Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

09/08/2014

CONGO-KINSHASA:QUE S'EST-IL REELLEMENT PASSE A WASHINGTON ENTRE LES GARDES PRESIDENTIELS ET LES SOI-DISANT CON-COMBATTANTS ?

VERBATIM:

"Au lendemain du passage à tabac à Washington d'un opposant anti-Kabila par des gardes du corps du président de la RDC, le département d'État américain a demandé jeudi des explications à la délégation congolaise. Pour cette dernière, il s'agissait d'un cas de "légitime défense"…"

Par Trésor Kibangula jeuneafrique.com du 08/08/2014


RDC : les Américains demandent des comptes à Kinshasa sur le passage à tabac d'un manifestant

 

 

 

 

08/08/2014 à 16:19 Par Trésor Kibangula
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
 

 

 

Extrait du passage à tabac d'un opposant anti-Kabila à Washington, le 6 août 2014. Extrait du passage à tabac d'un opposant anti-Kabila à Washington, le 6 août 2014. © Capture d'écran/Youtube

Au lendemain du passage à tabac à Washington d'un opposant anti-Kabila par des gardes du corps du président de la RDC, le département d'État américain a demandé jeudi des explications à la délégation congolaise. Pour cette dernière, il s'agissait d'un cas de "légitime défense"…

C'est un incident dont il aurait certainement préféré se passer. Lors de son séjour à Washington où il a pris part au sommet États-Unis - Afrique, Joseph Kabila a été à plusieurs reprises interpellé par des manifestants, appartenant notamment au groupe des "combattants", ces opposants anti-Kabila vivant à Bruxelles, Paris ou New York.

Lors d'une de ces altercations, le 6 août, ses gardes du corps s'en sont pris physiquement à l'un des manifestants, le tabassant violemment et le laissant titubant sur la chaussée.

Vidéo par un Américain "choqué", témoin de la scène qui se déroule près de l'hôtel Capella où était logée la délégation congolaise.

>> Lire aussi : Les "combattants" refoulés du Royaume-Uni en RDC menacés de torture, info ou intox ?

"La violence contre des manifestants est inacceptable"

"Nous sommes en train de rassembler les détails sur l'incident, a indiqué jeudi le département d'État américain dans un communiqué. "Nous sommes très préoccupés par les informations selon lesquelles des manifestants ont été attaqués par des membres de l'entourage du président [Joseph Kabila]." Et de rappeler : "La violence contre des manifestants pacifiques est totalement inacceptable."

Le département d'État a également indiqué avoir contacté la délégation congolaise à ce sujet. "Nous avons demandé une levée de l'immunité pour que les personnes concernées puissent être poursuivies. Si elle n'est pas accordée, nous allons demander à ce qu'ils quittent immédiatement les États-Unis."

"Légitime défense" ?

Du côté congolais, on oppose la "légitime défense". Contacté par Jeune Afrique, Jean-Marie Kassamba, conseiller du président Joseph Kabila, présent au moment de l'incident, rappelle que "ces personnes qui se disent 'combattants' ont dans le passé agressé physiquement le président du Sénat congolais, Léon Kengo wa Dongo, à Paris, ou encore le sénateur Shé Okitundu." "N'est-ce pas normal que des gardes du corps protègent un homme qui revêt les fonctions de chef de l'État ?" interroge-t-il.

Une partie de la délégation congolaise – le président Joseph Kabila et ses gardes du corps notamment – a déjà quitté Washington. L'autre rentrera le 8 août dans la soirée à Kinshasa. "Ce n'est pas cet incident qui viendra nuire aux rapports entre les États-Unis et la RDC, lequels sont très bons", a assuré Jean-Marie Kassamba.

__________________________

Par Trésor Kibangula



Lire l'article sur Jeuneafrique.com : États-Unis - RDC | RDC : les Américains demandent des comptes à Kinshasa sur le passage à tabac d'un manifestant | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique
Follow us: @jeune_afrique on Twitter | jeuneafrique1 on Facebook

 

6 réaction(s)

1.
Lomomo - 08/08/2014 à 18h:08

Voila la race des gens qui dirigent la RDC. Au lieu de condamner cet acte ignoble, ce monsieur se contente d?invoquer la légitime défense. Comment peut on parler de légitime défense quand Un groupe de 7 sbires qui attaquent deux hommes isoles et les tabassent sérieusement. .

2.
JpMputu - 08/08/2014 à 18h:08

C'est un incident malheureux qui démontre les valeurs de la RDC: "INTOLLERENCE, NON RESPECT DE LA PERSONNE HUMAINE, TORTURES",. QUELLE IMAGE DE LA NATION AVEZ-VOUS VEHICULE ?.

3.
Lomomo - 08/08/2014 à 18h:08

Ce n?est pas parce que les soient disant combattants agissent de fois violemment que les représentants de l?état doivent aussi en faire de même. Les anglais disent que « two wrongs don?t make a right » (deux mauvaises actions ne font pas une bonne)..

4.
Lomomo - 08/08/2014 à 18h:08

S?ils peuvent se permettre de faire ca sur le sol américain, imaginer le sort que pareils opposants peuvent subir en RDC même. C?est tout simplement la mort. D?ailleurs, le cas d?Armand Matungulu est un exemple éloquent. La victime doit vite porter plainte et se chercher un très bon avocat pouvant le défendre afin de chercher réparation?.

5.
Jean Ewanga - 08/08/2014 à 17h:08

D´après jean-marie kassamba,journaliste et conseiller à la présidence , il ne va rien se passer. Ah qu´ils sont puissants ces congolais, intouchables même aux usa. Eh bien , c´est maintenant que les choses sérieuses commencent..

6.
jean - 08/08/2014 à 17h:08

Vous venez de vivre en direct l'intolerance des politiciens Congolais. Cela demontre suffisament comment Kabila est tres violent. Jugez-en vous meme.



Lire l'article sur Jeuneafrique.com : | Commentaires sur : RDC : les Américains demandent des comptes à Kinshasa sur le passage à tabac d'un manifestant | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique
Follow us: @jeune_afrique on Twitter | jeuneafrique1 on Facebook

Les commentaires sont fermés.