Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/08/2014

TOUS LES JUIFS NE SONT PAS DES NAZIS IL Y EN A D'AUTRES QUI ONT UN COEUR A GAUCHE ET NON A DROITE

VERBATIM:

« Nous, juifs sud-africains, sommes horrifiés et accablés par l’attaque contre Gaza. » Signée par plus de cinq cents membres éminents de la communautés, la lettre expliquait : « Nous sommes fiers d’être juifs. Nous savons que tout être humain est investi de la même dignité, que toutes les vies sont égales. De la même manière que nous résistons à l’antisémitisme, nous refusons la déshumanisation des Palestiniens qui vise à alléger le poids de leur mort sur notre conscience collective. Nous signons cette pétition pour affirmer leur humanité et la nôtre. Nous rejetons la position des organisations juives sud-africaines qui appuient aveuglément les actions disproportionnées d’Israël qui nous éloignent d’une paix juste. »

slate.fr : mercredi 13 août 2014 , par Alain Gresh


Les juifs d’Afrique du Sud, Israël et Gaza

mercredi 13 août 2014 , par Alain Gresh

L’engagement de la population sud-africaine aux côtés des Palestiniens, notamment de Gaza, n’est pas nouveau. Déjà, lors de l’opération Plomb durci de 2008-2009, il s’était exprimé avec force. A nouveau, des centaines de milliers de sud-africains ont manifesté pour Gaza cet été. Cette solidarité s’explique par différents facteurs : le parallèle que nombre de militants de la lutte contre l’apartheid font entre leur histoire et la situation actuelle des Palestiniens ; la coopération étroite entre Pretoria et Tel-Aviv durant toute la période de l’apartheid. Et personne là-bas n’oublie cette déclaration de Nelson Mandela : « Notre liberté est incomplète sans la liberté des Palestiniens. »
Lire « Gaza l’insoumise, creuset du nationalisme palestinien », dans Le Monde diplomatique d’août 2014, en kiosques.La communauté juive d’Afrique du Sud compte environ 100 000 membres. Elle est très largement sioniste et, dans sa grande majorité, n’a pas condamné le régime de l’apartheid. Seuls un certain nombre d’individus, souvent membres du Parti communiste, se sont engagés, souvent au péril de leur vie, dans la lutte contre le pouvoir blanc. Dans un reportage effectué dans ce pays pour Le Monde diplomatique (« Regards sud-africains sur la Palestine », août 2009), j’avais écrit : « M. Andrew Feinstein, un ancien député de l’ANC (juif et ancien communiste), dont une partie de la famille est morte dans les camps d’extermination nazis, a obtenu que le Parlement de la nouvelle Afrique du Sud consacre, en mai 2000, pour la première fois de son histoire, une session à l’Holocauste. Il explique que, comme la masse des Blancs, la majorité des quelque cent mille juifs sud-africains est restée muette durant l’apartheid, alors même qu’“il y a des parallèles évidents entre la politique menée à l’égard des juifs par les nazis entre 1933 et 1939 et celle qui fut imposée à la majorité des Sud-Africains durant l’apartheid”. Il cite l’exemple de Percy Yutar, procureur général au procès de M. Mandela, qui réclama la peine de mort contre l’accusé. Yutar fut ensuite élu à la tête de la plus importante synagogue orthodoxe de Johannesburg et loué par les dirigeants des institutions juives comme “un atout de la communauté”. »
J’avais aussi rappelé que, durant l’opération Plomb durci, la direction des organisations juives, l’équivalent du Conseil représentatif des institutions juives françaises (CRIF), avait soutenu cette intervention israélienne.
Les choses ont-elles changé ? Oui, en partie, si on en croit un article du quotidien israélien Haaretz du 12 août, « Gaza conflict exposes deep divisions among South African Jews ». Si les dirigeants de la communauté juive restent résolument aux côtés d’Israël, l’opinion d’un grand nombre de juifs, en revanche, a évolué. Au point que, comme le signale Haaretz, le South African Jewish Report, l’organe officiel de la communauté, a déploré les positions « fortement émotionnelles parmi les juifs à propos d’Israël ».
Deux incidents ont enflammé les passions. D’abord, la parution sur Facebook d’une photo de trois jeunes d’une école juive prestigieuse de Johannesburg, King David Victory Park, portant un keffieh en solidarité avec Gaza. Une pétition les condamnant a recueilli mille deux cents signatures et une contre-pétition en leur faveur en a réuni mille. Le bureau de l’éducation juive, un organisme responsable de l’enseignement juif dans le pays, a affirmé qu’aucune sanction ne serait prise et l’un de ses responsables a déclaré : « En ce qui concerne Israël, les écoles King David soutiennent l’existence d’Israël mais ne prennent pas de position politique précise. De plus, nous sommes en faveur de la diversité de pensée et d’opinion parmi les étudiants, qui sont encouragés à penser par eux-mêmes et à explorer des idées diverses. »
Le second incident a été la publication par le South African Sunday Times d’un appel commençant ainsi : « Nous, juifs sud-africains, sommes horrifiés et accablés par l’attaque contre Gaza. » Signée par plus de cinq cents membres éminents de la communautés, la lettre expliquait : « Nous sommes fiers d’être juifs. Nous savons que tout être humain est investi de la même dignité, que toutes les vies sont égales. De la même manière que nous résistons à l’antisémitisme, nous refusons la déshumanisation des Palestiniens qui vise à alléger le poids de leur mort sur notre conscience collective. Nous signons cette pétition pour affirmer leur humanité et la nôtre. Nous rejetons la position des organisations juives sud-africaines qui appuient aveuglément les actions disproportionnées d’Israël qui nous éloignent d’une paix juste. »
Même parmi les juifs, le gouvernement israélien a plus de mal à trouver des soutiens. Ne s’en plaindront que ceux, antisémites ou non, qui veulent rattacher tous les juifs du monde à Israël et à sa politique.

