Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

02/09/2014

CONGO-KINSHASA:LE CARDINAL MONSENGWO EST-IL INSTRUMENTALISE ET PIEGE?

VERBATIM:

"La culpabilité morale et intellectuelle de Laurent Monsengwo sur l’arrestation du journaliste Mike Mukebayi vient d’être mise sur la place publique par les derniers propos de Léon Kengo, président du Sénat. Hormis le sentiment amical qui les lie, l’autorité morale de l’opposition républicaine fustige la démarche épidermique du prince de l’église catholique de Kinshasa. Kengo l’a exprimé en coulisse à un de ses proches collaborateurs après son retour de l’Europe."

Samuel Mbuta
Kinshasa, 2/09/2014 (Congo News , via mediacongo.net)


Arrestation de Mike Mukebayi : Kengo fustige la démarche de Monsengwo en coulisse


La culpabilité morale et intellectuelle de Laurent Monsengwo sur l’arrestation du journaliste Mike Mukebayi vient d’être mise sur la place publique par les derniers propos de Léon Kengo, président du Sénat. Hormis le sentiment amical qui les lie, l’autorité morale de l’opposition républicaine fustige la démarche épidermique du prince de l’église catholique de Kinshasa. Kengo l’a exprimé en coulisse à un de ses proches collaborateurs après son retour de l’Europe.

La source qui a témoigné sous l’anonymat a tenu à faire parvenir cette nouvelle à la rédaction du bihebdomadaire Rd-congolais le plus lu, selon le dernier sondage de l’institut le point de Panda, qui classe « Rd-Congonews », en deuxième position après les « Dépêches de Brazzaville » pour son obédience. La source kengiste témoigne que le président du Sénat s’est étonné de l’acharnement de la famille du cardinal sur un journaliste, fut-il proche de l’opposition. Cette désapprobation silencieuse de Kengo étale Monsengwo malgré son démenti paru dans certains médias et tabloïds Kinois. Comme dit l’adage populaire mentez, mentez il en restera toujours quelque chose.

Grave encore, Kengo a avoué avoir reçu des appels de ses amis ambassadeurs accrédités à Kinshasa pour s’enquérir des circonstances de l’arrestation du directeur de CONGONEWS. Les mêmes ambassadeurs reconnaissent à avoir au préalable parlé déjà au cardinal, a précisé la source kengiste. Curieusement, le vrai plaignant de l’affaire demeure fictif, une stratégie optée par les Monsengwo pour que le cardinal reste au dessus de toute suspicion. Malheureusement, toutes pistes scrutées sur le calvaire de Mukebayi remontent et clignotent au cœur même du centre pastoral Lindonge, le siège de l’archevêché de Kinshasa. Pour Léon Kengo, a rapporté la source, combien des fois ce journal m’a attaqué au point d’exhumer même certains vieux dossiers sous le règne du feu maréchal Mobutu et feu Kabila. Et Kengo de poursuivre : « Quelle a été ma réaction si ce n’est que le silence », a souligné la source.

Une attitude qui élève davantage cette autorité et le place dans le firmament des hommes d’Etats. C’est clair que le président du Sénat ne partage pas le comportement inhumain dont fait l’objet les journalistes de la Rd-Congo de la part de certaines personnalités rien que pour avoir fait leur travail. Constat, d’une justice disproportionnée. Là où le bat blesse, cette fois-ci c’est la soutane du cardinal couverte des éclaboussures d’une justice acquise à la taille de l’enveloppe pour livrer la tête de Mukebayi sur un plateau. Le péché de CONGONEWS, c’est son objectivité pour lequel son directeur en fait les frais.



Samuel Mbuta
Kinshasa, 2/09/2014 (Congo News , via mediacongo.net)

Commentaires

J'ai passé en revue en ligne plus de trois heures ces jours-ci, mais j'ai jamais trouvé un article intéressant comme le vôtre. À mon avis, si tous les propriétaires de sites web et les blogueurs font comme vous avez fait, l'internet peut être beaucoup plus utile que jamais auparavant.

Écrit par : maxosize en pharmacie | 08/10/2014

Les commentaires sont fermés.