Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/07/2014

CONGO-KINSHASHA: COUP DE TONNERRE DANS LE CIEL:"LE CARDINAL LAURENT MONSENGWO PASINYA ACCUSE DE COLLABO AVEC LE POUVOIR EN PLACE INFO OU INTOX?

VERBATIM:

"J'encourage le card. Monsengwo, et ce n'est pas parce que j'enseigne à l'Université Catholique du Congo -, j'y suis là par mes seules qualités, plutôt que par clientélisme, népotisme, tribalisme, il n’y fut rien pour que j’y sois, d’ailleurs je me réclame du feu Card. Papa Frédéric Etsou Nzabi Bamunguabi, et puis je ne suis pas de la province du Bandundu d’où il y est, lui, originaire -, à poursuivre ce journaliste en diffamation. Il faut que cesse dans l’homme congolais, cet incapable de lucidité et de révolte sur des questions opportunes, sa facilité à accuser sans preuve, à diffamer, à insulter, à calomnier."


 

LE CARDINAL LAURENT MONSENGWO PASINYA ACCUSE DE COLLABO AVEC LE POUVOIR EN PLACE INFO OU INTOX?

Ce que je pense ? Mais enfin que dois-je dire sur ce conflit entre ce fameux journaliste que je ne connais pas et le card. Monsengwo que je connais bien et sa famille, n'étant pas dans le coeur de chacune de deux parties? Oui le card. Monsengwo prêta effectivement sa soutane et sa voix à un spot publicitaire de Vodacom principal opérateur téléphonique voire numérique en RDC; j'en fus surpris, mais nullement indigné, car j'en ignorais les vrais mobiles qui le poussèrent à cela, le cœur ayant sa raison que la raison ne connaît point, dit-on. Je me gardai, alors que j'anime un blog, d'en commenter. Parce que quand on ne sait pas, on se tait. Et, c'est ce que je fus. L'homme congolais ne sait jamais avoir raison gardée. C'est une allumette de fabrication chinoise, car il s'emballe trop vite et pour rien. Il se jette n'importe comment voire n'importe où sur chaque affaire qui lui tombe dessus. Karl Popper ne lui a, donc, jamais rien dit de n’y confirmer rien s’il n’a pas vérifié, et falsifié.

Plusieurs fois ici en Belgique, moi-même j'ai été victime des quolibets, des racontars, des ingrismes provenant des quelques minables congolais  ne connaissant pas toujours distinguer le bien du mal, à leur âge ! J'encourage le card. Monsengwo, et ce n'est pas parce que j'enseigne à l'Université Catholique du Congo -, j'y suis là par mes seules qualités, plutôt que par clientélisme, népotisme, tribalisme, il n’y fut rien pour que j’y sois, d’ailleurs je me réclame du feu Card. Papa Frédéric Etsou Nzabi Bamunguabi, et puis je ne suis pas de la province du Bandundu d’où il y est, lui, originaire -, à poursuivre ce journaliste en diffamation. Il faut que cesse dans l’homme congolais, cet incapable de lucidité et de révolte sur des questions opportunes, sa facilité à accuser sans preuve, à diffamer, à insulter, à calomnier.

Quant à M. Kaniki, dont j’ignorais l’existence jusque-là, magistrat de son Etat et frère du Card. Monsengwo, il devrait se taire, se comporter en homme résolu et digne. Est-il comme ça devenu, grâce au cardinal, aussi cardinal ou J. Kabila en personne ? Sait-il où étaient enterrés aujourd’hui Mobutu et ses restes ? Je vais l’aider : « dans un tout petit cimetière chrétien de Rabat au Maroc" ! Une telle référence calmerait, sans doute, ses ardeurs et certitudes qu’il croyait posséder en la faveur de certaines pesanteurs, qui se retourneront s’il passait à l’acte contre lui. Si j’ai un conseil, c’est de l’en appeler au calme et à la discrétion. Ce texto relève d’une grande imprudence,  de l’amateurisme, voire de trop d’infantilisme et de suffisance inutile, qui n’aide jamais celui qui en prétend.

C’est pourquoi, si lui et son frère cardinaliste n'ont rien à se reprocher, qu'ils saisissent les cours et tribunaux congolais pour y trouver gain de cause. Que Kaniki agisse en homme de loi, qu'il formule en bonne et due forme une plainte en diffamation contre ce torchon produit par ce journaleux en quête du sensationnel, plutôt que de son devoir d’informer, pour laver l'honneur de son frère souillée gratuitement; il n'y a que ça à faire en ce moment. La RDC n'est pas une jungle. Il faut y aller, y vivre, pour y voir. On n’y fait plus n'importe quoi. Les gens sont poursuivis et condamnés. Les pensions alimentaires y sont payées aux femmes dont les droits sont jugés bafoués... Les mêmes femmes qui battent leurs époux ici, une fois appauvries en Europe où elles contrôlent tout avec la complicité des assistantes sociales et compagnies, voyagent là-bas, et une fois arrivées sur place poursuivent leurs maris déjà battus en Europe, avec la complicité de leurs petits avocats, dont la plupart en quête de positionnement politique et financier, n'hésitent jamais à se remplir les poches par centaines d'euros afin d'aider leurs clientes d'un autre genre, au nom du droit de la femme, à confisquer à leurs anciens maris belgicains, parisiens et qu’en sais-je encore partis là-bas pour s'y faire une nouvelle jeunesse, faute de la déconstruire ici en Europe ou en Amérique, en Asie n'en parlons pas, le peu de ressources financières dont ils disposent ! Car, les mêmes manies européennes en la matière y sont exportées et calquées comme telles sur l'environnement congolais et africain en général ! Une révolution culturelle, sans doute, mais du type bourgeois, assassin dirais-je. Enfin ... Bientôt on nous parlera du droit des homosexuels, et c’est là que je me pendrai haut et court!

 

Prof./Hdr./Dr.Antoine-Dover OSONGO-LUKADI

Chercheur habilité à diriger des recherches de philosophie

Professeur des universités

Blog : kilimandjero.blogs.dhnet.be (www.dh.be/rubriqueblogs)

Courriels :

antoinedoverrichardol@hotmail.fr

osongo_lukadi@yahoo.fr

Devise : « Meurs et deviens » (Goethe)

Ordre :

« Ahora Siempre »

 

Contacts :

Tél. 0032487841002/0032485148431/485148442 (Belgique)

00243824333679/00243994606432 (RDC)

 

 

Les commentaires sont fermés.