Soutenez-nous !

L’existence de notre journal ne peut pas uniquement dépendre du travail de la petite équipe qui le produit, aussi enthousiaste soit-elle. Nous savons que nous pouvons compter sur vous.
Faites un donAbonnez-vous
 

14 commentaires sur « Les juifs d’Afrique du Sud, Israël et Gaza »

  • permalien Deïr Yassin :
    13 août @19h06   »
    Un article intéressant écrit par une Sud-Africaine juive :
    "Apartheid’s legacy lives on. South Africans polarized over Israel"
    In South Africa’s highly polarized debate on Israel-Palestine, the organized Jewish community’s refusal to acknowledge the unequal treatment of Palestinians at the hands of the Israelis is seen as emblematic of all that apartheid stood for.
    - 972mag.com/apartheids-legacy-lives-on-south-africans-polarized-over-israel/95402/
    A Cape Town, dimanche ils étaient 40.000 selon la police, bien plus de 100.000 selon les organisateurs (certains disent même 200.000....), on dit que c’était la plus grande manifestation depuis la fin de l’Apartheid.
    Desmond Tutu était là Il a dit "jews are not the enemy, they are God’s children but Zionism is a question that calls for justice ;"

    Ahmad Kathrada, l’ami de toute une vie de Mandela avec qui il avait partagé l’emprisonnement à Robben Island.

    Jonathan Shapiro, le célèbre dessinateur était là avec d’autres membre de la communauté juive de Cape Town :

    Mandela aussi était là.....

