappes ont détruit peu après 16H00 (13H00 GMT) une paillote sur une plage de la ville de Gaza, près du port, où se trouvait un groupe d’enfants, à 200 mètres d’un hôtel où résident des journalistes.

    http://www.rtbf.be/info/monde/detai...

    L’armée israélienne continue d’assassiner lâchement et de sang froid des enfants palestiniens, au vu et su de l"a communauté internationale gouvernante" qui n’éprouve aucune compassion pour ces enfants, mais qui se mobilise pour un soldat enlevé en plein exercice de ses fonctions, fonctions qui consistent en l’assassinat d’enfant palestiniens.

  • permalien Sarah :
    16 juillet @20h28   « »

    ISRAEL. Hollande "solidaire" de Netanyahou

    http://tempsreel.nouvelobs.com/mond...

    A vomir !

  • permalien Ph. Arnaud :
    16 juillet @23h37   « »

    CdQat

    - Vous dites : "les pouvoirs voient les islamistes nous envoyer dans le mur".

    - C’est qui, ce "nous" ?
    - C’est quoi, ce "mur" ?

  • permalien virgile :
    17 juillet @04h49   « »

    La France a besoin d’argent... Toute la politique extérieure est orientée sur ’faire des affaires à tout prix’. Il faut donc plaire aux partenaires économiques riches. Qui sont-ils ? Le Qatar et l’Arabie Séoudite.
    Le Qatar vient de signer des achats militaires des E.U de 11 milliards de dollars. De quoi faire baver Hollande.

    Le Francais est antisémite et l’a toujours été, plus dicrètement maintenant. L’ Etat francais en a honte, s’en sent coupable et fait de tout pour le camoufler en faisant des déclarations officielles de support à Israel qui est supposée représenter les juifs dans le monde. De plus, il ne faut surtout pas deplaire aux E.U.

    Cependant l’odeur de l’argent Qatari et Séoudien apporte un gros bémol à ces déclarations, d’où une valse lache entre des positions contradictoires.

  • permalien Ines :
    17 juillet @06h01   « »

    - Allez donc sur le blog de Georges Malbrunot (figaro), lire son article sur le quai d’orsay et les mutations de fonctionnaires.
    Trois exemples sont cités de fonctionnaires arabisants, connaissant bien le monde arabe, y ayant travaillé avec succès plusieurs années, et ayant été muté qui en ... Irlande, qui en ... Amérique du Sud. Certains sont connus pour leurs critiques insolentes de la colonisation Israëlienne.

    - De plus, selon la déclaration d’un lobbyiste sioniste, Hollande aurait reçu de l’argent du lobby sioniste européen ELNET pour battre Martine Aubry. Voir Panamza. Curieusement, l’article a disparu du journal sioniste qui l’avait publié ...

    - Au vu des pratiques complétement anti-démocratiques de Valls en ce qui concerne le respect de l’indépendance de la justice et de l’Etat de droit, je ne vois pas en quoi il serait étonnant que ces mutations soient arbitraires et dictées par le néo-coinservatisme français.

    - N’oublions pas non plus que la LDJ a été protégée par les CRS lors de la manif à Barbès, alors qu’ils avaient cassé du mobilier et que c’est eux qui avaient commencé par provoquer les manifestants en faveur de la Palestine. Et ce

Commentaires

Je vous vante pour votre critique. c'est un vrai charge d'écriture. Développez .

Écrit par : auto école paris 11 | 20/07/2014

Les commentaires sont fermés.