Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

09/09/2014

CONGO-KINSHASA:ON PARLE D'UN NOUVEAU GOUVERNEMENT MAIS ETAIT-CE CELA QU'IL FAUT CHANGER LES HOMMES OU AU CONTRAIRE LES MENTALITES ET LES MANIERES ?

VERBATIM:

"Reçu en tête-tête par le président Joseph Kabila, le premier ministre Matata a visiblement eu du mal à dissimiler la joie profonde qu’il avait au fond de son cœur. Les journalistes qui ont scruté son visage, au sortir de la longue audience, environ deux heures, ont vu un Augustin Matata rayonnant, sûr de lui.  Même si, officiellement, rien n’a filtré, la seule rencontre entre les deux hommes a suffi pour relancer la rumeur, de plus en plus persistante, sur la reconduction de Matata à la tête du gouvernement."

 Kinshasa, 9/09/2014 (La Prospérité, via mediacongo.net)


Kabila-Matata, long tête-à-tête hier !


Reçu en tête-tête par le président Joseph Kabila, le premier ministre Matata a visiblement eu du mal à dissimiler la joie profonde qu’il avait au fond de son cœur. Les journalistes qui ont scruté son visage, au sortir de la longue audience, environ deux heures, ont vu un Augustin Matata rayonnant, sûr de lui.  Même si, officiellement, rien n’a filtré, la seule rencontre entre les deux hommes a suffi pour relancer la rumeur, de plus en plus persistante, sur la reconduction de Matata à la tête du gouvernement.

Que se sont-ils dit ? C’est la question qui est sur toutes les lèvres après le face-à-face Joseph Kabila- Augustin Matata Ponyo. Les ministrables ont appelé partout pour tenter de pénétrer le mystère qui a entouré l’entretien entre les deux têtes de l’exécutif. Des fins limiers de La Prospérité, eux, ont, après recoupement de plusieurs bribes d’information, réalisé que l’avènement de la nouvelle équipe gouvernementale est, comme jamais au par avant, imminente. Le premier ministre Matata Ponyo part avec de fortes chances de conserver son fauteuil. Il devrait diriger un gouvernement ouvert à l’opposition, particulièrement celle ayant participé activement aux travaux des Concertations nationales. On pense ici à l’opposition dite républicaine chère à Léon Kengo. On signale aussi la venue des personnalités politiques en pointe sur le dossier de la révision constitutionnelle.

Le nom de Matata circulait déjà

 Si Matata était reconduit, cela ne constituerait en rien une surprise. Dans la matinée d’hier, lundi 8 septembre, alors qu’il inspectait la rentrée scolaire dans certaines écoles de la capitale, Augustin Matata est apparu très détendu, souriant. D’après certaines indiscrétions, le Chef de l’Etat a procédé, depuis la semaine dernière, à des consultations de dernières minutes avec ses alliés. Le Palu de Gizenga a été reçu en début de week-end. D’autres avaient précédé. Hier, c’était le tour de l’ARC d’Olivier Kamitatu. Au-delà de la question des listes des candidats, le président de la République, Autorité morale de la majorité, aurait plaidé et soutenu le maintien, pour une année encore, de Matata à la tête du gouvernement. Ce dernier faisant l’objet d’une contestation de la part de certains chefs des partis politiques de la majorité.

L’Opposition radicale non concernée

Du côté de l’opposition dite radicale, la venue du prochain gouvernement est un non événement. A l’Udps, l’on s’attend tout simplement à la conquête de l’impérium. L’Unc, le MLC ainsi que d’autres formations politiques d’opposition qui comptent avaient déjà dit non et attendent le calendrier électoral global comprenant la présidentielle en 2016.  Il reste à savoir jusqu’où ira la cohésion nationale annoncée.  Pour ce, il faudra attendre la sortie du gouvernement pour voir sa composition.


Kinshasa, 9/09/2014 (La Prospérité, via mediacongo.net)

Les commentaires sont fermés.