    Et tous les autres.
  • permalien seventy :
    13 août @21h47   « »
    e vrai "siège" de la bande de Gaza
    L’Egypte a non seulement transformé Gaza en une « prison à ciel ouvert." elle a empêché l’acheminement de l’aide humanitaire aux Palestiniens de la bande de Gaza avant et pendant la guerre. L’an dernier, plus de 100 savants musulmans ont signé une pétition accusant l’Egypte et les pays arabes de participer au siège de Gaza par Rafah gardant la traversée de la frontière de l’Egypte avec Gaza fermée et empêchant l’aide médicale et humanitaire.
    C EST QUAND MEME PLUS PRATIQUE DE DIRE QUE TOUT EST DE LA FAUTE D ISRAEL.
  • permalien Manière de voir :
    13 août @22h16   « »
    L’Afrique de Sud va poursuivre ses juifs qui ont combattu dans l’armée israélienne durant la dernière opération.
    Noter que plusieurs soldats israéliens (même dans les hauts rangs de cette armée) sont marocains. Le Maroc ne fait rien contre ces criminels.
    Comment des royalistes marocains comme Abderrahim peuvent se dire royalistes et antisionistes en même temps ? Le régime marocain est le plus sioniste de tous les autres régimes arabes.
  • permalien saintyves :
    13 août @22h52   « »
    @ Manière de voir : 13 août @22h16
    Noter que plusieurs soldats israéliens (même dans les hauts rangs de cette armée) sont marocains. Le Maroc ne fait rien contre ces criminels.
    c’est faux, en voici la preuve !
    GAZA : PLAINTE AU MAROC CONTRE LE GÉNÉRAL ISRAELIEN SAMI TURGEMAN
    Quatre avocats marocains ont annoncé, ce lundi, avoir déposé, auprès du parquet de Rabat, une plainte pour « crimes de guerre » contre le général Sami Turgeman, le commandant en chef de l’armée du sud d’Israël. « Natif de Marrakech, ce général est directement responsable du massacre de centaines de palestiniens désarmés à Gaza. Il possède la nationalité marocaine et c’est à ce titre qu’il est passible judiciairement des tribunaux marocains, » ont-ils expliqué lors d’une conférence de presse tenue à Rabat.
    La meme information rapporté par la presse sioniste, elle qualifie ces avocats d’extremistes
    Le Général Israélien Turgeman Attaqué par des Avocats Extrémistes Marocains
  • permalien Yann :
    13 août @23h48   « »
    Les attaques d’Israël, non seulement disproportionnées, sont juridiquement illégales.
    Merci.
  • permalien Abderrahim :
    14 août @09h41   « »
    @ Manière de voir avec des grosses lunettes à double foyer
    Sur CAPJPO - EURO PALESTINE :
    lundi 4 août 2014
    Des avocats marocains, très connus sur la scène médiatique, dont notamment deux anciens-bâtonniers, ont annoncé un dépôt de plainte contre le général israélien Samy Tordjman, le chef des opérations terrestres sur Gaza, pour crime de guerre et crime contre l’humanité. Ils s’appuient sur le fait que ce gradé est de nationalité marocaine.
    "Les juridictions marocaines n’ayant pas la compétence d’instruire des dossiers universels, la requête s’appuie essentiellement sur la nationalité marocaine du militaire. Ce dernier est en effet né au Marrakech en 1964, pays qu’il a ensuite quitté avec sa famille au début de l’an 1965 pour aller en Israël où il a intégré l’armée après ses études, et est devenu le premier général de la zone sud d’origine arabe.
    Samy Tordjman, le « marrakchi » comme tiennent à insister plusieurs médias, continue de mener les opérations israéliennes contre les habitants de la bande de Gaza, ciblant notamment les enfants.
    ...
    La déchéance de la nationalité, autre demande exprimée par une ONG La Ligue de la citoyenneté et des droits de l’Homme a, de son côté, demandé au gouvernement Benkirane d’ouvrir une enquête sur les responsables israéliens natifs du royaume en vue de procéder à la déchéance de la nationalité marocaine. Dans le viseur de cette association figure bien entendu le même général Samy Tordjman.
