Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

15/08/2014

CONGO/CONGO:SASSOU NGUESSO PROPOSE QUE LA RDC REVIENNE À SON ANCIENNE APPELLATION « ZAÏRE »

VERBATIM:

Je l'ai toujours dit. Sassou Nguesso le dictateur de Brazzaville, n'est pas qu'un associal naturel, mais également un grand et infame dictateur consacré. Le voilà devenu historien, archéologue, paléotolongue, géo-politologue maintenant ! Comment a-t-il osé? Parce que de son "mbata ya mokolo", comme si ça ne suffisait pas, il se croit permis d'humilier le peuple congolais d'en face, sans en recevoir en retour. Cette fois-ci, il en vient d'en recevoir une de bien plus pertinent :"mbata ya muana mayele" (la baffle d'un môme bien pertinent).

En tout cas, Joseph Kabila Kabange "son fils" et homologue d'en face lui en a bien mis plein dans le cul. Cette fois-ci Sassou et son peuple inutile réfléchiront cent fois avant de dépiter n'importe quelle insanité sur le peuple congolais de Kinshasa. On a souvent accusé son homologue kinois de laxisme, voire de complicité dans la situation politique tendue entre les deux capitales les plus rapprochées de la terre. Les eaux stagnantes, me disait mon oncle paternel - "positif" comme je le surnomais de son vivant - sont toujours profondes et dangereuses. Eh bien elles viennent d'en porter, le "cadavre" de Sassou Nguesso.

Je ne connais pas le président kinois Joseph Kabila Kabange. Je ne l'ai jamais ni vu de près, ni rencontré. Mais son silence intriguant peut en tuer plus d'une personne. Il vient d'humilier et de ridiculiser son homologue brazzavillois. Les plus grands diseurs, dit-on, ne sont pas toujours les plus grands faiseurs. Sassou n'ignore pas qu'était-ce le Zaïre de son frère Mobutu. Car, Zaïre, dont l'appellation commence par la lettre Z, n'y symbolisait de son temps que le grand fiasco humain, social, politique, économique.

Le Congo-Brazzaville est effectivement un tout petit pays, dont la superficie est effectivement celle d'une province de l'immense pays en face le Congo-Kinshasa. Etonnant que Sassou, le sachant mieux que quiconque, fait semblant de le feindre. Mais, on lui dammé les pions, et ce n'est nullement pour me déplaire. Bravo Joseph Kabila Kabange. Vous avez bien répondu. Parfois, apprenez à sortir de vos réserves.

Antoine-Dover OSONGO-LUKADI
Chercheur habilité à diriger des recherches
Professeur des universités
Membre des sociétés savantes aux USA et au Canada
Directeur de kilimandjero.blogs.dhnet.be
Membre du C.A. NTM

POLITIQUE] SASSOU NGUESSO PROPOSE QUE LA RDC REVIENNE À SON ANCIENNE APPELLATION « ZAÏRE »


[POLITIQUE] SASSOU NGUESSO PROPOSE QUE LA RDC REVIENNE À SON ANCIENNE APPELLATION « ZAÏRE »

À la question posée par des journalistes, En marge du sommet Afrique – USA « de quel Congo êtes-vous monsieur le président ? » Le président congolais Denis Sassou N’Guesso avant de répondre à la question à d’abord répondu par une proposition : « Que la république Démocratique du Congo revienne à son ancienne appellation qui était la République du Zaïre, afin d’éviter la confusion sur le Plan international ».

En fait, Sassou N’Guesso dit tout haut ce que certains congolais pensent tout bas … de la confusion entre les deux pays ou entre les deux nationalités.

Dans la réalité, les ressortissants des ces deux pays sont appelés « congolais » quel que soit la pays. Cette confusion qui ne laisse pas certains congolais indifférents, comme vous le constatez, de cette appellation, il ne ressort pas de distinction entre congolais des deux côtés de rive. De nombreux congolais souffrent de cette confusion, certains parlent même d’embrouille : « Quand on entend un fait, on ne sait plus de quel pays dont il s’agit, ou de quelle nationalité, il s’agit ?  selon madame [X] qui a régit sur sa page Facebook et ajoute : « Le président Sassou a exprimé mon rêve ». « Lorsqu’on parle de la prostitution congolaise en Europe et en Belgique en particulier, je sens visée par mes collègues, alors que je ne suis pas zaïroise », réagit madame [Y] sur Facebook.

Depuis que le Zaïre est redevenu Congo par l’appellation république démocratique du Congo, les congolais de Brazza se sont vu obligés de s’adapter, une adaptation pas facile, car ils ont usés d’imagination pour lutter contre la confusion. Ainsi, de nombreux congolais continuent de dire Zaïre ou Zaïrois. Mais, également, de nouveaux noms ont été inventés par les congolais de Brazzaville pour se distinguer de ceux de l’ex-Zaïre : Congo-Brazzaville lorsqu’il s’agit d’eux et Congo-Kinshasa lorsqu’il s’agit des ex-zaïrois. On rencontre, également, pour les ex-zaïrois, les termes : RDCéens ou RDCiens. Malgré l’adoption de ces nouveaux noms locaux qui consistent à faire de distinction ; au niveau international :

- Le Congo-Brazzaville est reconnu sous le nom officiel de la république du Congo
- Le Congo-Kinshasa est reconnu sous le nom officiel de la république démocratique du Congo

Après la bourde de monsieur Sassou, en marge du sommet Afrique – USA, les congolais prennent des ailes, rebondissent et soutiennent la proposition de leur président : « La parole est enfin libérée, car il y en a marre de dire Congo-Brazzaville à chaque fois depuis que nos voisins ont changé de nom, alors qu’on est habituié de dire Congo », où « il y en a marre de la confusion des nationalités lorsqu’on entend par exemple, les congolais ont fait ceci et cela … ». D’autres par contre, ne veulent pas entendre le mot Congo-Brazzaville, et continuent de dire Congo qui est l’appelation en vigueur au niveau international.

Le combat contre la confusion des nationalités est plus palpable au Congo-Brazzaville, le retour de la RDC à son nom du Zaïre est un rêve que nombreux souhaitent devenir une réalité, pourquoi les congolais cherchent t-ils à se distinguer de ceux de la RDC ? L’histoire enseigne que ces deux peuples au bord des deux rives sont des frères.

Visiblement, Sassou N’Guesso était surpris, qu’il ne soit pas connu comme président du Congo, une confusion qu’il n’a pas vécu lorsque la RDC s’appelait encore Zaïre. En attendant, le Zaïre s’appelle désormais république démocratique du Congo, et Sassou N’Guesso vient de rejoindre ces citoyens en exprimant tout haut, ce que ces citoyens pensent tout bas.

NOTE :

[X] et [Y] sont des noms d’emprunts, ramenées aux deux jeunes femmes congolaises ayant réagit sur Facebook.

Sourcehttp://www.nerrati.net/infopage-congo/index.php?option=co...

vue

  •  
    Total Score 0%
 
 
User rating: 100.00% ( 1
votes )
1 2 3 4 5

 

 

 

Les commentaires sont fermés.