    Pour cette demande l’organisation s’appuie sur l’alinéa 3 de l’article 22 du Dahir n. 1-58-250 portant Code de la nationalité marocaine, publié au Bulletin officiel de septembre 1958. Celui-ci menace, en effet, toute personne qui « accomplit au profit d’un Etat étranger des actes incompatibles avec la qualité de Marocain ou préjudiciables aux intérêts du Maroc » de la perte de la nationalité."
    Par Mohammed Jaabouk
    Manière d’exposer des faits !
  • permalien Kaliningrad :
    14 août @11h21   « »
    le Maroc est le pays arabe le plus proche d Israel et ,de surcroit,pratique la meme politique que son allié au Sahara Occidental.
  • permalien Manière de voir :
    14 août @14h08   « »
    @ Abderrahim,
    Héhé,
    Est ce que ces poursuites sont été faites au nom du roi ou même du gouvernement ?
    On connaît la réponse. Ce qui confirme le sionisme du palais.
    La question reste posée : comment faies vous pour être monarchiste marocain et antisioniste.
  • permalien Manière de voir :
    14 août @14h27   « »
    Dans l’article cité par saintyves on peut lire ceci :
    Des avocats marocains ont pris l’initiative de déposer plainte, pour crimes de guerre, contre le commandant en chef de l’armée du sud d’Israël qui porte la nationalité marocaine.
    Pour quel raison le gouvernement ou le président du comité al quds (complètement inutile) ne font rien ?
    Vous n’allez adapte même pas nier que le régime du Maroc est le regime arabe le plus sioniste.
  • permalien Scrutateur :
    14 août @17h49   « »
    @ Kaliningrad
    Et de quoi qualifier le régime qui avait expulsé 350.000 marocains d’Alger la veille de l’ Aid el kébir en décembre 1975 ?. Ces pauvres créatures avaient été jetées dans les camions de l’armée algériennes et dispersées dans les divers points de la frontière en pleine nuit glaciale. Les survivants de cet exploit ont vécu de terribles circonstances, les pleurs et cris des enfants hommes femmes vieillards retentiront à jamais dans les cieux implorant le Tout-Puissant de leur rendre justice. Faut-il aussi ajouter que ces expulsés avaient été sommés de monter dans les transporteurs de troupes sans pouvoir prendre avec eux leurs biens !! LES ISRAELIENS N’AVAIENT JAMAIS PROCEDE A UNE EXPULSION DE TELLE AMPLEUR.
    De même, les israéliens ne dilapident point l’argent de leur peuple pour créer des centaines d’associations de soutien à leur politique expansionniste.
    Est-il utile de signaler à ceux qui sèment la propagande anti-Maroc,
    que le coût de la haine vouée au peuple marocain s’élève à quelques 250 milliards de dollars, ce fabuleux montant représente le budget de plusieurs Etats africains !!!
    Et combien de dollars, les ennemis de l’intégrité territoriale du Maroc ont-ils réservés au peuple palestinien (sûrement avec une poignée de dollars sans plus) !!!
    Pourquoi ne voit-on point le peuple algérien manifester son appui aux frères palestiniens ? Ou bien seulement le peuple "sahraoui" a droit à tous les égards ? Quels seront les appointements des professeurs de tout bord qui seront invités à donner des conférences de soutien au combat que mène la Région Algérienne
    du Sud Désertique ? On laisse la réponse aux récipiendaires !!
    .
    A ceux qui trouvent du plaisir à se ranger du côté d’Alger dans son entêtement et sa haine contre le peuple marocain, je les renvoie à un article paru dans "Jeuneafrique" pendant la deuxième quinzaine du mois de décembre 1975. Cet article sous la plume du plus célèbre journaliste, Monsieur Béchir Ben Yahmed, directeur de cet hebdomadaire, avait, entres autre, écrit : En décembre 1975, lors d’un conseil de ministres algérien, le président Houari Boumediene avait déclaré à ses ministres et ses généraux que : "s’il le faut, l’Algérie livrera une guerre de cent ans pour l’empêcher de parachever l’intégration des territoires anciennement occupés par l’Espagne". Monsieur BBY avait poursuivi : " Comptez avec moi, dix années se sont écoulées depuis............."
    La guerre de cent ans léguée par le défunt Boumediene est à son trente neuvième année............
    On peut trouver l’article de BBY dans les archives de "Jeuneafrique",
    donc il ne s’agit ni de défendre les droits des peuples ni de peuple "sahraoui", seulement l’envie de devenir gendarme du Maghreb est et reste le mobile de toute cette haine envers le peuple marocain !
    Alors qu’en pense M. Kaliningrad .............? !!
  • permalien JyvaisJyvaisPas :
    14 août @20h00   « »
    Ne vous en déplaisent, les juifs sont solidaires d’Israël ainsi que tous les démocrates du monde qui célèbrent un pays qui est LE SEUL du MO qui respecte l’altérité (chrétiens, toutes les minorites, les homos, les femmes ...). Le racisme, l’apartheid, vous le trouverez chez ses ennemis. Le monde arabo musulman est malade de l’intérieur, les preuves existent au quotidien tous les jours à chaque minute, et nous le voyons nous même en France. Hier ce sont les juifs de ces pays qui en ont pati, aujourd’hui les chrétiens et certaines minorités non arabes et/ ou musulmanes, demain et presque déjà aujourd’hui les musulmans modérés.
    Israël n’est que le village gaulois d’asterix qui se défend depuis la 1ère minute de son existence contre cette barbarie.
  • permalien Laurent Szyster :
    14 août @20h50   « »
    @JyvaisJyvaisPas,
    Ne vous en déplaisent, les juifs sont solidaires d’Israël ainsi que tous les démocrates du monde qui célèbrent un pays qui est LE SEUL du MO qui respecte l’altérité (chrétiens, toutes les minorites, les homos, les femmes ...). Le racisme, l’apartheid, vous le trouverez chez ses ennemis. Le monde arabo musulman est malade de l’intérieur, les preuves existent au quotidien tous les jours à chaque minute, et nous le voyons nous même en France. Hier ce sont les juifs de ces pays qui en ont pati, aujourd’hui les chrétiens et certaines minorités non arabes et/ ou musulmanes, demain et presque déjà aujourd’hui les musulmans modérés.
    Der Untergang der islamischen Welt.
    Le livre de Hamed Abdel-Samad qu’Alain Gresh ne veut pas lire.
    Islamoptimisme, voila de quoi la Palestine est aussi le nom. Ayant postulé que l’impérialisme coloniale européen puis le libéralisme démocratique américain, dont l’Etat d’Israël est le bouc émissaire, sont les causes des maux du Monde Arabe et/ou Musulman, il est nécessaire d’exclure les superstructures de ces sociétés de toute analyse critique.
    Le nationalisme pseudo-socialiste auquel Alain Gresh adhérait dans sa jeunesse fut, le discours d’une junte clanique post-coloniale en Algérie, celui d’une réinvention de l’oligarchie militaire traditionnelle en Egypte, le language diplomatique de l’hégémonie sunnite en Irak et son renversement par un clan alaouite en Syrie.
    Aujourd’hui Alain Gresh a suivi la régression des sociétés arabes et, tandis que le nouveau Califat explicite une nouvelle fois ce que fut l’Islam pour les peuples conquis, il présente systématiquement ce passé comme le prototype d’un futur multiculturel idéal, propose même aux Arabes d’aller y puiser l’inspiration révolutionnaire.
    Pathétique descente aux enfers sur une route pavée de bonnes intentions ?
    Non.
    Sycophante, c’est un métier pas une vocation.
  • permalien lili :
    14 août @21h36   « »
    laurent szy...
    faut dire que alain Gresh a souvent un metro de retard.
  • permalien Sakhra :
    14 août @21h41   «
    Vous n’allez adapte même pas nier que le régime du Maroc est le regime arabe le plus sioniste.
    Je crois qu’aujourd’hui, il y a mieux : l’Egypte du putschiste Sissi, l’Arabie séoudite, que l’entité sioniste adore , les roitelets du Golfe , qui sont au service de la m^me entité ...
    Si le régime du "Commandeur des Croyants est sionisé, le peuple marocain lui est aux cotés des Palestiniens et de Ghaza ...
    @ Scrutateur ,
    Que vient faire l’Algérie ici . Le fil concerne la Palestine , Ghaza et la solidarité du peuple sud -africain , ainsi que la prise de conscience de nombreux Juifs sud-africains , qui au vu des massacres et du carnage de l’entité sioniste , se sentent encore humains et le font savoir ...Nous leur devons le plus grand respect ...
 
   
 

Les commentaires sont fermés.